top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Dune : Maison Harkonnen Tome 1



  • Résumé :

Dans un empire galactique féodal s'affrontent des familles vassales, chacune à la tête d'une planète : complots, traîtrises, pièges et coups d'État sont légion. Mais, dans l'ombre, une confrérie féminine millénaire cherche à créer un surhomme qui maîtrisera le temps et l'espace, renversera l'ordre établi et mettra fin à ces guerres intestines... Les années ont passé depuis le récit conté dans Dune : Maison Atréides, et la puissance de la maison Harkonnen ne cesse de croître. Ses machinations complexes et brutales façonnent peu à peu l'avenir des figures emblématiques qui composent le monde de Dune.


  • Critique : 

Après la maison Atréides, c’est au tour de la maison Harkonnen d’avoir droit à une série portant son nom. D’ailleurs, le fait que la série porte ce nom est assez trompeur (comme ce fut le cas aussi pour maison Atréides) puisque cela laisse à penser que cette série est entièrement consacrée à cette maison, ce qui n’est pas le cas. Dans la réalité, elle se focalise certes un peu plus sur cette maison mais les autres ne sont absolument pas laissées de côté puisque nous passons régulièrement de monde en monde pour voir l’évolution des différents protagonistes.De mon côté, cela ne me dérange absolument pas. Je préfère largement un récit dynamique dans lequel on passe de monde en monde constamment à un récit ennuyeux focalisé sur un seul et même clan, mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde.

Dans ce premier tome, le récit met en avant les coups fourrés et manipulation des Harkonnen (qui est étonné ?) ainsi qu’un conflit naissant avec la sororité Bene Gesserit qui ne manquent pas non plus d’imagination lorsqu’il est question de coups fourrés. Pour moi ce tome est dans la droite lignée de la série sur la maison Atréides dans le sens où nous retrouvons les mêmes ingrédient et la même intensité dans le récit. La tension est toujours bien présente, la sensation que tout peut littéralement partir en vrille à n’importe quelle occasion est toujours bien présente. J’ai passé un excellent moment, comme presque toujours avec cet univers très riche et complexe. En fait la seule chose qui m’a un peu perturbé se trouve au niveau de la partie graphique.

C’est Michael Shelfer qui œuvre au dessin et il semble qu’il ait principalement travaillé sur Deadpool et Domino pour le compte de Marvel avant de travailler sur Dune. 


Si on prend son trait de façon globale et sur des planches où les personnages sont présentés à une distance classique je n’ai aucun souci avec son style qui par ailleurs m’a beaucoup fait penser à celui de Humberto Ramos. Là où j’ai un souci c’est quand le dessinateur fait des gros plans avec de fortes expressions. À ce moment, on croirait avoir à faire à Humberto Ramos qui chercherait à faire du Manga. Ce n’est pas moche mais selon moi le style ne colle pas tellement avec un récit tel que Dune.


  • Conclusion : 

Si vous avez aimé la trilogie consacrée à la maison Atréides, vous aimerez forcément ce tome ouvrant la trilogie sur la maison Harkonnen. Le seul point m’ayant un peu dérouté se trouve au niveau du style graphique, quelque chose de très subjectif donc.


Thomas.


 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




bottom of page