top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png

Série : Void Rivals Tome 1

Dernière mise à jour : 6 juin




- Tome 1

Depuis des siècles, deux peuples rivaux se livrent une guerre sans merci pour les dernières ressources disponibles de leur système stellaire. Une situation devenue critique depuis la formation d'un trou noir autour duquel gravitent désormais les vestiges des deux civilisations en guerre. Ainsi débuta la guerre de l'Anneau Sacré... Darak et Solila, deux pilotes rivaux en mission pour leur peuple, s'écrasent sur une planète désolée et doivent se résoudre à coopérer sous peine de périr. Mais leur présence a provoqué le réveil d'une puissante entité et précipité une succession d'événements dont la formidable ampleur reste encore à déterminer !



Robert Kirkman aime faire des surprises et il le prouve une fois de plus avec Void Rivals qu’il a catapulté dans les comic shops sans prévenir. Un premier chapitre qui renferme d’ailleurs une surprise de taille puisqu’un Autobot s’y trouve, oui un authentique Autobot issu de la franchise Transformers ! C’est le genre de situation qui me fait regretter de ne pas lire en VO puisqu’en tant que lecteur VF, le temps de voir arriver la traduction, la surprise était éventée depuis bien longtemps.

Bref, revenons en à Void Rivals, la série de SF qui a donc la lourde tâche de lancer l’Energon Universe et qui est menée par un duo de créateurs bien habitué à ce registre puisqu'ils ont œuvré ensemble sur Oblivion Song. Pour ceux qui ne connaîtraient pas la série en question, il s’agit donc de Robert Kirkman et Lorenzo De Felici.


Le duo nous propose ici un premier tome parfaitement rythmé qui permet de comprendre très facilement le contexte et les enjeux du récit. Les deux personnages sont très différents et pour l’instant, je dois dire que tout est fait pour que Darak soit le plus apprécié des lecteurs. Sa personnalité est vraiment très cool et fait beaucoup penser à un certain Star Lord quand Solila serait plus facile à comparer à Gamora, mais celle du dernier film, plus dure et imprévisible que dans les premiers opus de la saga. Pour l’instant, Solila est complexe, mais je mettrais ma main à couper que son développement nous la rendra plus sympathique.


Je dois bien le dire, cette série possède tous les ingrédients pour me plaire : aspect galactique du récit, une relation tendue entre un personnage cool et un autre plus complexe, un complot, un univers partagé…J’ai passé un excellent moment et je pense que ce n’est pas terminé puisque Robert Kirkman affirme qu’elle sera son bac à sable et l’occasion pour lui de créer plein de personnages voués à évoluer parmi transformers et autres personnages issus de la franchise G.I. Joe.


C’est donc Lorenzo De Felici qui s’est occupé de la partie graphique et on voit clairement qu’il s’est éclaté à réaliser ses planches que je trouve plus réussies que sur Oblivion song.


  • Conclusion : 

Void Rivals représente une excellente entrée en matière pour l’Energon Universe qui s’annonce assez ambitieux. Je ne peux que vous encourager à tenter l’aventure.


Thomas.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).


 



Commentaires


bottom of page