top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurMaéva

Série : Fables Intégrale Tome 1 à 3

Dernière mise à jour : 11 févr.




Tome 1 :


  • Résumé :

Qui a dit que les héros de contes de fées n’existaient pas ? Chassés de leur monde merveilleux par l’Adversaire, une petite communauté de personnages issus de notre folklore tente de survivre sans que les contemporains ne se doutent de leur existence. Ils créent une société en plein coeur de New York, « Fableville ». Mais exil ne rime pas avec vie tranquille : Blanche Neige, grande figure de la gestion de la communauté et le Grand Méchant Loup, reconvertit en enquêteur sont sur le point de le découvrir quand l’un des leurs est assassiné. 

  • Critique :

En voilà un titre rafraichissant ! Les héros de notre enfance, tous réunis dans notre monde contemporain et contraint de gérer leurs petites affaires à l’insu de notre société. Oubliez les images lisses de Walt Disney, et plongez avec délice à la découverte de personnages bien plus torturés et vicieux qu’on aurait pu le croire. Les punchlines sont nombreuses, c’est que nos Fables ne sont pas toujours en paix avec les intrigues du passé : difficile d’oublier que le « chef de la sécurité » a tenter de vous croquer ou a soufflé de toutes ses forces sur votre maison de paille ! 

La première intégrale de Fables regroupent 5 histoires à la qualité fluctuante. L’une des nouvelles, centré sur Jacques (issu de Jacques et le haricot magique) m’a même clairement déplu. Mais l’univers riche et frais des autres histoires m’a par contre enchantée, me permettant quelques bonnes tranches de rire face à ces héros pas si éloignés de nos préoccupations et de nos challenges ! 

Côté dessin, malgré la présence de différents artistes sur l’intégrale, le rendu est homogène, ce qui est appréciable. Mention spéciale pour le choix de colorisation et son petit côté pastel / rétro qui n’est pas sans rappeler nos vieux livres de contes.

  • Conclusion :

Si vous êtes à la recherche d’un titre frais à vous mettre sous la dent, d’un moment de détente sans prise de tête Fables est pour vous ! Petit bémol cependant, un lecteur non initié à l’univers des contes de fées pourraient peut être passer à côté du ton humoristique avec lequel les héros d’antan sont malmenés.

Maéva.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




 

Tome 2 :


  •  Résumé :

La vie suit son cours à Fableville : certains perpétuent les traditions de l’Ancien Monde, d’autres plongent dans la nostalgie des souvenirs à l’approche des commémorations. Mais voilà qu’une arrivée surprenante vient perturber la communauté : Chaperon Rouge demande asile après avoir fuit l’Adversaire. Comment a t’elle pu s’en sortir, elle qu’on pensait perdue ! Miraculée ou espionne : les Fables se divisent autour de l’évènement. L’adversaire n’est peu-être pas si loin qu’on ne l’aurait cru … 


  • Critique :

Dormant depuis quelques temps dans ma bibliothèque, j’ai fini par ouvrir cette deuxième intégrale que je réservais pour m’apporter un peu de fraîcheur au coeur de l’été. Quel plaisir de retrouver cette communauté singulière, luttant pour garder ses racines tout en tachant de se fondre dans le décor ! Tout comme dans les premiers opus, la candeur des comtes se heurte à la dureté du monde contemporain : entre le Prince Charmant qui se lance en politique et ses ex-épouses qui se réunissent pour comparer leurs expériences avec leur ancien amant, oubliez les happy ends de comtes de fées ! Contrairement à la première intégrale, j’ai trouvé ce deuxième volet plus abouti, avec un fil rouge bien tenu et une plongée dans la psyché des personnages très intéressantes : ainsi Blanche-Neige n’est pas si frigide que ça, et sa consoeur Cendrillon bien moins lisse qu’on ne pourrait le croire ...

Côté dessin, j’avoue n’avoir pas toujours été conquise. C’est que j’ai du mal avec les dessins trop rétros et les colorisations trop pastelles. Mais il faut admettre que ce style sert très bien le récit : permettant une distinction entre les récits de l’Ancien Monde et le présent à New York. 


  • Conclusion :

Si vous n’étiez pas tout à fait convaincu par la première intégrale, laissez vous tout de même convaincre par celle là. Le niveau monte clairement d’un cran et l’intrigue gagne en profondeur. De quoi se mettre l’eau à la bouche jusqu’à la prochaine qui … vient juste de sortir ! 

Maéva.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





 

Tome 3 :


  • Résumé :

Tandis que Jack monte une nouvelle arnaque dans l’espoir de devenir le plus riche et célèbre des Fables, Boy blue se lance sur les traces de l’Adversaire, bien décidé à découvrir son identité et à éliminer la menace. Seulement l’ennemi juré de Fableville n’est peut être pas celui que l’on croit. Comme si une menace ne suffisait pas, voici que débarque de Bagdad une délégation de Fables orientaux. Seulement sans langue commune, difficile de se comprendre et de former une alliance. Un véritable défit pour le nouveau pouvoir en place qui a bien du mal à égaler Blanche et Bigby. Il faudra faire preuve de diplomatie pour que cette rencontre au sommet ne tourne pas au fiasco.


  • Critique :

Retrouver Fableville est toujours aussi plaisant. J’avais lu beaucoup de critiques sur cette longue série, la majorité s’accordant à dire que d’un tome à l’autre, la magie n’était pas forcément au rendez-vous. C’est là où je ne peux que vous conseiller de lire Fables via ses grosses intégrales ! 3 tomes sont regroupés dans chaque volume, ce qui permet d’assurer la continuité du récit principal tout en lisant quelques aventures annexes. Un résultat global toujours aussi frais et bourré d’humour pour qui aime les contes.

Ce que j’aime par dessus tout dans cet univers c’est le jeu qui se tisse entre la fraîcheur et la candeur de nos héros d’antan et les sujets sombres et actuels auxquels ils sont confrontés. On retrouve bien toute la pédagogie de nos contes : venant nous narrez sous le couvert d’une belle histoire, les dangers de notre monde et les valeurs auxquelles se rattacher quand les intrigues et les jeux de pouvoirs ont la part belle. Une belle tambouille de magie, d’intrigues et d’enjeux politiques pour maintenir l’équilibre dans cette troupe de réfugiées d’une époque révolue mais oh combien regrettée.


  • Conclusion :

J’adore ce mélange de genre, bien mené il amène à traiter des sujets sérieux sans réellement s’en rendre compte. Avec ce 3ème volume je vous assure que vous passerez encore une fois un bon moment, sans aucune redondance avec les tomes précédents . Seul petit point noir au tableau, la fin de ce tome qui me laisse perplexe : une impression de fin de cycle et pourtant pleins de questions sans réponses. A voir comment débutera le prochain opus prévu pour le 7 décembre.


Maéva.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







bottom of page