top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Doctor Strange : Fall Sunrise


  • Résumé :

Le Docteur Strange se réveille dans un endroit qu’il ne reconnaît pas, sans savoir comment il est arrivé là. Désireux de rentrer chez lui, il explore les terres qui l’entourent, pleine de mystères et de dangers, Il comprend alors qu’il a été envoyé par un être divin pour s’immiscer dans un conflit qui met des millions d’âmes en péril… dont la sienne. Le voyage mystique ne s’annonce pas de tout repos pour le Sorcier Suprême, qui ne peut compter que sur de rares alliés rencontrés en chemin.


  • Critique :

Tradd Moore est un auteur qui s’est fait remarquer au fur et à mesure des séries par un style graphique singulier, très ondulé. Et c’est particulièrement lorsqu’il est allé dessiner Silver Surfer : Black, scénarisé par son ami Donny Cates, qu’on a vu l’artiste se lâcher sur des compositions impressionnantes en rupture totale avec ce qui se faisait dans le mainstream, (y compris comparé aux précédents travaux de Moore comme All-New Ghost Rider ou Luther Strode) avec une tendance à aller flirter avec le psychédelisme.


Pour pouvoir conserver Tradd Moore dans son giron, Marvel Comics a eu la bonne idée de lui laisser carte blanche pour écrire et dessiner une histoire sur un personnage de son choix. Comme une quasi-évidence, le choix de Moore s’est porté sur Docteur Strange, soit un personnage qui se prête à merveille aux compositions psychédéliques, comme l’attestaient déjà certaines planches de Steve Ditko, co-créateur du fameux sorcier.

Coté scénario, on suit les errances du Docteur Strange qui se retrouve dans un conflit entre entités cosmiques, dont les tenants et les aboutissants sont révélées au fur et à mesure du récit. Bien que la découverte de cette nouvelle cosmogonie semble assez nébuleuse de prime abord, Tradd Moore arrive à prendre le temps de nous la présenter, pour mieux faire rentrer le lecteur dans son récit.

Bien entendu, c’est du côté graphique que Doctor Strange : Fall Sunrise tient toutes ses promesses. Tradd Moore va encore plus loin dans l’expression de son art. On retrouve son trait ondulent et épurée dans ses compositions graphiques toujours plus abstraites et psychédéliques, toujours mieux maîtrisées, fourmillant de détails et d’easter eggs bien cachées.

De plus, grâce à son style graphique si singulier, il arrive à mettre en forme avec aisance les différents pans de cet univers parallèle, tantôt merveilleux, tantôt cauchemardesque et faire évoluer un panthéon de monstres et de divinités aux concepts parfois farfelus pour amplifier le côté poétique et mystique qu’on associe facilement au personnage du Docteur Strange.

Notons également le monumental travail de mis en couleur de Heather Moore, qui en plus de magnifier les compositions de Tradd Moore, aide grandement à la lisibilité des planches de son compagnon. En parlant de lisibilité, Panini Comics a eu l’excellente idée de sortir ce récit au format « Prestige », et donc un format plus grand qu'un comics normal, idéal pour profiter dans le moindre détail de cette claque visuelle.


En termes d’accessibilité, il n’est pas nécessaire d’avoir lu d’autres histoires sur le Docteur Strange pour apprécier pleinement le récit, vu qu’il s’agit d’un récit « hors continuité », et que l’histoire ne fait que très peu écho à son origin story.


  • Conclusion :

Vous aviez aimé Tradd Moore sur Silver Surfer : Black ? Vous allez adorer Doctor Strange : Fall Sunrise, car non content d’être quasiment seul maître à bord, Tradd Moore propose un récit poétique et psychédélique en adéquation avec le personnage du Docteur Strange, où chaque planche lui permet de laisser cours à son imagination, de jouer avec les codes de la bande dessinée et de nous régaler les pupilles.


Otxoa.



 

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







bottom of page