top of page
Nouveau fond ILB (3).png
Bulles indées (1).png

DÉCOUVRIR LES COMICS INDÉPENDANTS

Toutes les morts de Laila Starr

Dernière mise à jour : 8 mai




  • Résumé :

Mumbai, de nos jours. Mme Shah, en plein travail et coincée dans un embouteillage, hurle sur son mari au téléphone. Laila Starr, une jeune femme déjà fatiguée de tout, est allongée sur le rebord d'une fenêtre ouverte, plusieurs étages au-dessus du trafic. Et plus haut encore, bien au-delà des nuages, la déesse de la Mort est convoquée dans le bureau de son patron. Ces trois destins se rejoignent au moment où, simultanément Laila saute dans le vide, Mme Shah donne naissance à son fils Darius, et la Mort est renvoyée sans ménagement. Dans un futur, Darius est en effet celui qui découvrira le secret de l'immortalité et reléguera la Mort au rang de désagréable souvenir. Mais la Mort, incarnée dans le corps sans vie de Laila, compte bien retrouver sa place, même si elle doit pour cela éliminer le jeune Darius. Du moins, c'était le plan avant qu'un camion ne la fauche et qu'elle ne se retrouve à nouveau ressuscitée quelques années plus tard...

  • Critique :

Fruit de la figure montante (si ce n’est confirmée) qu’est le scénariste Ram V, Toutes les morts de Laila Starr est à l’instar de These Savage Shores (publié chez HiComics) un petit bijou d’écriture mais aussi, soyons complets, un petit bijou visuel grâce notamment aux traits de Felipe Andrade.


Suivant les mésaventures de feu la déesse Mort, l’histoire nous fait suivre en réalité la vie d’un jeune garçon, promis à être le futur inventeur de l’immortalité. Voyant son pouvoir et le concept de mort être menacés, la déesse déchue évolue sous les traits de la dite Laila Starr et cherche à travers ses multiples vies (ou multiples morts) à mettre un terme à cette promesse d’immortalité offerte aux hommes. Un scénario qui, s’il sonne philosophique sur le papier, s’avère en réalité justement maîtrisé pour proposer suffisamment de points d’accroche à qui serait réfractaire à l’idée de tomber dans un trip trop réfléchi. Léger et extrêmement juste, le récit de Ram V offre en effet une réflexion mesurée sur le sens de la mort et le réel intérêt d’une potentielle immortalité.


Légèreté et douceur sont d’ailleurs probablement les mots qui siéraient le plus à cet ouvrage qui se lit (sans faut) d’une traite et avec énormément de plaisir tant son scénariste gère son propos d’une main de maître : Toutes les morts de Laila Starr n’est jamais dur ou pompeux mais profondément sincère et bienveillant, sans véritable surprise ni promesse mais avec une évolution touchante, introspective et bouleversante. Le tout s’accompagne à merveille des planches toutes aussi douces d’Andrade qui collent à l’ambiance proposée sans jamais ne faire mouche. D’un trait fin et singulier, l’artiste impose une véritable identité à ce récit déjà fort, renforçant par la même occasion cette idée de quête quasi spirituelle.

  • Conclusion :

En bref, Toutes les morts de Laila Starr est une petite pépite qui ne fait que confirmer une fois de plus le savoir-faire de Ram V mais encore (et surtout) la puissance qui peut se dégager d’un comics indépendant, invitant ici avec légèreté à l’introspection et la réflexion.


Valentin

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



POINTS FORTS :

- Le traitement de la Mort

- La douceur autour de sujets si durs

- Les dessins doux et fins

POINTS FAIBLES :

- Rien, tout simplement.



bottom of page