top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

E-ratic Tome 1 et 2

Dernière mise à jour : 18 mars



E-ratic Tome 1


  • Résumé :

15 ans et seulement dix minutes pour pouvoir sauver le monde!

Vous avez 15 ans et des super pouvoirs ? Cool ? Sauf que ça ne dure que 10 min par jour. Il faut donc en faire usage avec parcimonie. Oliver se retrouve à affronter diverses menaces, à garder son identité secrète, à combattre des criminels, le tout en évitant de redoubler !


  • Critique :

Bon ce n’est pas vraiment précisé en début de tome donc je vais vous l’indiquer dès maintenant, E-ratic est une série dérivée de The Resistance, l'univers partagé créé par Joe Michael Straczynski et dont vous pourrez retrouver deux tomes chez Panini comics. Dans les très grandes lignes, une pandémie ravage le monde et laisse aléatoirement des pouvoirs à certains survivants, E-ratic en fait donc partie. D’ailleurs The Resistance (qui parle donc d’une pandémie) avait beaucoup fait parler puisque le premier chapitre avait été publié juste au moment où la pandémie du Covid-19 éclatait.


Mais je vous rassure tout de suite, il n’est aucunement nécessaire de lire la série principale pour découvrir celle-ci et je pense que c’est ce qui a poussé Black River à proposer le titre qui est au passage le premier titre super-héroïque de l’éditeur.


Si vous aimez déjà Spider-man, il y a de grandes chances pour que vous appréciiez également E-ratic tant les deux personnages partagent certains aspects. Oliver vit lui aussi dans un contexte familial difficile, lui aussi est un ado quand il déclare ses pouvoirs, lui aussi doit jongler entre sa vie de Super et sa vie d’étudiant et surtout les deux partagent un grand sens des responsabilités. La série est également similaire dans sa construction puisque le rythme, l’humour, la légèreté et l’importance des problématiques sont très semblables, du coup on a vraiment le sentiment de lire une série sur Spidey. Mais E-ratic n’est pas un simple copié-collé de Peter pour autant. Leurs pouvoirs étant totalement différents (il partage tout de même l’électricité avec Miles Morales) mais surtout Oliver a son caractère bien à lui, puisque bien plus réservé et bien moins blagueur surtout pendant les combats.

Le jeune héros se montre très rapidement extrêmement attachant permettant d'adhérer assez vite à son univers. J’ai un vrai petit coup de cœur pour ce petit bonhomme dépassé par ses nouveaux pouvoirs, sa vie de lycéen, sa vie amoureuse et sa vie familiale. Rien ne tourne rond mais il reste déterminé à faire ce qui est bien. J’ai l’impression de retrouver le Spidey du bon vieux temps. Son pouvoir et surtout la durée durant laquelle il peut l’utiliser apportent un peu de nouveauté et évite que le personnage soit trop puissant. J’ai beaucoup aimé cet aspect.


Côté dessin, c’est Kaare Andrews qui œuvre (en plus d’écrire) et si j’apprécie beaucoup ses planches, il est évident qu’il ne maîtrise pas le dessin d'automobiles, d’immeubles et d’intérieurs d’appartement puisqu’à chaque fois il utilise des photos sur lesquelles il ajoute son trait. Si on ne s’attarde pas sur ce détail, l'ensemble est très réussi mais si on s’attarde dessus cela devient un peu perturbant.

Je ne le fais pas systématiquement mais je tiens à souligner le superbe travail de Brian Reber sur la colorisation qui joue beaucoup sur le résultat final.


  • Conclusion :

E-ratic tome 1 propose un excellent univers et surtout un personnage faisant fortement penser à Spidey tout en s’en différenciant assez pour ne pas avoir un copié-collé. Oliver est très attachant et ses aventures très intéressantes. Il me tarde de découvrir son évolution, en espérant que la série perdure.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




 

E-ratic Tome 2


  • Résumé :

15 ans et seulement dix minutes pour pouvoir sauver le monde ! Le héros adolescent doté de super pouvoirs qui ne durent que dix minutes par jour est de retour pour sauver à nouveau le monde alors qu'il affronte des périls encore plus pressants : un amour adolescent, des harceleurs, une famille brisée et le défi quotidien qu'est le lycée. Cette fois, le jeune Oliver Leif fait équipe avec une princesse barbare qui dit venir d'une autre dimension. E-Ratic peut-il survivre aux horreurs du lycée, aux invasions dimensionnelles... et à ses premiers baisers ? Il aura 10 minutes pour le savoir !


  • Critique : 

C’est le grand retour d’Oliver, alias E-ratic et il y a eu du changement puisque depuis le premier tome, il a décidé de se servir le moins possible de ses pouvoirs, au grand dam de sa copine qui aimerait qu’il s'en serve contre les populaires de leur lycée qui leur mènent la vie dure. Le hic, c’est qu’un nouvel adversaire s’apprête à arriver et que ses ennemis habituels, eux, ne se privent pas de se servir de leurs pouvoirs alors notre héros est tiraillé entre son envie d’être quelqu’un de normal et son envie d’aider les autres.

Pour ne rien arranger, Oliver va devoir faire avec l’arrivée soudaine d’une princesse, sorte de mix entre Wonder Woman et Red Sonja sortie tout droit de son univers et venue botter les fesses du Vacant. Bref, c’est le bazar total dans sa vie et malheureusement pour lui ce n’est que le début…


Nous voilà à la fin de cette petite série aux grands airs de Spider-Man (surtout Miles Morales) et je dois avouer que l’aventure aura été bien sympa même si certains éléments ont été un peu survolés par moments du fait de l’impossibilité de s’étaler dans le temps.

Mon impression d’avoir à faire à un nouveau Spider-Man a été renforcée par ce tome qui voit le personnage être particulièrement chahuté par ses ennemis mais aussi par ses proches qui volontairement ou non, jouent avec ses sentiments. J’ai également beaucoup apprécié cette jeune princesse qui se montre à la fois badass et attachante. Voilà deux personnages que j’ai particulièrement appréciés et que je regrette de ne pas retrouver, à moins qu’une nouvelle série soit prévue dans un futur plus ou moins proche. En tout cas, la fin est assez ouverte pour laisser la place à un retour.


Graphiquement , je trouve toujours le mélange de photos et de dessins un peu perturbant en démarrant la lecture. Heureusement on s’y fait très vite. 


  • Conclusion : 

L’aventure de E-ratic touche à sa fin avec un tome plus court que le premier mais de belle facture et avec un nouveau personnage particulièrement sympa. L’effet Spider-man est lui aussi bien présent.


Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).











コメント


bottom of page