top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Miles Morales : Ultimate Spider-Man



  • Résumé :

Quand le Peter Parker de l'univers Ultimate tombe, le monde a besoin d'un Spider-Man, c'est alors que Miles Morales intervient ! Mais quel est le secret de ses pouvoirs ? Réussira-t-il à les maîtriser avant que le Scorpion ne fasse des victimes ? Miles apprend par ailleurs la vérité sur son oncle Aaron et Captain America vient lui demander de participer à une guerre ! Vous avez aimé les Marvel Omnibus consacrés à Ultimate Spider-Man ? L'aventure continue avec Miles Morales et Brian Michael Bendis au scénario. Un héros qui revient sur le devant de la scène avec la sortie l'année prochaine de de Spider-Man : Across the Spider-Verse (Part one).


  • Critique :

Si la lecture de ce gros pavé de plus de 1200 pages est loin d’être agréable en termes de confort, forcé de constater que – s’il n’est pas dénué de défauts – ce pavé est en réalité très sympathique. Condensant l’intégralité de la première série sur le héros, l’Omnibus s’avère être plutôt plaisant et très divertissant.

Portée par Brian Michael Bendis au scénario, ce dernier travaille toujours plus – dans la continuité de la série Ultimate Spider-Man – son univers en s’amusant à reprendre et faire varier les éléments de la continuité classique de Marvel Comics. On notera par exemple la qualité d’écriture autour de Spider-Woman ou de J. Jonah Jameson qui représentent à eux deux toute la diversité de cet univers (puisque l’un est un quasi-copié collé de sa version originale tandis que l’autre est une toute nouvelle version, apportant ainsi une fraîcheur particulière dans sa relation avec Miles).

Mais, bien au-delà d’une simple imitation modernisée de la mythologie du Tisseur (une critique possible, dans une certaine mesure, de la première série Ultimate Spider-Man, centrée sur Peter Parker), cette histoire est belle et bien centrée sur un nouveau héros, bien loin d’être une pâle copie du héros arachnéen. Dégageant une réelle sympathie, le personnage est profondément humain et permet de retrouver l’aspect adolescent du personnage de Spider-Man tout en l’adaptant aux standards contemporains. En ce sens, Bendis semble réellement maîtriser son sujet (à se demander parfois s’il ne s’est pas documenté !) et fait de son héros un adolescent crédible, touchant, en proie au doute et à des problématiques qui parleront sans aucun doute à un public adolescent. De plus, l’ancrage de Miles dans une famille aux origines africaines et latinos permet, sans jamais exagérer ou paraître déplacé, de traiter de sujets relatifs au racisme aux États-Unis.

Bendis fait également l’effort de s'assurer que les personnes qui l'entourent sont tout aussi attachantes, de ses parents préoccupés à son meilleur ami geek, Ganke. Un élément particulièrement ingénieux de l'intrigue tout au long de la série réside dans la façon dont Bendis fait référence à des éléments des premières années d’aventures de Spider-Man dans les années 1960 : le scénariste intègre ainsi des éléments qui nous semblent familiers, pour ensuite les détourner. Par exemple, il reprend la figure importante que représente l’oncle du héros, à l’instar de l’oncle Ben pour Peter Parker. Ici, l’oncle de Miles, Aaron Davis, est un personnage contrastant totalement avec cette figure familiale et, bien qu’il n'ait qu'une influence temporaire, le résultat est très différent. De plus, il est plaisant de constater que l’entourage de Peter Parker de la précédente série Ultimate Spider-Man joue un rôle parfois relativement important, offrant quelques moments déchirants.

La série n’est pas non plus dénuée d’action super-héroïque et s’avère même tout autant satisfaisante sur cet aspect : le Scorpion, Venom, Hydra et le Bouffon Vert… Chacun est encore une revisite intéressante de la chronologie classique, offrant ici pour la plupart des versions parfois bien plus terrifiante (Venom a, par exemple, un temps d’apparition relativement court mais véritablement effroyable, dans la lignée de la précédente série, mais doté d’un nouveau design particulièrement efficace, faisant bon usage de ses capacités de métamorphose pour le démarquer de ce que nous connaissons et rétablir la menace qu’il représente).

La série compte sur le talent (parfois plus ‘cartoonesque’) de Sara Pichelli, co-créatrice du personnage, et David Marquez pour la conception des planches. Tandis que la première se charge de concevoir son univers et participe à quelques moments clés de la vie du jeune Tisseur (comme sa rencontre avec le Peter Parker de la Terre-616 dans la mini-série “Spider-Men” ou le retour remarquable de Venom), Marquez s’occupe d’illustrer la majorité de la série. Cette alternance n’est en rien choquant tant les deux artistes sont excellents : chacun parvient à insuffler une identité plus que convaincante au personnage et son univers – son âge n’étant jamais remis en cause – et à crédibiliser l’environnement dans lequel Miles évolue.

En réalité, la série fait, pendant de nombreux numéros, très peu de faux pas et garantit un certain niveau narratif et visuel grâce à des intrigues palpitantes et imprévisibles. Néanmoins, dans son dernier quart, Bendis faiblit et s’égare en rétrogradant – d’une certaine manière – Miles à une place de second rôle… quand il ne rétropédale pas concernant des événements pourtant fondateurs pour son nouveau héros.

  • Conclusion :

En conclusion, cet Omnibus massif rassemblant toute l’introduction du héros Miles Morales est une lecture sympathique et divertissante. Brian Michael Bendis parvient à mêler habilement les éléments de la continuité classique de Marvel avec une approche fraîche et réaliste du personnage de Miles. L'histoire met en avant la dimension humaine du héros adolescent et aborde subtilement des problématiques telles que le racisme. Les personnages secondaires sont attachants et l'intrigue fait preuve d'ingéniosité en détournant des éléments familiers de l'univers de Spider-Man. Malgré quelques faiblesses vers la fin, l'Omnibus offre une expérience captivante dans l'univers du nouveau Spider-Man !


Valentin

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



bottom of page