top of page
1.png

Résultats de recherche

612 éléments trouvés pour «  »

Posts de blog (489)

  • Sacrifice Tome 1

    Résumé : Il est possible de vivre dans un monde en harmonie, mais il faut payer le prix. Le prix est élevé, mais simple. Chaque foyer doit offrir un de ses enfants en sacrifice. Alors que l'échéance arrive, un fils qui n'a jamais été aimé par sa famille doit partir honorer cette dette, mais il ignore qu'il sera peut-être l'une des clefs qui pourra enfin briser ce cycle de souffrance… Critique : Dans un monde peuplé de divinités et de simples mortels, les uns doivent souvent sacrifier pour le bon plaisir des autres et je ne pense pas avoir besoin d’expliquer dans quel sens ça va. Les divinités demandent régulièrement une moisson de sacrifiants pour maintenir l’harmonie dans le monde. Nous suivons alors un groupe de sacrifiants et surtout deux en particulier. D’un côté, nous découvrons un fils qui n’a jamais été aimé, destiné aux plus basses besognes qui décide de se sacrifier pour éviter à une de ses sœurs d’être emmenée et d’une autre, une jeune fille née et élevée dans le but d’être une sacrifiante. Les deux protagonistes se lient rapidement d’amitié malgré leurs sentiments divergeant quant au sort qui leur est réservé. Lequel des deux est dans le juste ? Pour le savoir, il faut lire cette nouvelle œuvre / pépite de Rick Remender. Quel moment incroyable j’ai passé pendant ma lecture de “Sacrifice” proposant une ambiance fantastique, des personnages anthropomorphes, extrêmement attachants, mais aussi de vrais messages sur le rapport au pouvoir, les croyances, les traditions, etc.L'œuvre propose une ambiance forte qui emprunte autant à l’horrifique qu’au merveilleux et ce grand écart provoque régulièrement de véritables instants de surprises. Certaines scènes, bien que parfois prévisibles sont d’une violence assez folle, ce qui destine l’œuvre à un public plutôt averti. Les dialogues sont également de très bonne qualité et certaines répliques sont absolument savoureuses, un régal. C’est Max Fiumara (Star Wars, Spider-man : Spider-Island, BPRD, Sandman, Black hammer…) qui œuvre sur la partie graphique et bien que son style graphique ne soit pas ma tasse de thé de prime abord, mon avis a changé au fur et à mesure de ma lecture. Au final, je trouve un charme complètement fou à son travail sur cette série. D’ailleurs, c’est un constat que je fais de plus en plus : je commence à apprécier des styles beaucoup plus variés qui m’auraient fait lâcher une œuvre il y a quelques années. Et plus encore que de simplement les apprécier, ces styles participent grandement à mon amour d’une œuvre ! Conclusion : C’est une véritable claque que j’ai prise avec cette nouvelle œuvre de Rick Remender (que je n’avais pas lu depuis Fear Agent) qui nous propose une œuvre fantastique à l’ambiance empruntant autant à l’horrifique qu’au merveilleux et dont les questionnements sur le pouvoir, les croyances, les traditions… sont particulièrement bien traités. Graphiquement, c’est une vraie pépite et puis ce format Urban à la couverture agrémentée de vernis sélectif est du plus bel effet. Non vraiment Sacrifice est un nouvel incontournable du catalogue Urban Comics. Thomas. Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

