top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Les brèves TMNT (MAJ : Tome 19)

Dernière mise à jour : 15 nov. 2023


La série de comics TMNT est maintenant en France depuis un certain temps et vu la quantité de tomes, j’ai décidé de toutes les regrouper dans un même article qui sera mis à jour au fur et à mesure de la publication des tomes.




 


- L'HISTOIRE SECRÈTE DU CLAN FOOT

Si il est une chose évidente, c'est la dangerosité de Shredder, mais ses origines restent floues. Le Dr Patrick Miller qui fait des recherches en rapport avec le Japon Féodal, tombe sur un livre étrange dévoilant tous les secrets du clan Foot et de leur actuel meneur. Ces informations sont capitales puisqu'elles expliqueraient la longévité hors du commun de Shredder. Cette découvertes va alors le mettre en lumière et Shredder va alors tout faire pour récupérer ce livre que les Tortues convoitent également.


L'histoire secrète du clan Foot, sorti le 21 Mars, soit en même temps que "La guerre de Krang". Ce one shot nous présente les origines de Shredder mais aussi de Maître Splinter qui semblent également remonter au Japon Féodal. Un grand merci à Hicomics qui nous propose donc les origines de l'ennemi le plus emblématique des tortues en même temps que le premier tome de la série régulière. Un choix judicieux qui aidera à n'en pas douter les lecteurs ayant du mal à s'y retrouver ou qui n'ont rien lu sur cet univers. Il n'est cependant pas nécessaire de lire ce comics avant la série régulière, Shredder n'y faisant qu'une brève apparition. Ces origines sont passionnantes à découvrir mais peuvent être difficiles à suivre, du moins au début. En effet il m'a fallut relire plusieurs fois certaines pages pour pouvoir mettre les noms sur les bons personnages. Cela vient selon moi de la grande ressemblance de certains personnages. Mais même si le début du comics peut nous perdre, la fin nous permet de raccrocher les wagons assez facilement. J'ai particulièrement apprécié les différents flashbacks intervenant tout au long du titre sans pour autant en casser le rythme. Ceux-ci, permettent de bien saisir le côté historique ainsi que le pugnacité des personnages.

Ce one-shot s'adresse donc à tous les lecteurs de comics, plus ou moins fans des tortues. En revanche, la complexité du scénario, de certains dialogues et les nombreux combats ne le rendent pas accessible à un jeune public (comme 90% des comics d'ailleurs). Si vous souhaitez faire découvrir les tortues Ninja à un enfant, privilégiez soit les dessins animés soit les crossovers avec Batman proposés par Urban comics dans la collection Urban Kids.

Côté dessin, Mateus Santolouco nous propose de superbes planches pleines de vie et de détails. Je ne connaissais pas encore cet artiste dont j'aime beaucoup la façon de donner vie à ses personnages.

Ce One Shot retraçant les origines de Shredder et dans une moindre mesure, celles de Maître Splinter est de grande qualité et permettra d'en savoir plus sur ces personnages avant de découvrir leurs prochaines aventures. En core une fois, je tiens à souligner le bon boulot réalisé par Hicomics avec ses éditions.



 


- TOME 0

Les laboratoires Stock Gen font des recherches sur un produit capable d’améliorer les capacités des hommes et les tests sont réalisés sur quatre tortues et un rat. Un soir le laboratoire est attaqué par un groupe de ninjas qui semblent en avoir après le fameux produit. Les scientifiques tentent d’empêcher le vol mais rien n’y fait, les agresseurs parviennent à repartir avec les fioles et les quatre tortues. Mordu par le rat le porteur du sac lâche le butin et repousse le rat qui se retrouve alors trempant dans le liquide aux côtés de tortues. Ils ne le savent pas encore mais leur vie s’apprête à connaître un tournant radical.


Vous le savez probablement, Hi Comics a repris la franchise Tortues Ninja en France après que les éditions Soleil l’ait abandonné. Mais plutôt que de commencer par les tomes déjà publiés faisant un doublons pour ceux qui les avaient déjà, Sullivan, le responsable de la collection Hi Comics a pris le parti de publier le quatrième tome de la série en guise de numéro un préférant publier les trois premier plus tard. Et bien plus tard c’est maintenant et l’éditeur nous offre une superbe intégrale en guise de tome zéro qui nous propose donc de découvrir les origines des personnages clés de la série et permets aux fans de compléter la série.

J’ai moi même commencé avec le tome un et je n’ai pas eu de mal à comprendre l’histoire proposée mais j’ai vraiment eu beaucoup de mal à accrocher aux deux premiers tomes et honnêtement avec le recul je pense que j’aurais eu beaucoup moins de mal en ayant les bases de la série dès le début.

