top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Un été cruel

Dernière mise à jour : 13 févr.



  • Résumé :

Au cours de l'été 1988, Teeg Lawless met au point le plus gros braquage de sa carrière. Mais Ricky, le fils de Teeg, et ses amis, s'engagent sur la même voie que leurs pères, et cela va devenir le pire été de leur vie. Un Été cruel est une épopée où la tragédie se transmet de génération en génération. Chef-d'œuvre des maîtres noirs les plus célèbres de l'industrie, Brubaker et Phillips.


  • Critique :

Delcourt nous propose enfin la conclusion de Criminal, la géniale épopée imaginée par le formidable duo Ed Brubaker et Sean Phillips et ces adjectifs ne sont pas de trop pour qualifier la série et ses auteurs.

À la vue de cette intro vous vous douterez bien que ma lecture de ce tome s'est bien passée et si vous avez l’habitude de me lire, cela ne vous surprendra pas. Ce duo d’auteur / dessinateur s’est imposé comme mon préféré depuis un moment maintenant mais ils parviennent encore à monter dans mon estime publication après publication.

Bon je vais quand même essayer de vous parler du bouquin puisqu’après tout, vous êtes là pour ça.

Teeg Lawless nous a été présenté il ya maintenant un sacré bout de temps et si jusque là je n’avais pas forcément vu son importance dans cette fresque du crime qu’est Criminal, lire “Un été cruel” m’a ouvert les yeux. Ce personnage est assez fascinant et voir son influence sur l’évolution de son fils est super intéressant. C’est vraiment cette confrontation de deux générations de truands plus que confirmés et une autre qui souhaite faire ses preuves qui fait tout le sel de cette dernière partie. Les chapitres s’enchainent et chacun d’entre eux creuse un peu plus chaque personnage impliqué avant d’arriver aux événements impactant le chapitre qui suit. Cette construction m’a fait dévorer le tome de 300 pages d’une traite tellement le suspense était présent.

Je pense que cette critique s’adresse surtout à des lecteurs de la première série souhaitant voir s' ils peuvent continuer les yeux fermés (oui foncez !!!) mais si jamais vous n’avez pas encore lu Criminal, ne commencez surtout pas par ce tome ou alors vous passerez totalement à côté de tout le charme du titre car il faut avoir lu chaque tome de cette saga pour voir la grandeur du travail accompli et le génie de l’auteur.


Sans aucune surprise, c’est Sean Phillips qui œuvre sur cette nouvelle série et je dois dire que c’est probablement son meilleur travail à ce jour ! Certaines planches ou doubles pages sont absolument sublimes et remplies de détails, vraiment je me suis régalé.


  • Conclusion :

“Un été cruel” nous offre une formidable conclusion à cette géniale fresque criminelle qu’est Criminal. C’est simple, si vous aimez le duo Brubaker / Phillips et que vous avez déjà lu la première série, ce serait criminal (jeux de mot !) de passer à côté !


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



POINTS FORTS :

- Récit parfaitement ficelé

- Les aventures de Lawless sont toujours aussi intéressantes

- Les personnages sont encore approfondis

- Sean phillips au sommet de son art

- Parfaite conclusion à la saga Criminal


POINTS FAIBLES :

- Aucun



bottom of page