top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Les comics oubliés : De l'autre côté

Dernière mise à jour : 14 mars




Bienvenue sur la première vraie publication de la nouvelle rubrique "Les comics oubliés" les plus anciennes ayant été modifiées après coup.

Le but de cette rubrique est simple : mettre en avant des comics sortis il y a plus ou moins longtemps et qui sont soit passés sous le radar soit ont été totalement oubliés après plusieurs années de publication sans grand succès. Pour faire les choix je vais me fier à mon ressenti. Traînant souvent sur les réseaux sociaux je vois d'innombrables postes ou conseils lectures passer et beaucoup de titres en sont toujours absents. Ce sont ceux-là que je mettrais en avant.


Pour cette première, je veux vous parler du titre "De l'autre côté" par Jason Aaron chez Urban comics. Avec ce récit nous suivons deux hommes ayant combattu lors de la guerre du Vietnam. L'un est américain et l'autre est vietnamien mais tous deux ont connu le même enfer.


J'ai voulu découvrir ce récit car j'ai moi même de la famille vietnamienne fruit du passé commun de la France et du Vietnam. C'est une fierté pour moi et dès que j'en ai l'occasion j'essaie de lire ou voir des récits me permettant d'en savoir plus sur l'histoire de ce pays.

Il y a aussi ce côté purement historique car rares sont les conflits ayant fait couler autant d'encre. Ce fut une véritable boucherie et les bénéfices ont été quasiment nuls et ce quel que soit le camp. La politique américaine en a par ailleurs grandement souffert.

Jason Aaron a choisi de ne glorifier aucun des deux camps et simplement faire transparaître ce qu'on pu vivre les hommes sur le terrain. Le récit est même particulièrement cynique et critique.

Les deux hommes que nous suivons n'ont pas franchement envie de faire cette guerre mais ont un sens du devoir envers leur patrie sans la moindre trace de fanatisme quel qu'il soit. L'un est entraîné en étant constamment poussé dans ses derniers retranchements dans le but de lui faire donner le meilleur au combat mais à la place il est plutôt envoyé sur le terrain déjà traumatisé par le traitement qu'il a reçu. Côté vietnamien, notre homme est plutôt entraîné avec le soutien de la propagande communiste. On le pousse à ne faire qu'un avec ses camarades pour être plus fort. Lui, arrive sur le terrain plutôt confiant et désireux de connaître enfin le combat et la victoire. Et pourtant , peu importe leur entraînement, les deux hommes vont connaître le même destin : la folie, la maladie, la violence et surtout la solitude du combattant.


J'ai déjà vu quelques films ou documentaires sur cette guerre et je trouve que ce comics est une des meilleures œuvres sur le sujet car elle retranscrit parfaitement ce que les hommes enduraient lors de ce difficile conflit. D'ailleurs le style graphique de Cameron Stewart participe énormément à l'ambiance. La colorisation de Dave McCaig faite de vert kaki, de jaune et de touches de rouge sang se montre de plus en plus écoeurant au fil de l'avancée du récit et retranscrit très bien là moiteur, la saleté et le sentiment de d'égouts que les soldats devaient ressentir. En tout cas, j'ai été écoeuré une bonne partie du récit et même après la fin de ma lecture.


En conclusion, ce titre est certes fait pour une minorité d'amateurs de récits historique et plus précisément de conflits armés mais il n'aurait pas dû sombrer autant dans les méandres des comics oubliés.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



Pour qui ?

Ce titre est assurément destiné aux amateurs de récits de guerre ou d'action, si ce n'est pas votre cas, je doute que vous y trouviez votre compte.


Comments


bottom of page