top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Review LADP : Bloodshot Rebron / USA intégrale

Dernière mise à jour : 22 mars




 
  • Résumé :

Bloodshot était une arme redoutable : un soldat blessé et récupéré par une organisation appelée "Projet Rising Spirit" afin de lui administrer des nanites permettant de le contrôler à leur guise. Dès lors rien ne pouvait plus résister à l'organisation, elle possédait une arme sans la moindre faille, sans la moindre émotion, aux capacités améliorées et capable de survivre à n'importe quelle blessure. Mais c'était avant puisque leur arme s'est libérée de leur emprise et s'est rebellée. Libéré des nanites par la géomancienne, il vit maintenant dans un motel miteux en essayant d'oublier ce que le "P.R.S" lui a fait faire par le passé. Alors qu'il croit ce passé bien loin, un événement vient tout bouleverser : un nouveau bloodshot a commis un massacre dans un cinéma, la police est sur les dents et personne ne semble être capable de l'arrêter à part lui, s'engage alors une véritable chasse à l'homme.


  • Critique :

Cette intégrale a été pour moi l'occasion de relire toute cette première et plus grosse partie du run de Jeff Lemire puisque celle-ci regroupe Bloodshot Reborn et USA.

Parfois il y a des récits qu'on adore à la première lecture parce qu'ils provoquent chez nous une plus ou moins forte surprise et puis on garde ce souvenir en nous qui peut parfois s'amplifier et fausser le souvenir originel. C'est comme ça qu'on finit par idéaliser un récit et qu'on finit par être complètement déçu à la relecture. J'ai déjà vécu ça sur pas mal de mes lectures de Spider-man notamment, mais je vous rassure, ce n'est absolument pas le cas de Bloodshot reborn.

C'était la troisième fois que je relisais les deux premiers tomes de Reborn et la seconde pour le reste du récit et pas une seule fois je ne me suis ennuyé alors que j'avais encore bien en mémoire la plupart des évènements. Même sans l'effet de surprise, ce récit garde tout son intérêt grâce à son scénario aux petits oignons, son dynamisme et ses multiples personnages très travaillés.

Nous faisons face à un Bloodshot torturé, seul avec lui-même et devant du coup faire face à tous ses souvenirs de massacres passés. Il finit donc par sombrer dans l'alcool et subir la présence de la version cartoon de lui-même et d'une hallucination ayant la forme de Kay qui l'a délivré des nanites. C'est l'arrivée d'un homme au physique et aux pratiques similaires aux siennes lorsqu'il était encore Bloodshot qui va finalement le sortir de cette mauvaise situation. Ce "nouveau" Bloodshot massacre des gens à tour de bras et doit être à tout prix arrêté.


C'est l'ambiance très typée thriller et l'aspect torturé de Ray Garisson qui m'ont séduit la première fois et qui me séduisent encore. Cette ambiance évolue d'ailleurs totalement dans le tome 3 puisqu'on passe à quelque chose de plus futuriste avec des petits effets à la Mad max des plus réussis.

Je n'entrerais pas plus dans les détails pour ne pas vous gâcher la découverte mais sachez que ce récit reste toujours aussi bon même après plusieurs lectures. En tout cas, je me suis régalé.


Niveau dessin on retrouve tous les dessinateurs talentueux qui ont fait les plus belles heures de la maison Valiant.


  • Conclusion :

Le run de Jeff Lemire sur Bloodshot a une très très bonne cote auprès des lecteurs et force est de constater que celui-ci garde tout son intérêt même une fois que l'effet de surprise est passé. N'hésitez plus à commencer cette aventure, c'est devenu un récit incontournable de l'éditeur mais aussi du monde du comics.


Thomas.


 

Vous pouvez commander les comics Valiant chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").








© Images Valiant Entertainment / Bliss Éditions



Comments


bottom of page