top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Review LADP : The harbinger

.


  • Résumé :

Sois Meilleur !

Un télépathe amnésique. Une ville peuplée d’adolescents dotés de pouvoirs et persécutés par la police. Rédemption, destruction et renaissance : pour Peter Stanchek, le chemin pour passer de l’homme le plus craint du monde à l’un de ses plus grands héros commence ici.


  • Critique :

The Harbinger a fait partie d’une salve d’annonces de retour de nombreuses séries très attendues telles que Archer & Armstrong, Ninjak et Shadowman. Si le retour de ces séries a été très positif pour les fans, les craintes dues à la baisse de qualité dans les séries précédentes ont rapidement émergé. S’attaquer à une série telle que Harbinger n’est pas anodin, c’est une des séries majeures de l’éditeur qui a marqué bon nombre de lecteurs et le risque de se planter était grand. Surtout que les visuels présentés ne rassuraient pas des masses avec la tenue de super héros que semblait arborer Peter Stancheck.


C’est donc sans aucune attente que je me suis plongé dans ce récit et au final j’ai été embarqué assez facilement pour ne plus le lâcher avant la conclusion du récit. Dans les premières pages nous faisons face à un Peter amnésique qui semble savoir qui il est mais ne se rappelle pas tellement de ce qu’il a pu faire par le passé. Ce qui permet à l’auteur de faire une piqûre de rappel quant aux événements des séries précédentes ce qui rend ce nouveau récit Harbinger tout à fait accessible aux nouveaux lecteurs puisque les événements principaux sont racontés. D’ailleur cette série semble également se présenter comme un bilan avant de partir sur de nouvelles choses ce qui est un bon point quand on sait que l’intégrale de la première série moderne Harbinger (2012) commence à être difficile à trouver.

Concernant l’aspect super-héroïque, mes craintes étaient assez grandes mais il s’avère en fait que la chose est habilement amenée et cohérente avec les nouvelles aspirations de Peter. On est donc loin du simple artifice pour draguer les fans de super-héros. D’ailleurs celà fait également un rappel à la série des années 90 dans laquelle le groupe de psiotiques arborait un style proche des super-héros ( ce que seule Faith a gardé dans sa nouvelle version).


J’ai lu The Harbinger juste après le second tome de X-O Manowar (vous verrez que j’ai été assez déçu) et honnêtement, ma lecture m’a redonné un peu foi en l’avenir de Valiant dans le sens où on sent que la volonté de proposer quelque chose de plus ambitieux est enfin de retour. Ça va beaucoup plus loin que dans les dernières séries publiées, on va au fond des choses, on prend le temps de développer les personnages et les dialogues. Et pour ne rien gâcher on croise des personnages bien connus tels que Faith et pas juste brièvement pour la forme. La super héroïne a un véritable rôle dans la série et cela semble acter son retour pour de bon. L'auteur n’oublie d’ailleurs pas de proposer de nouveaux personnages afin de renouveler un peu l’équipe et c’est assez réussi.


Au dessin on retrouve le trait de Robbi Rodriguez qui n’est pas spécialement à mon goût mais je m’y suis fais assez vite. Il y a parfois quelques fluctuations dans son trait, au point que j’ai parfois cru avoir à faire à un autre artiste.

  • Conclusion :

Cette série The Harbinger est une belle surprise pour moi. L’ambition semble être revenue chez Valiant, en tout cas les auteurs prennent le temps de poser les choses, font revenir des personnages bien connus et offrent une sorte de bilan des événements passés (rendant ce récit accessible aux nouveaux lecteurs) tout en préparant l’avenir. Je recommande !


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




bottom of page