top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Télépathes

Dernière mise à jour : 14 févr.



  • Résumé :

Suite à une gigantesque perturbation électromagnétique, une partie de la population développe des pouvoirs de télépathie. Et lorsque certains parviennent à lire les pensées, les secrets du monde sont découverts. Le déclenchement de ces pouvoirs entraine donc un effondrement de la société, plongeant les dirigeants dans un état de crise.


  • Critique :

J. M. Straczynski nous revient avec un nouveau titre, toujours publié chez Awa. Après The Resistance, le scénariste campe toujours sur des concepts pour lesquels on le connaît : l'apocalypse et les super-pouvoirs. Cela ne date pas d'hier puisqu'on peut voir en Télépathes un étrange mélange entre The Resistance et Rising Stars.


Conflits et tensions politiques sont évidemment au rendez-vous. Et tout comme The Resistance, le contexte se fera à travers de longues phases de dialogues inutilement compliqués. Mais il ne s'agit là que d'un contexte pour mettre en avant deux personnages : le gentil flic et le méchant condamné. Alors qu'on connait Straczynski pour son écriture nuancée, ses personnages singuliers, les deux protagonistes sont ici bien ordinaires. Ils répondent aux stéréotypes du genre, procurant à cette histoire déjà vue un arrière-goût de série télévisée policière américaine.


Dire qu'il s'agit d'un premier volume peu inspiré serait un euphémisme. Néanmoins, certaines idées auraient pu faire mouche. En ce concentrant un peu sur les personnages et avec une action plus prononcée, la seconde moitié de l'album présente des utilisations de la télékinésie (une capacité associée à la télépathie dans l'histoire) parfois originales. Des scènes créant, enfin, une légère surprise.


Cependant, ces rares instants sympathiques sont parasités par une partie artistique des plus communes. On ne reconnait en rien Steve Epting à travers cet album. Le dessin ne fait office que de présentation des actions plutôt que d'une véritable narration visuelle. Le design des personnages est déjà extrêmement convenu, n'aidant en rien à trouver un peu d'intérêt à l'album. Mais Epting n'est pas non plus aidé par la colorisation. Celle-ci est très lisse, trop éclairée pour le ton du récit et offre un résultat bien trop convenu. Un résultat bien décevant de la part de l'équipe artistique créditée sur ce projet.


  • Conclusion :

Ce ne sera pas avec Télépathes que Awa s'étendra. Ce premier volume nous laisse avec un début d'histoire correct. Mais le manque d'originalité se fait cruellement sentir et étouffe le lecteur pour un produit ressassant des idées épuisées. On attend bien plus qu'une histoire et un dessin aussi conventionnels en se tournant vers ces grands noms de l'industrie.


Baptiste.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




Posts similaires

Voir tout
bottom of page