top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Review LADP : Bloodshot Tome 2 par Tim Seeley

Dernière mise à jour : 22 mars




 
  • Résumé :

Bloodshot est à nouveau confronté à l’organisation appelée Black Bar, mais cette fois, il n’est pas obligé de les affronter seul. L’alliance d’anciens agents se nommant « Les brûlés » lui offre une aide plus que bienvenue à la vue des nombreux dangers qui le guettent !


  • Critique :

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour pouvoir lire la suite des nouvelles aventures de Bloodshot par Tim Seeley et il me semble que c’est la première fois qu’on a une suite aussi rapidement chez Bliss ce qui est facilement explicable par l’absence d’autres séries régulières alors que par le passé, Faith, Ninjak, Bloodshot et Quantum & Woody avançaient simultanément.

Pour tout vous dire, j’ai lu ce second tome une première fois, mais j’ai été totalement perdu par la quantité de personnages et je me suis vite rendu compte que j’avais presque totalement oublié les événements du tome précédent. J’ai donc relus le premier volume avant de relire le second et cette fois-ci a été la bonne. Entre le Black-Bar, les Brûlés et la Dernière Chair, il est un peu difficile de s’y retrouver surtout qu’il est aussi régulièrement fait mention du Rising Spirit, autant vous dire qu’un nouveau lecteur peut vite être perdu !

Dans ce tome, Bloodshot reçoit l’aide des Brûlés pour aller « sauver » la psiotique Eidolon des griffes du Black-Bar, mais il s’avère que La Dernière Chair cherche aussi à la récupérer ce qui va provoquer une confrontation sans précédent. Je ne vous en dirais pas plus, le tome étant assez court, je ne souhaite pas vous spoiler.

Ce tome est dans la lignée du premier, c’est-à-dire qu’il est littéralement rempli d’action, au point que ça ne s’arrête pratiquement jamais. Si cet aspect m’a dérangé lors de la découverte du premier tome, la seconde lecture m’a fait changer d’avis. J’étais probablement trop resté sur le run de Lemire pour vraiment apprécier. Une fois la surprise et la déception passées, j’ai pu vraiment en profiter en le prenant pour ce qu’il est, un pur comics d’action sans prise de tête et ça a changé ma lecture. Bien sûr cela n’en fait pas pour autant le comics de l’année, car je trouve qu’il manque tout de même de profondeur mais j'en ai plus profité.


À la fin, vous trouverez un numéro spécial axé sur Tank Man et et Viet Man, deux des anciens Bloodshot que nous avons pu voir dans Bloodshot Reborn et USA et j’ai adoré les retrouver même pour un court numéro. Ce chapitre permet de leur donner un peu de background même si je doute que ça nous mène à quelque chose pour l’instant.


Je ne le fais pas souvent, mais j’aimerais parler de l’édition en elle-même qui semble avoir souffert d’un manque de temps pour la travailler (conséquence du Covid ?). Le résultat est un certain nombre de coquilles (mots manquants, fautes, manques d'espaces …) c’est vraiment dommage d’autant plus que ça m’a gêné à plusieurs reprises lors de ma lecture.

  • Conclusion :

La nouvelle série Bloodshot continue sur le registre de la série d’action pure avec ce second tome. Une série qui m’a déjà un peu plus convaincu après une seconde lecture.


Thomas.


 

Vous pouvez commander les comics Valiant chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").






Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page