Du coup en commençant cette intégrale je craignais d’avoir autant de mal à accrocher au début de la série qu’aux tomes un et deux mais ça n’a absolument pas été le cas du tout. Le tome commence sur les chapeaux de roues avec une scène de combat avant de revenir sur les évènements menant les tortues à leur transformation et leur adaptation à leur nouveau monde. Shredder et ses sbires font également leurs premier pas ici et la première rencontre avec les tortues est particulièrement savoureuse. J’ai pris beaucoup de plaisir et je pense donc relire les tomes suivant dans les semaines à venir afin de me refaire un avis.

Si vous n’avez pas encore commencé la série, prenez cette intégrale pour ne pas prendre le risque de passer à côté de l’histoire.

Graphiquement le tome est plutôt sympa même si le travail de Mateus Santolouco manque cruellement.


Ce tome zéro de TMNT est incontournable pour découvrir la série, elle vous promets de belles heures de lectures et une parfaite introduction à cette fabuleuse série.




 


- TOME 1 : LA GUERRE DE KRANG

A la fois seigneur de guerre, génie et cerveau rose spongieux, le général Krang est véritablement redoutable. Son plan est de détruire la planète d'une autre dimension appelée Neutrino et de mettre la main sur un certain "Chet" qui pourrait l'aider à transformer la terre en Utrominon. Une transformation qui la rendrait viable pour son espèce qui est sur le point de s'éteindre suite à la destruction de leur planète. Alors que les tortues tentent de s'habituer à leur récente transformation, elles vont se retrouver bien malgré elles au milieu d'une guerre opposant Krang et les habitants de Neutrino.


Cowabunga !!! Les Tortues Ninja sont de retour en comics chez Hicomics environ cinq ans après la fin des publications chez Soleil. Ces fameuses tortues que je regardais en dessin animé (celui de 1987) sur France 3 avant d'aller à l'école.

La dernière fois que j'ai regardé une oeuvre leur étant dédiée, je devais avoir huit ans à tout casser. Vingt ans plus tard, avec de super souvenirs de ce fameux dessin animé, je me suis pris un gros coup de nostalgie derrière les oreilles en apprenant la reprise de la licence TMNT par l'éditeur mené de main de maître par Sullivan Rouau, le créateur de Comicsblog ! Je me suis donc emparé des deux premiers tomes publiés avec fébrilité et me suis attelé à la lecture du tome 1 de la série régulière (L'histoire secrète du clan foot étant un one shot). Est-ce que ça valait le coup ? Clairement oui ! En revanche, pour quelqu'un qui, comme moi, n'a pas pratiqué les tortues depuis un bail, il faut quelques pages pour se re-familiariser avec cet univers. Mais une fois ces quelques pages passées, c'est du bonheur.

On retrouve tout ce qui a fait le succès des personnages, à savoir des vannes bien placées, des combats au corps à corps épiques et bien entendu des pizzas !

Le scénario sur la base de voyages transdimensionnels est très bien trouvé et nous ouvres plusieurs intrigues annexes qui seront conclues dans les prochains tomes de la série. Les dialogues sont de qualité et les blagues bien dosées. L'histoire est parfaitement compréhensible même si vous n'avez pas lus les précédents tomes. Oui, en fait ce volume est le cinquième de la série. Les précédents avaient été publiés par soleil il y a quelques années mais pas de panique, ils seront réédités début 2019 dans un tome zéro prenant la forme d'une intégrale (A la façon Bliss Comics).

Les dessins de Ben Bates ne correspondent pas vraiment aux types de dessins dont je raffole habituellement, (Je préfère ce que propose Mateus Santolouco sur le one shot) pourtant je m'y suis très vite fait, ce style assez cartoonesque correspondant très bien à ce type de récit.

Avec Hicomics, le retour des Tortues ninja se fait dans de bien meilleures condition qu'avec soleil. Que vous connaissiez déjà les personnages ou non ce premier tome sera un parfait point d'entrée dans cet univers. Bravo à ce jeune éditeur qui a fait un gros coup en récupérant cette franchise !


 


- TOME 2 : LA CHUTE DE NEW YORK PARTIE

Shredder est de retour à New York et compte bien mettre la ville à ses pieds en détruisant sans ménagement ses rivaux.

Alors que Raphael et Casey sont en balade en ville, ils sont victime d’une embuscade tendue par le clan Foot et sont tous deux capturés. Si Raphael réussi à s’échapper du véhicule, Casey lui est resté dedans. Tout de suite Raphael lance l’alerte auprès des autres et tous se précipitent pour secourir leur ami. Malheureusement Shredder les connait très bien et leur prépare un accueil et ce qui va se dérouler laissera tout le monde sans voix.

Hi Comics continue de publier sa franchise phare pour le plus grand bonheur des fans qui attendaient impatiemment son grand retour.

Je ne vais pas y aller par quatre chemin, ce récit m’a très clairement laissé de marbre. Non il n’est pas nul, mais ils présente certains défauts qui ont fait que je n’ai pas particulièrement accroché.

