top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Barbaric Tome 1




  • Résumé :

Owen a toujours parcouru le royaume, ne répondant qu'à l'appel du sang. Mais il vient d'être victime d'une malédiction, laquelle lui impose de faire le bien jusqu'au restant de ses jours. Accompagné de son arme, la dénommée Hache, dont la soif constante a toujours guidé ses moindres gestes, il va devoir venir en aide à tous ceux qui sont dans le besoin. Mais il est une chose qu'Owen déteste plus qu'une vie de contraintes : les sorcières. Alors quand il est obligé de faire équipe avec l'une d'entre elles, cela s'annonce compliqué.


  • Critique :

Un barbare condamné à faire le bien, c’est quand même assez cocasse et je dois bien l’avouer, c’est un des deux seuls aspects de ce titre qui le fasse sortir un peu du lot. Je reviendrais sur le second aspect un peu plus bas.

Owen est donc un barbare qui ne peut donc plus faire le mal et doit aider toutes celles et ceux qui en ont besoin et ça l’énerve au plus au point et il n’est pas près de décolérer puisque son chemin croise celui d’une sorcière qui a besoin de lui et il déteste vraiment les sorcières, mais pas de chance, il n’a pas le choix.

Commence alors une épopée durant laquelle il va devoir dégommer du démon à tout-va avec sa hache qui a la particularité d’être ensorcelée. Elle ne parle qu’à Owen ou presque et a particulièrement soif de sang et c’est elle qui constitue le second intérêt du tome puisque cela fait immédiatement penser à une autre hache assez particulière, celle de Basketful of heads.


J’ai passé un moment de lecture sympathique, mais sans plus avec ce premier tome. Le ton est est assez vite donné puisqu’Owen a une personnalité bien bourrine et expéditive, une particularité que j’ai bien aimé, comme la relation qu’il entretient avec sa hache, mais disons que c’est un peu tout ce qui m’a marqué. Le reste est assez convenu et manque de surprise. En gros, c’est du déjà vu, et cela risque de vous empêcher de passer un bon moment. Pour ma part, j’ai passé un moment de lecture sympathique, mais je doute de me souvenir de ce premier tome bien longtemps et surtout d’aller sur le tome 2.


Côté dessin, les planches sont bien réalisées, mais j’ai un peu de mal avec les visages des personnages, surtout ceux qui ne sont pas Owen et qui ont toujours une expression un peu blasée.


  • Conclusion :

Barbaric est une série sans grande prétention qui ravira surtout les amateurs d’action et de lecture sans prise de tête et bien bourrines.

Thomas.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).


 




Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page