top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png

Série : Avatar : Le Champ Céleste

Dernière mise à jour : 20 mars



Acte I / Acte II / Acte III



  • Résumé :

Ils sont là : les humains sont de retour sur Pandora, prêts à faire pénétrer leurs immenses vaisseaux dans l'atmosphère de la planète. Jake Sully et le peuple Na'vi ne peuvent laisser la puissance corporative de la RDA remettre le pied sur cette planète et risquer la vie de sa famille. Pour cela, les Na'vi et leurs alliés vont devoir accueillir les vaisseaux directement dans l'espace.


  • Critique :

Après un tome (non directement connecté à celui-ci) qui reprenait toute l'histoire du premier film, Delcourt revient sur la franchise Avatar en publiant cette fois une histoire totalement inédite, premier tome d'une trilogie. L'histoire, basée sur le scénario d'origine du second film Avatar (sorti en décembre dernier sur nos écrans) écrit par James Cameron en personne, joue ainsi le rôle de préquelle au deuxième film... du moins, en théorie.


Tout d'abord, l'histoire est bien construite et plutôt intéressante. Elle se déroule avant les événements du film "La voie de l'eau" et nous permet de découvrir autrement les personnages principaux ainsi que le contexte de cet univers laissé il y a plus de 10 ans. Le comics met également en place quelques éléments plus ou moins importants de l'intrigue du film, ce qui rend la lecture de celui-ci d'autant plus intéressante. Toutefois, tout cela a bien des limites : d'une part, certains aspects sont à la limite de la répétition une fois le second film vu (par exemple, la scène du comics où les enfants vont - sans prévenir leurs parents - visiter un champ de bataille et se retrouver dans une situation périlleuse résonne énormément avec la scène - quasi identique - du film où les enfants se retrouvent sur le lieu de la bataille finale du premier film...). En bref, difficile d'éviter la répétition narrative, autant qu'il est difficile de prendre libertés pour ne pas dénoter avec les événements qui suivent dans le film "La voie de l'eau".

Et c'est là que le bas blesse puisque le tome esquisse une intrigue (qui sera, au vu du titre, l'élément narratif central de la trilogie) qui s'avère passionnant mais qui ne tiendra probablement très difficilement la promesse de "préquel" avec crédibilité : tout ceci semble à l'avance bien trop gros pour ne pas être cité dans les films tandis que l'on en viendrait presque à regretter de ne voir ça "que" sur une page et non sur grand écran.


Comme pour "Le Destin de Tsu'Tey", les dessins peuvent parfois être difficiles à interpréter. Bien que le style artistique soit agréable à regarder, les personnages ont souvent des expressions faciales similaires, ce qui peut les rendre difficiles à identifier et distinguer les uns des autres. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de devoir relire certaines pages pour comprendre qui était qui.

Dans la même idée, le vocabulaire utilisé dans le comics peut être un peu complexe pour les personnes qui ne sont pas familières avec l'univers d'Avatar. Les termes techniques utilisés peuvent être difficiles à comprendre, rendant parfois la lecture des dialogues assez saccadée.


  • Conclusion :

Malgré ces points négatifs, je pense que ce premier acte d'"Avatar, le champ céleste" est une lecture intéressante et agréable pour les fans de la franchise qui souhaite approfondir l'expérience initiée par les films. Il fournit des informations utiles (mais non essentielles) pour mieux comprendre l'intrigue du film et l'histoire des personnages.


Valentin.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




 

Acte II

  • Résumé :

Cela fait presque une décennie que les humains ont été forcés de quitter Pandora. Mais ils sont de retour avec une armada de vaisseaux lourdement armés ! Après des années de paix, Jake Sully s'est installé avec Neytiri et a fondé une famille. Pour lui, les enjeux sont donc encore plus importants que la dernière fois où il est entré en guerre contre la puissance corporative de la RDA.


  • Critique :

Delcourt poursuit, avec ce deuxième tome, sa publication de la trilogie "Le champ céleste", adaptation basée sur le premier scénario de James Cameron pour le second long-métrage "Avatar". Retravaillé par l'éditeur Dark Horse, la trilogie est ainsi vendue outre-Atlantique comme « une préquelle officielle » du film "Avatar : la voie de l'eau", argument marketing logiquement repris par Delcourt pour le marché francophone. Un argument alléchant qu'il aurait été bête de ne pas utiliser tant il semble légitimer cette série de comics... mais un argument que l'on discutait déjà à la lecture du premier tome. Aujourd'hui, plus de doute possible : cet argument, aussi vendeur soit-il, n'est objectivement pas recevable tant ce deuxième ouvrage vient contredire le dernier métrage de Cameron.