Le plus gros défaut c’est clairement la prévisibilité des faits. On les voit venir dès le début et clairement on se doute également de leur dénouement. L’autre souci c’est le manque d’importance des enjeux. Ceux-ci sont emmenés d’une telle manière que la réaction du lecteur est presque nulle. Ce récit étant en deux partie, j’espère très franchement que la suite relèvera le niveau, sinon certains nouveaux lecteurs pourraient bien être découragés. 

Il est également possible que la franchise ait été très largement survendue par les fans, provoquant ainsi une certaine déception. J’ai fais le tour de quelques amis l’ayant lus également et à chaque fois ce même constat revient.

Au delà de ça les personnages sont toujours aussi sympas à retrouver et le gamin que j’étais et qui regardait le dessin animé avant l’école est toujours aussi ravi de les voir dans de beaux comics, mais j’espère que le niveau remontera un peu pour la suite.

Au dessin nous avons droit à deux styles bien différents. Mateus Santolouco oeuvre sur la quasi totalité du comics (3 chapitres) et ce pour notre plus grand plaisir. Le premier chapitre lui est réalisé par Kevin Eastman qui propose un style totalement différent de Mateus et très franchement je n’ai pas accroché du tout à son style, mais vous commencez à le savoir, sur ce point je suis très chiant.

Loin d'être enthousiasmé par cette série je poursuivrais tout de même avec intérêt pour suivre le développement des personnages en espérant que le titre gagne en puissance.



 


- TOME 3 : LA CHUTE DE NEW YORK PARTIE 2

La guerre entre les Tortues et le clan Foot n’a jamais été aussi forte alors que Leonardo se bat toujours aussi férocement pour Shredder. Conscient de ne pas suffisamment faire le poids face à un ennemi aussi fort et nombreux, les tortues vont devoir conclure une alliance qui ne les enchante guère. Mais leur frère doit être sauvé et par tous les moyens.


La première partie de l’arc narratif « la chute de New York » m’ayant déçu et laissé sur ma faim, j’ai voulu laisser un peu de temps avant de découvrir la seconde et dernière partie afin que ma déception ne vienne pas polluer ma lecture. Et je pense avoir bien fait car mon ressenti sur ce tome trois est sensiblement différent.

La différence majeure repose dans le rythme du tome qui s’avère plus élevé et ce, dès les premières pages et ne baisse à aucun moment. Je vous rassure ce n’est pas non plus un enchainement ininterrompu de bastons sans fond, loin de là : la mission suicide pour récupérer le frère égaré et les différentes situations présentes autour se montrent particulièrement intéressantes. Ça tranche réellement avec la petite monotonie que j'ai ressenti lors de la lecture du tome 2.

Les tortues sont particulièrement perturbées par la situation alors que leur frère, lui semble particulièrement bien se faire à sa nouvelle situation. Chaque personnage part chercher de l'aide auprès de différents alliés afin de faire avancer la situation le plus rapidement possible.

Le fait que le groupe se sépare montre une certaine urgence qui restera tout au long du tome.

J'ai aussi été très content de voir enfin apparaitre Bebop et Rocksteady, deux ennemis emblématiques des Tortues. J'avoue qu'étant gamin je prenais un malin plaisir à les voir se faire avoir dans le dessin animé.


Côté dessin, à part pour les pages 1 et 2 du second chapitre 2 dessinées par Charles Paul Wilson 3 et où Leonardo ressemble ni plus ni moins à une olive verte pressée entre deux doigts, le reste est toujours réalisé par le talentueux Mateus Santolouco.


L'arc "La chute de New York" prend fin de manière convaincante grâce à un rythme élevé et à un scénario qui décolle enfin. Les fans seront également ravis de voir apparaître des personnages emblématiques de l'univers des Tortues.




 


- TOME4: NORTHAMPTON

Après une bataille particulièrement éprouvante dont certains d'entre eux sont sortis très amochés, les Tortues sont en route pour Northampton, un petit coin perdu où les parents de April ont une ferme. L'objectif est de se faire le plus discret pour reprendre des forces et laisser Leonardo reprendre ses esprits mais comme vous vous en doutez, tout ne va pas se passer comme prévu.


Ce tome 4 des tortues est un peu particulier : il intervient après un tome particulièrement chargé en action et vient apporter une dose d'émotion qui me manquait grandement pour vraiment m'attacher à ces personnages. Les tortues sont totalement au fond du gouffre, déstabilisées par ce qui est arrivé à Leonardo et les blessures subies par maître Splinter.

Un autre personnage qui m'intéressait depuis le début a fait son apparition et apporté une forte dose d'émotion, il s'agit de Alopex, la renarde. Elle aussi a souffert des derniers évènements et a profité de l'exile des tortues pour en faire de même. Elle est repérée alors qu'elle les observe sans aucune agressivité ou mauvaise intention. D'abord rejetée par les tortues, Maître Splinter les convainc de la tolérer. Malheureusement les tensions reviennent à la moindre occasion et la renarde en souffre clairement.

