top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurMaéva

Something is killing the children tome 1 à 5

.


  • Résumé :

Afin de ne pas vous divulgâcher cette merveilleuse série, je ne vous proposerais ici que le résumé du premier volume de la série prévue en un minimum de 7 tomes accompagné d'un avis intermédiaire sur le série au tome 5.


  • Résumé Tome 1 :

Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak disparaissent les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes ont depuis longtemps préférer occulter.


  • Avis série au tome 5 :

J’avais déjà pu découvrir le travail de James Tynion IV sur Celui que tu aimes dans les ténèbres et Department of truth et avait beaucoup aimé sa patte. C’est donc sans appréhension que j’ai commencé cette série dont j’entendais des avis dithyrambiques. Je dois bien admettre que James Tynion IV est un excellent auteur de thriller horrifique, peut être même définitivement mon préféré.


Dans Something is kiling the children, tous les éléments sont réunis pour passer un super moment : une héroïne au caractère bien trempée, à la fois forte et indépendante mais au très grand cœur, une ambiance immersive à souhait et surtout un récit qui se met rapidement en place ! Les tomes se lisent rapidement sans que l’intrigue ne soit bâclée, ce qui est fort appréciable. Si le tome 1 pose le décor, l’intrigue s'épaissit de tomes en tomes, alternant entre la chasse aux monstres d’Erika, et la menace tapis dans l’ombre que représente l’organisation dont elle est membre. Une organisation plus qu’intriguante et qui pourrait bien totalement se désolidariser de son émissaire. La traqueuse devient alors à proie.


Quand une série dépasse les 3 tomes, il est courant que l’intrigue s’essoufle. Je n’ai pas trouvé que cela soit le cas ici. Si l’intrigue principale effectuement se résout au fil de l’eau, on se rend compte que finalement elle ne servait que d’introduction au sujet principal, qui est le débat intérieur qu’Erika mène pour déterminer où doit aller sa loyauté. Un choix qui, quel qu’il soit, aura de lourdes conséquences pour son avenir, voire sa vie.


Côté dessin et colorisation, le duo formé par Werther Dell’edera et Miguel Muerto fonctionnent à merveille ! Une ambiance inquiétante qui tient tant du coup de crayon venant mettre l’accent sur les ombres que sur les colorisations qui aux moments clé, viennent accentuer les ténèbres par des couleurs puissantes et contrastées.


  • Conclusion :

Une histoire prenante, des personnages énigmatiques, de l'action et de multiples possibilités de développement, Something is killing the children est une réussite.

Maéva.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



POINTS FORTS :

- Ambiance immersive

- Dynamique

- Beaucoup de suspense tout au long des tomes.

- Informations dispensées au goutte à goutte.

- Pas de longueurs, on va à l'essentiel


POINTS FAIBLES :

- Rien à signaler.




bottom of page