top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Furtif

Dernière mise à jour : 13 févr.



  • Résumé :

Pendant des décennies, le super-héros appelé Furtif a mené une guerre sans pitié contre le crime. Mais il a sans doute poussé un peu trop longtemps sa quête de justice. Seul le reporter Tony Barber sait que derrière le comportement imprudent de Furtif se cache un homme plus âgé qui se bat contre la maladie d'Alzheimer... Un homme qui n'est autre que son propre père.


  • Critique :

Dans le comics super héroïque indépendant, les sujets de fond peuvent être assez variés (la famille, l’alcool, la maladie …). Ici, il est question du vieillissement et surtout d'Alzheimer et honnêtement ce sujet traité via un super héros était très prometteur “sur le papier”. Après lecture de ce one shot, il s’avère que ce sujet est en fait assez survolé laissant au final un récit super héroïque plutôt standard même s' il reste intéressant à lire. Certes nous suivons les mésaventure de Furtif, essentiellement dues à l’avancée de sa maladie et nous avons droit à quelques allusions aux effets d’Alzheimer mais la maladie ne sert que de prétexte, un point partagé avec l’alcool dans le comics Buzz Kill de Donny Cates. Ça ne va pas plus loin et c’est assez dommage car le potentiel était là pour donner quelque chose d’assez différent et sensibiliser quelques lecteurs.

Au-delà de ça, le rythme est excellent et l’absence de chapitrage aide beaucoup à ne pas relâcher le comics avant sa conclusion. L’intrigue est également bien ficelée et tient jusqu’au bout. La doit-on réellement à Robert Kirkman / Marc Silvestri (crédités comme créateurs) ou Mike Costa (scénariste), difficile à dire mais le job a été bien réalisé. J’ai bien aimé cette lecture malgré ma déception concernant Alzheimer et je ne peux que la conseiller pour qui veut un bon récit super héroïque sans chercher la révolution.


C’est Nate Bellegarde qui s’occupe de la partie graphique qui est tout à fait classique et agréable à regarder mais une fois encore il ne faut pas s’attendre à une claque.


  • Conclusion :

Furtif est un bon comics super héroïque parlant de la maladie d’Alzheimer mais celui ci ne va pas assez loin sur ce thème à mon goût. En revanche c'est un comics de super héros efficace et très dynamique.


Thomas.

 

Vous pouvez commander les comics Indépendants chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").



POINTS FORTS :

- Scénario super héroïque bien réalisé

- Excellent rythme (sans chapitrage)

- Personnages charismatiques


POINTS FAIBLES :

- Un sujet trop peu utilisé

- Aurait mérité plus qu'un one shot



bottom of page