  • Canary

    Résumé : Résumé : Au cours des derniers mois de la conquête du grand Ouest américain, une société minière du Colorado cherche désespérément ce qui peut rester comme minerai. Au cours de ses ultimes fouilles, elle tombe sur de l'uranium radioactif, avant que la mine ne s'effondre sur elle-même. Des légendes circulent bientôt au sujet de cette mine maudite qui pourrait être hantée... Critique : Les westerns en comics sont bien trop rares à mon goût, c’est pour cette raison que j’ai voulu tenter l’aventure Canary tout en sachant qui est derrière ce récit. C’est en effet Scott Snyder aka celui qui flingue trop souvent ses idées par des fins rushées ou des changements de direction étranges. Cet auteur est, selon moi, capable du meilleur comme du pire et c’est pour cette raison que j’ai quand même tenté l’aventure. Sait-on jamais… Le départ de ce récit m’a vraiment séduit par son ambiance bien moite et sale avec une petite ambiance glauque en prime, tout pour faire un bon western en somme. Le Marshall William Holt, Marshall de son état est un personnage charismatique, impactant dont l’index a vite fait de venir caresser la gâchette de son Colt. Comme tout bon personnage de western, l’homme porte un lourd fardeau, se montre inflexible, prêt à ôter la vie à quiconque se met en travers de son chemin, mais ne manque pas pour autant de douceur et de sens de la justice quand il le faut. C’est très classique dans le genre, mais ça fonctionne à la perfection et puis classique ou pas, c’est le type de personnages qui font tout l’attrait d’un bon western. William Holt est proche de la retraite, mais son patron décide de l’envoyer sur une dernière mission qui pourrait bien être en lien avec une lourde histoire le hantant encore et qui s’est déroulée au même endroit : la ville de Canary. C’est un peu à contrecœur que le Marshall s’y rend, mais finalement peut-être est-ce le bon moyen de boucler la boucle et commencer une retraite bien méritée tout en étant serein. Pour cette mission, il est accompagné d’un spécialiste chargé de faire des relevés sur une mine désaffectée traversée par des cours d’eau souterrains et qui pourrait être à l’origine de tout un tas d’affaires étranges dans des villes traversées par ces mêmes cours d’eau. Mais sur place, la découverte dépasse leurs pires craintes… J’ai passé un excellent moment de lecture avec Canary grâce à une ambiance très prenante, des personnages charismatiques et intéressants à découvrir et une intrigue bien ficelée. Malheureusement, deux choses m’ont un peu gâché la fête à savoir un point de bascule dans le scénario qui a lieu sans explications et qui est balayé en deux pages sans plus d’explications non plus. En soit l’idée est bonne, mais il manque quelque chose pour l’amener et la faire disparaître, tel quel, c’est trop brutal et ça sort du récit, heureusement ça ne dure pas longtemps. Je ne peux entrer dans le détail, car l’élément est beaucoup trop spoilant. Quoi qu’il en soit, cela ne gâche pas la totalité de l’expérience. Autre point et je commence à en avoir l’habitude avec Snyder, sa fin est trop rushée, en tout cas pour un one shot. Car il y a une incertitude sur l'existence d’une suite. En effet, le récit ne porte pas de tomaison, mais propose une fin très ouverte, laissant espérer une suite, si c’est les alors la fin est très prometteuse, mais c’est bien un one shot alors là, c’est beaucoup trop brutal. Au dessin, on retrouve Dan Panosian qui nous offre des planches absolument magnifiques, pleines de détails. Pour pinailler, je dirais que je trouve le tout un peu statique, mais franchement pour qui aime les décors de western, c’est un régal. Conclusion : Bien qu’imparfait, Canary m’a procuré beaucoup de plaisir. J’aime profondément les westerns et ce titre propose tous les codes des bons westerns. Avant la rédaction de cette critique, je ne partais pas sur un coup de cœur, mais la rédaction de celle-ci m’a permis de me rendre compte que s’en était finalement bien un. Thomas. Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