J'ai beaucoup aimé ce tome pour toutes ces relations et l'intensité que cela apporte.

Cette série prend vraiment une très bonne direction et j'espère que ça continueras ainsi, ne serait-ce que pour donner raison à Sullivan qui a tout donner pour amener les tortues chez HiComics et pousse encore pour en assurer le succès.


Côté dessin, cette émotion est parfaitement mise en valeur et servie par le dessin et la colorisation tout en douceur de Sophie Campbell et Ronda Pattison, c'est véritablement un travail magnifique.


Ce quatrième tome de la série sur les tortues est celui qui m'a le plus convaincu. Il me manquait quelque chose pour m'attacher aux personnages et c'est finalement ce tome avec sa dose d'émotion qui a fait le job. Si vous avez du mal avec la série, je vous conseille vraiment de tenter ce tome, il risque fortement de vous convaincre de continuer !




 


- TOME 5 : LES FOUS, LES MONSTRES ET LES MARGINAUX

Les tortues sont de retour en ville et à nouveau unies. Il faut maintenant préparer le coup d’après contre Shredder et Krang mais tous ne sont pas d’accord quand à la cible à attaquer en premier, et alors que tout semble se mettre parfaitement en place, un nouveau protagoniste fait son apparition.

De son côté Casey doit gérer la relation particulièrement compliquée qu’il entretien avec son père : ce dernier souhaite que son fils rejoigne les rangs de Shredder, ce qui est totalement impensable pour Casey. Le ton monte et le conflit semble inévitable.


Après un moment de relatif repos à la campagne les tortues sont de retour en ville et comptent bien en finir avec leurs différents ennemis. La première question qui se pose c’est « qui attaquer en premier ? » en effet la menace la plus immédiate n’est peut être pas celle qu’ils pensent. Mais alors que chacun tente de récupérer les armes nécessaires ou de solliciter des alliés, un nouvel ennemi portant le nom de Roi des rats fait son apparition et risque de ne pas les lâcher de si tôt.

Ce tome 5 a un doux parfum de transition entre deux évènements majeurs et nous montre les préparations d’une nouvelle grande bataille ayant pour but de conclure la chute de New York et les enjeux étant importants, les préparatifs doivent l’être tout autant. Si les scènes d’action ne sont pas forcément nombreuses, le tome n’est pas ennuyeux pour autant, notamment grâce à la tension présente. On sent une mobilisation générale et bordel j’ai adoré cette ambiance !

J’en parlais à Maéva après avoir terminé ce cinquième tome : Si au début je suivais la série grâce à la nostalgie des dessins animés de mon enfance, mon intérêt a totalement changé au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue. La série gagne en profondeur et c’est franchement génial. Aujourd’hui je suis ravi de retrouver régulièrement ma petite dose de tortues et j’aurais franchement du mal à m’en passer !

J’ai beaucoup aimé la partie sur Casey et son père qui entretiennent une relation très particulière étant donnée leur appartenance à chacun des camps. L’un et l’autre souhaitent un changement qui semble pourtant bien impossible.

Au dessin on retrouve le génial Mateus Santolouco qui continue de réaliser un travail formidable sur la série.


Si comme moi le début de la série ne vous a pas forcément éclaté outre mesure, je vous encourage fortement à persévérer, vous risquer de changer d’avis sur la série !




 


- TOME 6 : LE NOUVEL ORDRE MUTANT

Rencontre au sommet, Shredder et Krang se rencontrent après plus de 300 ans de haine réciproque. Shredder compte proposer sa protection à Krang et ainsi utiliser ses forces pour dominer enfin les humains mais Krang ne le prend pas au sérieux et les égos des deux protagonistes vont faire flancher la rencontre. De leur côté, les tortues sont prêtes et rendent visite à Old Hob, leur nouvel allié qui souhaite leur présenter ses nouvelles recrues. La rencontre va déraper en bataille ranger avec l’arriver d’individus indésirables.


Dans ma review du tome 5 je disais qu’il laissait présager de belles choses pour les volumes suivants. Je ne pensais pas être autant dans le vrai ! Je ne vais pas tourner autour du pot, selon moi ce sixième tome est de loin le meilleur de la série. La totalité des personnages les plus emblématiques de la franchise sont présents et particulièrement en forme ! Le tableau est planté dès la scène d’ouverture entre Shredder et Krang qui ne s’entendent pas et nous offrent une bataille.

Et ne croyez pas que ce soit la dernière puisque tout le monde ou presque finit par se battre. D'ailleurs les différentes scènes de combat sont certes dynamiques et distrayantes mais manquent un peu de tension pour les rendre vraiment exceptionnelles.

