top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Série : Kill or be Killed Tome 1 à 4

Dernière mise à jour : 28 févr.




Tome 1 :


  • Résumé :

Dylan n'est pas vraiment un jeune homme ayant la réussite avec lui : dépressif, en difficulté financière et amoureuse, il passe le plus clair de son temps à étudier. Il a la sensation que sa vie est vide et fait le choix radical de se suicider. Alors qu'il vient de sauter du toit de son immeuble, il change soudainement d'avis. Heureusement, sa chute est ralentie par de multiples fils à linge. Indemne et honteux, il rentre se coucher pensant pouvoir passer à autre chose. Mais un démon fait son entrée dans sa chambre et lui propose un deal : à partir de maintenant il devra tuer un criminel par mois sous peine de mourrir dans d'atroces souffrances. Si le choix est vite fait sur le moment, il est en revanche très difficile de passer à l'acte et de cacher de tels actes à tous ses proches.

  • Critique :

Voilà un comics que je n'attendais clairement pas et que j'ai eu très envie de lire dès la découverte du résumé. Ce titre est une bonne surprise, le scénario parfaitement ficelé est accompagné de dialogues et réflexions fluides et très bien écrits. On a très rapidement envie de savoir comment ce looser va faire pour s'en sortir sur tous les tableaux. Il n'est pas difficile de se mettre à sa place et d'imaginer la difficulté de choisir qui devra mourrir. Si de prime abord le personnage nous fait penser à un Punisher bis, en fait, il n'en est rien. Alors que ce dernier mène une tuerie sans aucune pitié suite à la mort de sa famille, Dylan est contraint de tuer pour sa survie et sélectionne minutieusement ses cibles par peur de faire une erreur. La présence du démon apporte une petite touche de fantaisie bienvenue qui empêche le titre de n'être qu'un thriller parmi tant d'autres.

Le dessin très sombre mais détaillé de Sean Phillips accompagné de couleurs aux tonalité assez froides donne une belle ambiance au titre.

  • Conclusion :

Cette nouvelle série est à suivre très attentivement. Les début sont très bons et il me tarde de découvrir la suite de cette histoire !

Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





 

Tome 2 :


  • Résumé :

D’abord très embêté et contrarié par le pact passé avec le démon qui l’empêche de tuer au minimum une personne par mois pour survivre, Dylan commence à y prendre goût et à croire qu’il est là pour débarrasser l’humanité de ses pires représentants. Malheureusement pour lui cela va lui causer quelques soucis. Après avoir attendu sa nouvelle cible dans les toilettes d’un restaurant, il passe à l’attaque en lui tirant un coup de fusil à pompe en pleine tête. Cela aurait pu se terminer là mais deux policiers présents dans le restaurant ont entendu le coup de feu et interviennent. Dylan parvient à s’en tirer en tirant un coup de semonce pour s’échapper mais maintenant il est extrêmement recherché et cela va lui compliquer considérablement la vie.

  • Critique :

Fan du premier volume, je n’ai pas tardé à prendre sa suite. Celle-ci démarre d’ailleurs avec un topo sur le fait d’avoir la chance d’être au bon endroit au bon moment, une chance qu’il ne semble pas du tout avoir étant donné les premiers évènements du scénario ! Ed Brubaker nous démontre une fois de plus tout le talent qu’il a pour nous proposer une histoire parfaitement développée. En plus de suivre l’évolution de sa quête lui permettant de survivre, on suit également l’évolution de sa vie privée, ce qui nous permets d’en apprendre plus sur ce personnage qui pour le moment ne se montre pas spécialement attachant et c’est un peu ce qui manque à ce récit.

A la différence d’un certain Franck Castle qui est devenu un justicier suite à l’assassinat de sa famille et pour le quel une certaine compassion s’installe chez le lecteur, Dylan, lui l’est devenu après une tentative de suicide ratée et par intérêt (Pour éviter de mourrir). Cette différence joue probablement beaucoup dans le manque d’attachement. Mais cela n’enlève absolument rien à l’intérêt du personnage puisqu’il reste assez énigmatique.

J’ai particulièrement apprécié le fait qu’il casse le quatrième mur en nous rappelant des évènement précédents que l’on a oublié. Il insista d’ailleurs pas mal là dessus et à raison puisqu’en effet j’avais totalement oublié les fameux événements auxquels il faisait allusion.

Au dessin nous avons droit au même duo que d’habitude et j’apprécie vraiment le fait de les retrouver puisque cela fait que les récit de Brubaker sont bien à part et reconnaissables entre tous.