  • Briar Tome 1

    Résumé : Cent ans après être tombée dans un profond sommeil, Briar Rose s'éveille, et découvre avec effroi qu'en son absence, son ancien époux tyrannique a laissé leur royaume sombrer dans la misère et le chaos. Accablée par les trahisons, les lourdes prophéties, et un corps meurtri, Briar et sa bande de marginaux devront trouver la force de survivre sur ces terres désolées où la magie se meurt. Guidés par un ardent désir de vengeance, Briar et son peuple finiront-ils seulement par trouver la paix et à vivre heureux ? Critique : La rebelle au bois dormant, voici le sous-titre du premier tome de la série Briar et je l’avoue, ça a suffi à faire grimper ma hype puisque j’aime particulièrement les réécritures de contes surtout quand elles sont décalées comme c’est le cas ici. Tout le monde connaît évidemment la belle au bois dormant, et bien Briar commence de la même manière à cela près que le prince charmant a préféré la laisser endormie et se marier avec elle dans son état de sommeil permanent se disant que globalement elle le ferait moins chier comme ça. C’est d’un cynisme fou, mais j’adore ! Pendant son sommeil, le père et le mari de Briar ont eu tout le temps et le loisir de mettre à feu et à sang le royaume, chose qu’elle découvre cent ans plus tard lorsqu’une personne inconnue entreprend de la réveiller. Après une phase de réveil difficile (tu m’étonnes !), elle se met à la recherche de nourriture, mais est capturée par des marchands d’esclaves et à cette occasion fait la connaissance d’une norroise qui a tenté en vain de la sauver. C’est à partir de cet instant que la quête de réponse et de vengeance de Briar commence. J’étais hypé par ce titre et pour le coup, je n’ai pas été déçu du tout, bien au contraire. J’attendais une réécriture barrée de la belle au bois dormant et c’est bien le cas. Entre le prince qui préfère se marier à elle endormie pour être plus tranquille, le langage particulièrement familier voir fleuri de Briar qui tranche avec son statut de princesse, son apparence assez négligée et la bande de bras cassés dont elle va s’entourer pour son aventure, c’est un régal ! J’y ai d'ailleurs trouvé un peu de “Donjons et Dragons : L'Honneur des voleurs” avec un magicien du même acabit que dans le film et surtout du Donjon de Naheulbeuk (toute une époque) et c’est totalement le genre d’humour auquel j’adhère. Il me sera difficile d’en dire beaucoup plus sans tout spoiler, mais je peux au moins vous dire que les personnages sont vraiment très intéressants et attachants, que l’histoire est vraiment prenante, que l’humour est très bien dosé et que pour ne rien gâcher, le rythme est très bon, il est impossible de s’ennuyer. Si j’ai adoré le récit, le dessin lui est un peu moins ma came même si je trouve que le style de German Garcia est de ceux qui donnent du charme et une âme aux titres. Conclusion : Briar a confirmé mes attentes avec une réécriture du conte de la belle au bois dormant en version barrée. Je me suis régalé de bout en bout et il me tarde très fort d’avoir la suite ! Thomas. Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

Tout afficher

Autres pages (123)

  • COMICS CULTURE PROJECT | GUIDE INITIATION AUX COMICS

    Promouvoir les comics en France Trouvez vos futurs comics avec nos contenus Cartes personnages, guide d'initiation, carte de France... Depuis la création de notre premier site dédié aux comics, nous avons toujours eu à coeur de rendre le médium le plus accessible possible en rendant sa découverte plus aisée. Aujourd'hui encore nous tentons de proposer toujours plus de façons de trouver son chemin dans le vaste univers des comics via différents outils qui, nous l'espérons, vous aiderons à trouver votre bonheur.

  • Elements

    DÉCOUVRIR LES COMICS INDÉPENDANTS ⬅️ Retour à la page de l'univers Locke & Key ⬅️ Nos critiques des comics Locke & key : ⬇️ Retrouvez l'ensemble de nos critiques ⬇️ Fabien 10 juin 2022 Locke & Key : L'Âge d'Or Résumé : Joe Hill et Gabriel Rodriguez remontent le temps et vous invitent à partager le quotidien extraordinaire de Keyhouse à la Belle... 117 Maéva 7 août 2021 Locke & Key: ciel et terre Résumé : Tous les secrets de Lovecraft n'ont pas encore été révélés... En trois histoires courtes, les deux maîtres du Manoir Keyhouse,... 26 Maéva 26 mai 2018 Locke & Key Tome 1 Résumé : Suite au meurtre de leur père, les trois enfants Locke emménagent avec leur mère et leur oncle dans le manoir ancestral de la... 19

  • ACCUEIL | COMICS CULTURE PROJECT

    ACCUEIL COMICS INDÉS COMICS VALIANT COMICS MARVEL / DC COMICS CULTURE PROJECT More Abonnez vous pour être informé(e) de nos publications. Saisissez votre adresse e-mail S'abonner Merci de vous être abonné(e) ! Rejoignez-nous sur mobile ! Téléchargez l'appli Spaces by Wix et rejoignez « ComicsCultureProject » pour toujours rester informé, où que vous soyez. Members Invite ComicsCultureProject Rejoignez-nous sur mobile ! Téléchargez l'appli Spaces by Wix et rejoignez « ComicsCultureProject » pour toujours rester informé, où que vous soyez. Envoyer Pays +972 Numéro de téléphone ComicsCultureProject

Tout afficher
bottom of page