Mais les phases d'action ne sont pas le seul atout du titre puisqu'on y rencontre de nouveaux mutants venant gonfler encore un peu plus la liste et le moindre qu'on puisse dire c'est qu'ils ne manquent pas d'intérêt avec une certaine dose d'humour dans leur forme et dans leur attitude. je ne connaissais pas du tout ces personnages et j'ai été content de les découvrir ici. D'ailleurs c'est le pigeon totalement débile mais super attachant qui a ma préférence mais bon j'ai toujours été fasciné par l'allure des pigeons donc rien d'anormal !

Le tome est très dynamique et prend fin avec scène finale présentant un Cliffanger surprenant et déroutant. Une alliance des plus inattendues semble naître. Que va -t-elle donner ?

Vivement le tome 7 !


Ce tome 6 fait monter la pression avec de superbes scènes de combat de toute beauté tout en présentant de nouveaux protagonistes ! Je me répète, mais si ce n'est pas encore fait, essayez cette série, elle vaut le coup !




 


- TOME 7 : L'ATTAQUE SUR LE TECHNODROME

Nous y voilà, le général Krang s’apprête à lancer la terraformation, les tortues et leurs alliés doivent entrer en action le plus rapidement possible ! Le plan d’action n’est certes pas simple, mais ça ne va pas aller en s’arrangeant puisque l’ensemble de celui ci va être modifié par les tortues. Malheureusement pour les 4 frangins, dans cette affaire, tout le monde y va de sa petite alliance …


Je ne cesse de la dire mais la série TMNT a progressivement gagné mon petit coeur de lecteur au point que je prenne autant de plaisir à la lire que les séries Spider-Man et X-O Manowar ce qui n'est pas rien.

L’intrigue globale gagne très fortement en complexité avec ce tome puisqu’en partant d’un plan global on se retrouve avec une multitude de petit groupes ayant chacune leur objectif principal et leur objectif secondaire qui les pousse principalement à trahir quelqu’un. C’est tout bonnement génial et plein de petites surprises et de rebondissements, rendant le dénouement très imprévisible.

Cela serait un peu fade si ce scénario n’était pas accompagné de scènes de combats à couper le souffle. C’est simple, je considère ce tome comme étant le meilleur de la série à ce jour et une des toutes meilleurs séries d’action du moment.

Tous les personnages de la série sont présents et rares sont ceux faisant de la simple figuration, c’est une autre force du tome puisque c’est en cas de mêlée générale que la série TMNT est la meilleure !

Que dire du rebondissement proposé en fin de tome ? Malheureusement pas grand chose sous peine de vous poiler lamentablement mais sachez qu’elle est intrigante et touchante à la fois. En tout cas j ‘ai un peu peur des conséquences de la dernière planche.

Les planches sont très réussies et mettent parfaitement en valeur les personnages en action, un régal pour les yeux. J’aime beaucoup le style de Cory Smith.


La série TMNT se bonifie avec le temps et ce tome 7 est de loin le meilleur de la saga. L'action est omniprésente et les rebondissements sont réguliers, un vrai plaisir.

Si vous aimez les tortues et que vous n’avez pas encore franchis le pas, je n’ai qu’une chose à vous dire : Qu’est-ce que vous attendez !!!???




 


- TOME 8 : VENGEANCE (PREMIÈRE PARTIE)

Le combat a fait rage et chaque camp a connu des pertes mais certaines sont plus difficiles que d’autres. La vie de Donnatello ne tient qu’à un fil mais heureusement Myrmimon est à leur côté et a une idée surprenante mais capable de sauver Donnie. Pendant que nos héros s’activent les Dragons pourpres profitent de la déroute du Clan Foot pour tenter de récupérer leur territoire mais quelque chose se trame et le gang pourrait bien regretter très vite son excès d’ambition.


Bourré d’action et de suspense, le tome 7 des TMNT était un véritable bonheur pour tout fan de la saga et la superbe fin qu’il nous proposait laissait clairement espérer encore mieux pour la suite. Alors, ce huitième tome tient-il ses promesses ?

Le tome commence alors que les tortues découvrent l’état de Donatello et qu’il réfléchissent à une solution pour le garder en vie qui selon moi vient beaucoup trop vite et facilement. Du coup le suspense et l’inquiétude n’ont pas le temps de s’installer chez le lecteur ce qui est bien dommage.

En parallèle de l’intrigue sur l’état de Donatello, Kevin Eastman nous propose un conflit entre Casey et son père qui cherche à récupérer le territoire du clan Foot et s’attaque à ses habitants. Cette parties est selon moi une des parties les plus intéressantes du comics puisqu'il met en évidence la relation de Casey avec son père qui se dégrade encore un peu plus.

Le plus gros point faible du tome réside selon moi dans le troisième chapitre qui résume globalement les éléments majeurs qui se sont déroulés précédemment, ce qui casse très fortement le rythme du livre surtout que ces évènements ne sont pas si vieux que ça. Cette partie a bien failli me faire poser le bouquin.