Alors que le tome 1 de la série était plutôt contemplatif dans sa première partie, prenant le temps de poser l'univers et les personnages à un rythme timide mais néanmoins convaincant, ce tome 2 passe à la vitesse supérieure. S'il pouvait être frustrant de faire face à un manque total d'action, il n'en est rien dans de ce tome où l'action prend le dessus, avec le plan de Jake Sully et un combat se déroulant en grande partie dans l'espace.


Encore une fois, l'idée d'explorer l'espace (un lieu n'étant absolument pas traité sur grand écran) avec des personnages comme les Na'vi est un élément plutôt intéressant sur le papier, même s'il va de soi qu'il décrédibilise totalement l'aspect « préquelle » du comics. Or, il n'en est rien tant l'intrigue est ridiculement simple, voire un peu clichée (avec un twist aussi mal écrit que prévisible et qui ne surprendra ainsi personne). Ainsi, malgré cette action plus présente, l'histoire manque de surprises : les péripéties sont assez classiques et l'écriture est véritablement plate, rendant des scènes à priori séduisantes totalement plates - quand elles ne sont pas incompréhensibles. Ce manque de rebondissements inattendus est d'autant plus décevant que la partie graphique n'est pas à la hauteur. L'effort est fait côté visages - les personnages sont ainsi bien plus reconnaissables pour qui aurait vu les films - mais c'est à peu près tout. Les dessins manquent de fluidité et sont souvent confus, ce qui nuit à la compréhension de certaines scènes. La succession de trois dessinateurs sur un ouvrage à la pagination si faible n'y est probablement pas pour rien, empêchant évidemment toute cohérence visuelle. Le tout n'est par ailleurs pas aidé par une colorisation vraiment fade et froide qui laisse un goût amer et empêche tout grandiose même pour des planches en plein espace.

  • Conclusion :

Au final, l'œuvre souffre de trop nombreux défauts ne laissant pas apprécier l'acte qui s'annonçait comme le point culminant de cette trilogie. Aucune promesse n'est tenue : les lecteurs, même les moins exigeants, ne passeront très probablement pas un bon moment tandis que - au risque de paraître borné - l'argument marketing (visant à réhabiliter une œuvre véritablement moyenne) ne tient même pas la route et floue quiconque craquerait pour cet unique espoir…


Valentin.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



 

Acte III


  • Résumé :

Les peurs de Jake Sully se concrétisent. Ceux venus du ciel prennent d'assaut le camp retranché des Na'vi et des humains qui les soutiennent. Les enfants de Jake et Neytiri y sont encerclés et sous-armés. Jake va devoir improviser et tout risquer pour protéger sa famille, son peuple et sa maison. La bataille fait rage et tous les Na'vi sont en danger.


  • Critique :

Si le deuxième acte de ce Champ Céleste laissait esquisser une baisse de qualité, le dernier tome de ce dit préquel à Avatar : la voie de l’eau conclut sans gloire une trilogie bien décevante.


Si l’accent est très vite mis sur l’action, s’inscrivant dans la dynamique du tome précédent, le tout redevient beaucoup plus classique avec un retour sur Pandora pour une énième opposition entre les troupes Na’vi rangées derrière Jake Sully et les humains conquérants… Le tome sonne ainsi comme une véritable redite du premier acte, n’étant évidemment pas sauvé par la succession de séquences d’action - qui ne brillent par ailleurs pas par leur lisibilité ou leur composition. Le rythme, que l’on pourrait qualifier d’effréné (à moins qu’il ne s’agisse juste de la faible pagination), aide au moins à lire ce récit d’une traite.


Comme déjà dit et redit, les personnages manquent cruellement de développement - manquant d’autre part d’un antagoniste capable de susciter un minimum d’intérêt - et souffrent évidemment de leur comparaison avec leurs “adaptations” cinématographiques… une comparaison qui fait également défaut à la créativité, au sens large, qui n’apporte rien tant à l’univers d’Avatar qu’au genre. Enfin, pour conclure sur les reproches, saluons ironiquement la conclusion qui laisse d’étranges portes ouvertes pour une suite, semant le doute quant aux réelles intentions des auteurs et de Dark Horse (d’autant que, je le répète, le récit entre en désaccord total avec le reste de l’univers établi : à quand le multivers Avatar ?).

  • Conclusion :

En somme, Le Champ Céleste se conclut d’une bien triste manière, décroissant de tome en tome en s’inscrivant dans une fausse promesse tout en ne sachant jamais proposer quelque chose qui mérite à minima le coup d'œil. En bref, difficile de conseiller cette série ou tout simplement d’en connaître la cible…


Valentin.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Comments


bottom of page