top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Batman - Imposter



  • Résumé :

Cela fait déjà trois ans que Bruce Wayne est devenu le Batman. Protégeant la cité de Gotham du crime et de la corruption, le Chevalier Noir n'en n'est encore qu'à ses balbutiemments et la colère et la violence guident toujours ses actions.

Lors d'une nouvelle nuit d'affrontement, Bruce est grièvement blessé : un impact de balle a percé son armure. Seul et sans renforts il décide de se réfugier chez sa psychologue qui découvre la vérité entourant son patient : Bruce Wayne est le Batman.

Alors qu'une nouvelle relation s'instaure entre les deux, à l'autre bout de la ville, un homme arborant le bat-suit exécute de sang-froid trois criminels devant une caméra.

Étant considéré comme un hors-la-loi, Bruce devra tout faire pour prouver au monde qu'un imposteur est dans les rues et que le Chevalier Noir est un symbole de justice et non de vengeance !


  • Critique :

Mattson Tomlin et Andrea Sorrentino sur un run de Batman ? Attention les yeux vous n'en sortirez pas indemne.

Scénariste non officiel sur le The Batman de Matt Reeves, mais aussi de la prochaine série d'animation The Terminator pour Netflix, Mattson Tomlin rend un bien bel hommage à l'homme chauve souris avec ce récit froid, violent et sans concession qui cotoie les plus grandes oeuvres de la fiction policière tel que Se7en, Zodiac et même (par définition) The Batman. Le Bruce Wayne qui nous est dépeint ici est un jeune homme seul motivé par la colère et la vengeance. Un hors-la-loi, plus proche du vigilante que de la réelle représentation du justicier. Au contact des autres il remodélera l'image de la chauve-souris pour créer une image d'espoir et d'aide pour les citoyens de Gotham.


Côté graphique, le travail d'Andrea Sorrentino est l'un des plus sublimes que vous aurez l'occasion de voir. A l'œuvre sur d'immenses oeuvres tels que Gideon Falls, Primordial ou encore Les Mythes de l'Ossuaire, Sorrentino donne au récit une ambiance poisseuse et désépérée, réaliste et froide. Nous sommes ici en présence d'une représention réaliste du mythe du Batman : un héros faillible qui n'est rien de plus qu'un homme en armure dans une ville gangrénée par la violence.


  • Conclusion :

Avec Batman Imposter, Tomlin et Sorrentino signent un chef d'oeuvre. Une porte d'entrée efficace dans l'univers du chevalier noir mais avant tout une histoire puissante et sombre décrivant Bruce Wayne comme un être faillible mais avant tout guidé par une soif intarissable de justice.


Quentin.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







bottom of page