En fait c’est surtout le dernier chapitre qui est intéressant puisqu’il nous montre les prémices d’une nouvelle confrontation s’annonçant épique. Finalement j’ai eu la même sensation que pour « La chute de New York » qui était également un évènement en deux parties : la première partie est extrêmement lente et sans grand intérêt la plus part du temps et se réveille au moment de tease les évènement de la seconde partie. Alors oui, effectivement la seconde partie n’est pas encore sortie mais je suis prêt à parier qu’elle sera bien plus réussie que la première.

Côté graphismes, Mateus Santolouco continue à nous prouver son talent avec de sublimes planches. Franchement je ne m’en lasse pas ! Par contre les dessins additionnels de Charles Paul Wilson III ne sont toujours pas ma came.


Ce tome 8 promettait une excellente première partie pour l’évènement « Vengeance » avec du suspense, de l’inquiétude, des combats désespérés … Malheureusement les enjeux sont réglés un peu trop vite à mon goût et les intrigues parviennent à maintenir l'intérêt du lecteur jusqu’au teaser de la seconde partie qui s’annonce elle, pleine de rebondissements et de combats. Vivement la suite !




 


- TOME 9 : VENGEANCE (SECONDE PARTIE)

Les tortues sont submergées d’ennemis et ont bien du mal à s’en sortir. Leurs amis Nobody et Alopex arrivent en renfort pour tenter de régler la situation mais ne parviennent pas à faire la différence. Contre tout attente, l’issu du combat est apportée par l’ennemi lui même qui propose alors une solution pour régler une bonne fois pour toute cette confrontation avec honneur.


Sullivan n’avait pas menti, le tome neuf des TMNT est vraiment à part !

Bien que quelques tomes ou chapitres soient un peu faiblards, la série dans son ensemble est vraiment de bonne facture et ce tome neuf vient conclure en beauté tout un pan de l’histoire avec un énorme rebondissement suivi d’une redistribution complète des cartes.

Encore une fois j’ai beaucoup aimé découvrir ce nouveau tome même si j’ai trouvé que la scène de combat principale était un peu trop longue. Je pense que les auteurs ont tenté de faire monter la sauce avant un incroyable dénouement mais j’ai surtout eu la sensation d’un remplissage et c’est un peu dommage. Le point positif c’est que ça donne un bon rythme au récit même si ça ne fait pas tout.

Comme je le sous entendais plus haut la fin du tome est complètement dingue avec une scène que je croyais tout bonnement impossible dans les pages d’un TMNT. J’aimerais vraiment vous en parler mais je devrais me faire enfermer pour un tel spoiler ! Toujours est-il que beaucoup de choses vont changer à partir de maintenant et il me tarde d’avoir le tome 10 entre les mains pour en savoir plus.


En lisant ce tome neuf j’ai également eu la sensation que le style de Mateus Santolouco s’est affiné dans ces chapitres. En tout cas j’ai trouvé ses planches encore plus réussies que d’habitude.


Ce n’est pas sur-vendre ce tome que de dire qu’il change totalement la donne dans la série et vous surprendra. Les scènes de fin m’ont laissé sans voix, vivement la suite !




 


- TOME 10 : DE L'ORDRE ET DU CHAOS

La donne a totalement changé pour les Tortues puisque le combat contre Shredder a fait de Splinter le nouveau Jonin du clan Foot. Il leur faut maintenant travailler main dans la main avec leurs anciens ennemis et c’est plus faciles pour certains que pour d’autres. Mais pendant ce temps certains ennemis tentent de se renforcer pour prendre la place vacante.


Que le tome 9 des TMNT a été fou ! Après un tel évènement il est difficile de faire perdurer l’intérêt du lecteur avec une période "d’accalmie" mais c’est pourtant ce que parvient à faire ce tome 10.

Michelangelo ne supporte pas le fait que Splinter prenne la tête du clan Foot et décide de quitter le groupe pour faire cavalier seul mais rapidement Mondo vient à sa rencontre pour lui présenter le groupe des Mutanimaux constitué par Old Hob dont le but serait de protéger la ville en privant les nouveaux ennemis de leurs armes.Son espoir est que la tortue les rejoigne et pour tenter de le convaincre, il va lui faire participer à une de leurs missions.

Le combat entre Splinter et son ennemi de toujours a eu un effet de rouleau compresseur sur la totalité de l’entourage des tortues et même sur leurs ennemis puisque toutes les cartes sont redistribuées, les vérités d’hier n’étant plus celle d’aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé ces multiples changements qui sont venus entretenir mon intérêt, me préparant ainsi tranquillement au futur de la série avec toutes les surprises que cela promet et très franchement j'ai rarement vu un tel chamboulement dans une série super héroïque (Superior Spider-man ou Thor par Jason Aaron) et j'adore ça !

