top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Dark knights of steel : Tome 1

Dernière mise à jour : 20 mars




  • Résumé :

Un monde médiéval se voit bouleversé à jamais lorsqu'un vaisseau spatial s'écrase sur une planète condamnée. Des années plus tard, le Royaume des Tempêtes confronte le tout-puissant Royaume des El et rassemble des alliés pour le défier. Mais les El peuvent compter sur un allié de poids en la personne de Bruce Wayne, l'impitoyable et dévoué chef de la garde, bien décidé à éradiquer la magie de ses terres... Les alliances se noueront et se briseront, les monarques tomberont, les royaumes s'élèveront, et ce qui semblait être la fin du monde pour beaucoup... n'était que le début d'une nouvelle ère.


  • Critique : 

Les univers alternatifs dans les comics sont légion et bien souvent assez qualitatifs, il faut l’avouer, mais pas forcément accessibles à tout le monde. En effet, lorsqu'un lecteur potentiel ne connaît que très peu l’univers de base, pourra-t-il véritablement apprécier l’alternatif ?

Je dois bien l’avouer, c’est cette question qui m’a empêché d’aller plus tôt sur ce récit. N’ayant pas une grosse connaissance de l’univers DC j’avais peur de passer à côté, mais la couverture (vous savez cette couverture avec ce Batman à cheval et en armure hyper badass) et l’engouement général ont fini de me motiver.


En débutant ma lecture, je m’attendais littéralement à l’univers DC simplement transposé avec des codes de fantasy en gardant les mêmes rôles mais que nenni !

Très rapidement il devient assez clair que tout ou presque sera chamboulé et à partir de là tout est possible ou presque ! Et à partir de là, à part à une ou deux exceptions près, j'avais largement les connaissances nécessaires pour comprendre les changements opérés par Tom Taylor et appréhender l’importance des pirouettes scénaristiques.

D’ailleurs les modifications par rapport à l’univers classique sont telles que même un grand connaisseur pourra y trouver pas mal de surprises !


Le récit est très dynamique, propose un très bon équilibre entre scènes d’action et scènes permettant d’établir les enjeux et la politique dans cet univers. Ce premier tome fait intervenir un certain nombre de personnages récurrents / importants de l’univers DC avec à chaque fois une petite surprise, mais tout est distillé de façon à ne pas devenir indigeste et donner envie au lecteur de dévorer les chapitres de façon presque frénétique. Ce n'est pas compliqué, une fois le tome en main, je n’ai pu le reposer qu’après l’avoir terminé.


Pour être honnête, je n’ai rien trouvé à reprocher à ce tome qui est également très réussi sur le plan graphique grâce au travail de Yasmine Putri et Bengal.


  • Conclusion : 

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce premier tome qui a su me convaincre sur tous ses aspects (récit et dessin). Dark knights of steel fait bien plus que de simplement transposer l’univers DC en fantasy, il le réinvente presque totalement.


Thomas.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







Comentários


bottom of page