top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png

Immortal Sergeant

Dernière mise à jour : 20 mars




  • Résumé :

La veille d'une retraite importune, un détective de la vieille école se voit confier une affaire de meurtre qui le hante depuis des décennies. Malheureusement, Jim Sargent dit « Sarge » doit entraîner son fils Michael, adulte rongé par l'anxiété, dans l'aventure, sous peine de perdre à jamais la tête de l'affaire. Ce duo dysfonctionnel pourra-il surmonter ses propres blocages, ses aveuglements et ses non-dits pour la réussite de cette entreprise ?

Les deux auteurs primés de I Kill Giants, le scénariste Joe Kelly (Deadpool, Savage Spider-Man) et l'illustrateur Ken Niimura (Umami, lauréat d'un Eisner Award) sont de retour pour vous faire vibrer avec Immortal Sergeant !


  • Critique :

Jim Sargent, surnommé « Sarge », incarne l'archétype du policier à l'ancienne, dénué de toute préoccupation pour le politiquement correct de la société moderne américaine. Réputé pour ses opinions controversées sur la race et l'orientation sexuelle, il atteint enfin la retraite, moment redouté. Son fils, Michaël, avec qui les liens sont distants, se présente avec sa famille pour célébrer cet événement. Cependant, le futur retraité a d'autres projets en tête et entraîne involontairement son fils dans une enquête qui le hante depuis des années, une affaire finale servant de prétexte pour éliminer les non-dits empoisonnant leur relation père-fils.


Immortal Sergeant, la dernière œuvre du duo Joe Kelly et Ken Niimura, suit les traces de leur précédent ouvrage – I Kill Giants – mêlant magnifiquement le fantastique, l'action et une émotion déchirante. Immortal Sergeant présente une intrigue familiale sincère, drôle et attachante, inspirée de la relation personnelle de Joe Kelly avec son défunt père. Le personnage de Jim Sargent incarne parfaitement cette figure paternelle, un homme au caractère bien trempé qui ne mâche pas ses mots, même si cela implique des blagues homophobes ou racistes qui mettent mal à l'aise son entourage (et le lecteur, par la même occasion).


Sarge, sorte de symbole d’une génération ouvertement conservatrice dans ses propos, contraste avec son fils Michaël, représentant de l'époque consensuelle actuelle. Leurs divergences de points de vue cachent des problèmes plus profonds, résultant d'une communication réduite depuis le divorce de Sarge. L'enquête, qui va au-delà d'une affaire non résolue, devient alors – avec un certain brio – le moyen pour Sarge de se libérer d'un échec personnel lié à son passé, croyant que résoudre un problème résoudra l'autre.


Derrière l'apparence rétrograde de Jim Sargent se dissimule un secret inavouable, reflétant la vision de Joe Kelly sur la tristesse persistante de son propre père. Les deux personnages sont liés par un événement marquant, parasitant continuellement leur relation. Alors que Joe Kelly a fait la paix avec son père, la tension entre Sarge et Michaël persiste. Les incohérences de Sarge, tantôt raciste et homophobe, mais parfois compatissant, le rendent complexe et humain, générant une connexion émotionnelle inattendue chez le lecteur. Au final, l’équilibre est juste parfait entre une intrigue finalement prétexte mais néanmoins très efficace et une introspection familiale touchante interrogeant sa relation à l’autre et le langage implicite qui demeure dans de telles relations.


Concernant le dessin, bien que le style de Ken Niimura puisse ne pas séduire au premier regard, son trait incisif et dynamique trouve son efficacité, en particulier pour représenter les expressions exagérées de Michaël. Le design de Sarge, avec son sourire narquois, crée un personnage fascinant et reconnaissable entre mille, renforçant le fait que le duo formé avec Michaël devienne hilarant et attachant.


  • Conclusion :

En conclusion, Immortal Sergeant de Joe Kelly et Ken Niimura s'impose comme un coup de cœur inattendu pour l'année 2023. Malgré des apparences modestes dans le sujet abordé ou le trait particulier, l'intrigue et le dessin s’avèrent captivants et offrent un mélange astucieux de polar et de réflexion sur la relation père-fils. Sarge, à la fois flic borderline et individu humain derrière ses préjugés d'une autre époque, marque durablement ; tout comme la capacité de Joe Kelly à saisir la nature humaine avec une touche de fantaisie à travers les réparties verbales de Sarge. Ken Niimura, bien que déroutant au premier abord, contribue à une histoire simple, dynamique, drôle et attachante.


Valentin.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page