top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

COMICBOX N°2



Un tout petit peu moins d’un an après la grande relance de COMICBOX avec un premier numéro très réussi consacré aux multivers, voici le second cette fois-ci dédié aux mondes pourris.


Au programme de ce tome sur les univers ou récits post-apocalyptiques vous pourrez retrouver notamment des articles sur Low, Apocalypse, Days of future past, Ronin, Dceased, Old man Logan …


Au rayon des entretiens, vous ne retrouverez que de grands noms tels que Joe Quesada, Frank Miller, Devin Grayson, Matthew Rosenberg, John Romita Senior, Kieron Gillen, Gary Frank.



Vous l’aurez compris, le programme est plus que solide et devrait contenter bon nombre de fans de comics. Pour ma part, n’étant vraiment pas fan des X-Men je n’ai sauté que les parties consacrées à leur univers. Pour le reste, rien à redire, les dossiers sont très intéressants et les interviews nous apprennent pas mal de choses assez intéressantes.

J’ai particulièrement apprécié les interviews de Devin Grayson, Joe Quesada et Kieron Gillen qui nous en apprennent pas mal sur leur façon de travailler, leur personnalité et leur actu. Pour les articles j’aurais bien du mal à dégager des préférences puisque tous ont été très instructifs. Celui consacré à DCEASED m’a particulièrement marqué puisqu’il montre particulièrement bien à quel point Marvel et DC peuvent tourner en rond et constamment recycler leurs idées.Pour ce qui est de l’objet en lui même la qualité est toujours bien au rendez-vous, ce mook est très plaisant à lire et là où j’avais un peu de mal avec la jaquette initialement, j’avoue apprécier le fait de pouvoir l’enlever lors de ma lecture pour ne pas l’abîmer.



En fait, le seul point négatif de ce numéro (et pas des moindres) réside dans son prix qui est affiché à 26,95€ là où le premier était à 19,95€ !

L’augmentation est assez folle et au moment où le sujet du prix des comics est constamment sur la table, je ne suis pas certain que ça passe auprès de certains lecteurs qui devont obligatoirement faire un choix entre prendre ce mook ou un comics dans leur budget.Si on prend l’ensemble de ce numéro en considérant la qualité de son contenu, la rareté (un seul numéro par an à priori) et la qualité de fabrication, je trouve que son prix est encore valable mais je crains qu’ils n’aient déjà grillé leur joker et que toute nouvelle augmentation risque de devenir rédhibitoire.


En tout cas je ne peux que vous encourager à vous procurer ce numéro ou à vous le faire offrir tant son contenu est qualitatif. En plus, grâce à l’absence d’articles vraiment axés sur l’actualité, son contenu ne devrait pas vieillir et rester totalement valable des années après sa sortie.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



Commenti


bottom of page