Comme toujours dans la série l’action est très présente et on nous propose de superbes scènes d’action comme seules les tortues en ont le secret, par contre ne comptez pas sur ce dixième tome pour remonter l’ambiance puisqu’avec tous les évènements évoqués, l’heure n’est clairement pas à l’humour puisqu’on sent du début à la fin une espèce de gravité augurant de gros évènement à venir.


Ma seule déception a été de constater l’absence de Mateus Santolouco. C’est en effet Ken Garing et Michael Dialynas qui s’y collent et si le premier ne m’a pas vraiment emballé, le second en revanche m’a beaucoup plu !


Il n’est pas évident de passer après un tomme aussi intense que le tome neuf des TMNT mais le dixième volume parvient à relancer l’intérêt du lecteur avec brio. Bien-sûr ne vous attendez pas à la même intensité mais la redistribution des cartes vaut son pesant de cacahuètes !


Sullivan Rouaud (directeur de la collection HiComics) vient de le dire, la série TMNT manque de lecteurs (approximativement 500) pour être rentable et continuer sereinement sa publication. Si il n'y a pas d'évolution la série pourrait voir ses sorties limitées voir à terme être annulée ce qui serait dommage vu la qualité de cette série qui est à mon sens la meilleure série super héroïque du moment et de loin. Ok le premier tome n'est pas à la hauteur, mais tout le reste est largement supérieur et de meilleur qualité que la plus part des séries Marvel et DC. Beaucoup de lecteurs de comics pensent que la série des TMNT est destinée aux enfants mais c'est totalement faux ! Vraiment je vous encourage à tester cette série au delà du tome 1, vous ne serez pas déçus !




 


- TOME 11 : LEATHERHEAD

Maintenant que le cas de Krang est réglé et que son Technodrome est détruit, les tortues doivent s’occuper des Utroms restés en stase sur l’île de Burnow. Il faut absolument les réveiller sinon leurs caissons vont cesser de fonctionner et condamner une race entière. Cette mission va être l’occasion pour nos chères tortues de rencontrer un nouveau mutant : Leatherhead.


Le nouveau statut quo instauré lors du tome 9 continue son bonhomme de chemin avec les nouvelles problématiques que cela impose et on peut dire que les tortues commencent à s’y faire. Mais pas le temps de se reposer, elles doivent maintenant s’occuper des Utroms restés sur l’ïle de Burnow avec la destruction du technodrome, une mission relativement simple à première venue surtout qu’elle font la connaissance de Leatherhead, un grand gaillard, lui aussi exposé au mutagène qui se présente comme un parfait allié. Sauf que certains des caissons sont détruits et leurs occupants Utroms sauvagement assassinés, une enquête s’amorce alors pour trouver le coupable au plus vite.

Je me suis régalé en lisant ce récit avec sa sympathique enquête bien que sa conclusion soit plutôt facile à deviner. Ça a l’avantage de changer un peu de ce qu’on a pu voir dans les tomes précédents et ça intègre plutôt efficacement ce fameuse « Tête de cuir » qui, je l’espère deviendra récurent. L’important dans ce récit n’est pas tant cette enquête mais ce qui la suit directement. Effectivement il se passe des choses en parallèle des activités des tortues et cela fait bien avancer l’intrigue générale qui je n’en doute pas nous prépare à un nouvel affrontement magistral. Du coup on a pas l’impression d’avoir à faire à un tome de transition, d’autant plus qu’il est bourré d’action.

Chroniquer le tome 11 d’une série n’est pas un exercice des plus aisés tant il est facile de flinguer tout le suspense des tomes précédents à de probables futurs lecteurs mais sachez que ce tome est encore une fois de grande qualité et vous fera passer un bon moment.


Graphiquement, le génial Mateus Santolouco est de retour pour le plus grand bonheur de nos rétines.


Cet tome 11 des TMNT propose une enquête qui à défaut d’être difficile à résoudre, est très agréable à suivre et permet l’intégration d’un nouveau personnage. En plus de ça l’intrigue générale connait une belle avancée augurant de belles choses pour l’avenir.

Encore une fois je ne peux que vous conseiller de vous lancer !




 


- TOME 12 : LA CHASSE AUX FANTÔMES

Les tortues ont peut être enfin le matériel pour battre les Fantômes des rues, du moins c’est ce que semble prouver leur dernier combat face à certains d’entre eux, mais l’ennemi a également fait une légère mise à jour. Les tortues et le clan Foot se préparent à une attaque face à ces maudits fantômes mais ceux-ci ont chamboulé le programme en enlevant Harold. Bien que les tortues se questionnent de plus en plus sur les actes de leur père, il faut aller chercher leur ami mais les évènements à suivre vont être cruciaux pour l’avenir de la petite famille…


Mon dieu que l’arc narratif en cours chez les tortues est passionnant à suivre ! Si vous lisez la série et que vous êtes à peu près à jour, vous connaissez toute l’ampleur du changement pour les tortues se retrouvant à la tête du clan Foot avec leur père. Le fait est que nous lecteurs, ne sommes pas les seuls à être chamboulés par tout ça puisqu’elles même le sont et on les comprend. Les tortues se retrouvent à représenter ceux qu’elles combattaient férocement il y a encore peu de temps et pour ne rien arranger, elles comprennent de moins en moins les actions de leur père qui se montre toujours tranché dans ses actions. L’ambiance est très tendue, on sent que beaucoup de choses sont en train de changer par-ci par-là et en général quand ce genre de sensation arrive, ça part vite en vrille.