  • Conclusion :

Si vous hésitiez avant de prendre le premier volume, je vous le dis tout de suite, foncez, le récit tient dans la longueur et promet encore de très bonnes surprises. Personnellement j’ai hâte !!!

Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





 

Tome 3 :


  • Résumé :

Nous avions laissé Dylan alors qu'il venait d'éviter la catastrophe de justesse en évitant d'être retrouvé par la brigade spéciale créée pour le retrouver.

Dylan va mieux, il reprends ses médicaments et il n'a ni vu le démon ni tué depuis un mois.

Alors qu'il tente de reprendre ses études là où il les avait laissée et que sa vie amoureuse semble repartir de plus belle, il est témoin d'une scène qui risque bien de le précipiter à nouveau dans un joyeux foutoir : un homme russe semble les rechercher lui et sa copine...


  • Critique :

Kill or be killed continue sur sa folle lancée avec un avant dernier tome de toute beauté !

Après les évènements compliqués ayant eu lieu dans le tome 2 lors des quels Dylan a bien faillit se faire chopper à force de jouer avec la Police de New York, j'attendais le tome 3 au tournant.

Ce nouveau tome démarre avec des scènes nous montrant Dylan en train de démonter du Russe à coup de fusil à pompe, des scènes au final très peu surprenantes. C'est après que la surprise arrive. Ces premières pages sont suivies par un long flash back afin de nous expliquer ce qui l'a mis dans cette situation. Là où ce tome 3 est intéressant c'est qu'il nous propose d'approfondir la psychologie du personnage tout en creusant dans son passé et je vous garanti que de bonnes surprises sont à la clé.

Encore une fois, la narration d'Ed Brubaker est absoluement exemplaire et nous tient parfaitement en haleine grâce à l'alternance répétée de moments présent et de flashs back lors de chaque début de chapitre. J'ai particulièrement aimé le fait que Dylan continue de nous narrer ses aventure tout en jouant sur notre patience en nous teasant de l'action dans les pages suivantes.

Comme je l'ai dit au début de cette review, ce tome est l'avant dernier de la série, ce qui m'attriste et me plait à la fois. L'avantage avec Brubaker, c'est que ses séries ne dépassent que rarement les 4 tomes en VF. Il n'essaie pas de faire trainer ses intrigues en longueur et je pense que cela joue très fortement dans la qualité de ses récits.


Au dessin on retrouve son compère Sean Philips qui continue de nous faire rêver avec ses planches parfaitement construites.


  • Conclusion :

Si vous n'avez pas encore commencé cette formidable série, je ne peux que vous encourager à le faire d'urgence, sous peine de louper un futur grand classique du thriller.


Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





 

Tome 4 :


  • Résumé :

Le démon hante de plus en plus Dylan et ça le dérange de plus en plus de cacher ses activités à sa chérie alors il décide de lui avouer en commençant par sa tentative de suicide mais au moment de commencer il se rend compte que son colocataire écoute aux portes et pète littéralement un câble contre lui, manquant de peu de le tuer. Un dérapage qui va lui valoir un séjour en hôpital psychiatrique.


  • Critique :

Bon nous y voilà, le dernier tome de la série est là et franchement même si je me le suis procuré le jour de la sortie j’ai eu bien du mal à me résoudre à le lire. J’étais partagé entre le désir de connaître enfin de dénouement de cette superbe série et la peur de le lire du fait que ce soit bien le dernier. Bien évidemment, une fois lancé je l’ai dévoré. Le plus marquant par rapport aux précédents tomes c’est la faible quantité d’action étant donné que Dylan se trouve en hôpital psychiatrique, mais le tome n’est pas ennuyeux pour autant grâce au fort suspense entourant le dénouement de l’histoire. L’enquête policière continue de faire son chemin et bien que des évènements viennent compliquer la tâche des enquêteurs, Dylan ne doit pas se reposer sur ses lauriers.

Ce comics est très bavard mais Brubaker réussi à nous tenir en haleine et s’amuse même à jouer sur les clichés et les attentes du lecteur concernant le genre de conclusions proposées habituellement dans ce genre de récits. A plusieurs reprises j’ai pensé avoir deviné la conclusion mais à chaque fois je me suis loupé et le fait que le scénariste s’en amuse ouvertement est particulièrement sympa. La fin justement est plutôt très ouverte et laisse largement espérer une suite, qui, je l’espère nous sera proposée un jour.


  • Conclusion :

Cette série est un sans faute absolu, tenant le lecteur en haleine du premier au dernier tome sans jamais faiblir. Kill or be killed restera je pense l’un, sinon le meilleur titre du duo Brubaker / Phillips. Si vous n’avez pas encore essayé cette série, allez y d’urgence !


Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






留言


bottom of page