top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Blue in Green

Dernière mise à jour : 8 mai 2023




  • Résumé :

Jeune prodige du saxophone, Erik Dieter n'a jamais percé et enseigne la musique, loin de sa famille et de ses ambitions passées. De retour dans la maison de son enfance suite à la mort tragique de sa mère, il tombe sur une vieille photographie d'un musicien de jazz dans d'étranges circonstances, et sa vie bascule. Désormais, Erik n'a plus qu'une idée en tête: découvrir l'identité de ce mystérieux saxophoniste. Mais cette quête réveille en lui les démons de son ambition... De clubs de jazz en révélations sur le passé de sa mère, Erik sombre peu à peu dans la folie, obsédé par la poursuite du génie créatif et de la reconnaissance... jusqu'à y laisser son âme?


  • Critique :

Œuvre bien singulière imaginée et écrite par la référence Ram V, Blue in green est la nouvelle production indé issue du catalogue d'HiComics. Proposant un univers graphique assez particulier et inattendu, l'album s'avère être une analyse intéressante de la mort sur fond de musique jazzy.


Commençant en présentant son personnage principal peu conventionnellement - partant clairement sur une piste inutilisée par la suite mais qui sert à définir le personnage -, l'exposition est plutôt efficace et bien maîtrisée tant les caractéristiques du héros sont précisément présentées en un faible nombre de pages (quoique la première issue est clairement la plus dense). Passé outre la difficulté à appréhender les dessins - sur lesquels je reviendrai -, le premier chapitre offre une plongée vraiment intéressante dans cet univers aux allures réalistes.


Toutefois, la suite du récit me perd et ne me parle pas réellement : traitant de la quête inespérée du personnage comme une étude du deuil, le récit permet de traiter de ce sentiment douloureux avec une certaine mélancolie quasi-cinématographique qui trouve sens dans ses révélations finales... Mais le chemin emprunté, presque mystique, ne résonne pas en moi et perd un peu - à mon humble avis - en authenticité, si bien qu'il m'est difficile d'appréhender le récit dans sa globalité, comme si une partie de ses éléments (qui constituent paradoxalement son tout) étaient presque en trop ou, tout simplement, ne coincident pas avec la vision et la spiritualisation que je me fais de la mort ou du deuil. Dommage puisque je trouve que le récit réussit a contrario à transmettre ses airs de jazz sur un médium qui ne pourrait être plus muet... piste finalement pas autant explorée que j'aurais pu l'espérer.


En parallèle, l'aspect graphique très (trop ?) original n'est pas des plus attirants dans le contexte d'un comics (alors que certaines planches, hors contexte, sont absolument grandioses). S'il n'est évidemment que question de goûts personnels, je pense sincèrement - avec tout le respect que j'ai pour l'oeuvre et les parties prenantes du projet - que ce style abstrait, flou et limite fou ne sera pas des plus accrocheurs pour un public novice... Seul un public déjà initié au style ou les plus fidèles d'HiComics (que je suis) oseront vraiment s'aventurer au delà de cette identité dure mais non moins cohérente avec le propos desservi par le scénario de Ram V.


  • Conclusion :

En bref, le titre n'est pas désagréable du tout (et dispose d’une édition magnifique justifiant presque son prix) mais nécessite à mon sens réellement d'apprécier la singularité des dessins d’Anand RK et d’être à même d’accepter la vision du deuil proposée par Ram V.


Valentin

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



POINTS FORTS :

- Une édition de belle qualité

- Un univers sympathique


POINTS FAIBLES :

- Des graphismes pas très parlants

- Une spiritualisation du sujet peu convaincante




bottom of page