Vraiment, plus on avance, plus j’aime profondément cette série qui ne cesse de gagner en qualité et en profondeur sans pour autant gagner en lecteurs. C’est à ne rien y comprendre ! Que ce soit chez les BIG TWO ou ailleurs, les séries aussi longues et aussi constantes en terme de qualité se font plutôt très rares. Alors certes le début n’a pas été idéal, mais nous sommes très nombreux à parler de la série sur le net et à en venter les mérites mais les ventes n’explosent pas comme elles le devraient. Bref je m'égare .

Même si ce n’est pas forcément celui qui propose le plus d’action, ce tome est à mon avis l’un des meilleurs de la série, si ce n’est le meilleur. Les tortues sont plus perturbées que jamais et des décisions majeures vont bientôt être à prendre. Comme je le disais précédemment, l’action est bien présente et je peux vous assurer que certaines cases vont littéralement vous laisser sur le popotin !


Le tome se termine avec un chapitre spécial Noël qui vient adoucir l’ambiance après autant de tension et il est très réussi, véhiculant parfaitement les valeurs familiales et d’entre aide de la série. La plus-part de l’entourage des tortues est présent et c’est vraiment génial de voir tout ce petit monde festoyer ainsi.


Au dessin, c’est Dave Watcher qui réalise la majorité du tome et qui propose de très belles planches même si ma préférence ira toujours à Mateus Santolouco qui réalise d’ailleurs le chapitre spécial Noël.


La série des Tortues Ninja est meilleure que jamais et ce douzième tome en est la preuve parfaite. L’action proposée est formidable, les personnages sont terriblement attachants et torturés, les intrigues ne faiblissent jamais et les graphismes sont superbes, que demander de plus ? Longue vie aux tortues !




 


- TOME 13 : LES GRANDS REMÈDES

Raphael et Nobody partent retrouver Alopex qui se trouve seule et toujours sous l’emprise mentale de Kitsune.

De son côté le gouvernement, assisté par une équipe de Mercenaires, lance une vaste opération anti mutants obligeant les Mutanimaux à s’unir pour tenter de déjouer cette attaque.


C’est complètement fou de se dire que nous sommes déjà au 13ème tome de la série TMNT. D’ailleurs, aux dires de Sullivan Rouaud, la série progresse en terme de lectorat et ne manquerait plus de beaucoup pour devenir rentable. Franchement c’est génial de voir que les différents partages fonctionnent !

Bon parlons un peu de ce nouveau tome !

Pour commencer, lors de la révélation de se couverture j’avais été assez déçus par celle ci et je dois dire qu’une fois entre les mains je la trouve finalement très cool. Ce n’est pas la plus canon des couvs de la série mais elle est belle. Donc mea culpa.

Pour ce qui est du récit, on retrouve donc Raphael et Nobody qui sont à la recherche de leur amie Alopex qui au passage, est l’un de mes personnages préférés de la série. Je suis donc content de la retrouver même si je trouve que le problème que rencontre Alopex est beaucoup trop vite et simplement résolu. Je trouve ça dommage d’avoir fais vivre ça au personnage pour que ça aboutisse juste à ça.

Pour ce qui est du reste du tome on découvre un nouvel adversaire (le gouvernement) qui semble avoir pour projet de s’emparer de mutants pour en faire des armes. Vous vous doutez bien que leur plan ne se déroulera pas sans accrocs étant donné que les tortues sont de la partie.

J’ai trouvé cette partie intéressante puisqu’elle oblige les deux clans de mutants à se battre côte à côte pour s’en sortir et je trouve que cette série n’est jamais aussi bonne que lorsqu’elle prône la collaboration et la solidarité.

Globalement l’humour est peut être un peu moins présent dans ce tome mais honnêtement la vanne sur l’intellect de Pete le pigeon suffit largement. J’ai tellement ris en la voyant que je n’avais pas besoin de plus !


Côté dessin, le premier chapitre est réalisé par Sophie Campbell et le reste par un Mateus Santolouco en pleine forme. Le tout est très agréable à regarder.

Ce treizième tome est une fois de plus très bon mais contrairement à d’habitude il est assez difficile d’avoir une idée globale de la suite. Rendez-Vous au prochain tome !