top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurJim

Review Demat' NEXTORY : American Jesus volume 1

Dernière mise à jour : 20 mars




  • Résumé :

Il faut admettre l'évidence : cet enfant de 12 ans, capable de transformer l'eau en vin et de guérir les infirmes est l'élu, le nouveau Jésus Christ. Mais comment peut-on si jeune, endosser une telle destinée ?


  • Critique :

D’abord connu pour ses travaux sur The Authority (Wildstorm) et The Ultimates (Marvel) qui l’ont catapulté sous les feux de la rampe, redéfinissant le genre super-héroïque au point d’être une grande inspiration pour le futur MCU, Mark Millar travaillera en 2004 sur le premier tome d’un triptyque nommé American Jesus (Chosen en VO), dont je vais vous parler aujourd’hui mais dont la suite n’est sorti qu’en 2019, soit quinze ans plus tard sous le label Millarworld. Entre-temps, Millar a continué à faire des vagues dans l'industrie avec des œuvres comme Kingsman : Services Secrets, Civil War, Kick-Ass et Wanted, qui ont été adaptées en films à succès et qui ont fait de lui l’un des auteurs de comics les plus prolifique. Cette situation l’amènera à établir un partenariat avec Netflix, par l'intermédiaire du label Millarworld, ayant pour objectif de proposer tout un tas de comics servant de base pour la création de séries à succès sur leur plateforme, ce qui s’avèrera bien plus laborieux que prévu… Ainsi, nous avons pu voir arriver l’adaptation en série Netflix il y a un peu plus d’un mois, adaptation renommée L’élu (The chosen One en VO), qui nous donne surtout une bonne occasion de (re)découvrir le comics.


L’artiste de ce récit, Peter Gross est un dessinateur et scénariste qui s'est fait connaître pour son travail sur des titres tels que The Books of Magic et Lucifer sur lesquels il a œuvré aux côtés de Neil Gaiman sous le label Vertigo. Il est surtout connu pour sa collaboration avec Mike Carey sur la série The Unwritten, qui explore l'intersection de la fiction et de la réalité.


Ce premier tome de American Jesus raconte l'histoire de Jodie Christianson, un adolescent apparemment ordinaire qui découvre soudain qu'il a été choisi par Dieu pour devenir le nouveau Messie. Cette révélation plonge Jodie dans un monde d'immenses responsabilités et de pouvoirs surnaturels. Il doit accepter le fait qu'il possède des capacités dignes d'un dieu et qu'il est chargé de sauver l'humanité. Cependant, être un Messie n'est pas aussi prestigieux qu'il n'y paraît, et Jodie est confronté à une série de défis, à la fois personnels et existentiels.


“Si Dieu est tout puissant, alors il ne peut pas être tout bienfaisant. Et s’il est tout bienfaisant, c’est qu’il ne peut pas être tout puissant.”

Batman v Superman : l’aube de la justice - Lex Luthor


Cet ouvrage explore les thèmes de la foi, de la croyance et du fardeau de la responsabilité divine. L'histoire explore l'impact d'une telle révélation sur la vie de Jodie, ses relations avec ceux qui l'entourent et les implications plus larges pour le monde. Tout au long du tome, nous sommes témoins des dilemmes moraux et des choix éthiques auxquels Jodie doit faire face.


À travers ce comics Mark Millar nous offre une satire religieuse de haute volée et on pourrait se demander si ce médium est adapté pour ce type de critiques sociales. Alors déjà oui, mais je dirais aussi que c’est très pertinent par la nature même des comics… Je m’explique : Selon moi, les comics présentent des similitudes marquantes avec les religions quelles qu'elles soient, car elles partagent la notion fondamentale de narrations puissantes. Tout comme les textes religieux contiennent des histoires de divinités, de prophètes et de leçons morales, les comics regorgent d'histoires de super-héros et de super-vilains engagés dans des luttes épiques entre le bien et le mal, chacun incarnant des valeurs et des codes moraux. De plus, elles explorent des dilemmes moraux complexes, tout en offrant des mythes de création et en utilisant la symbolique et l'iconographie pour unir les fans. Enfin, elles créent un sens de communauté similaire à celui des religions, où les passionnés se rassemblent pour partager leurs croyances, et invitent à réfléchir sur des questions profondes de l'existence, de la destinée et de la condition humaine, tout comme le font les textes religieux depuis des siècles.


American Jesus offre une vision nouvelle et provocante du genre super-héroïque. La narration est excellente, le fait qu’elle parvienne à mêler harmonieusement des thèmes religieux à une histoire de passage à l'âge adulte, créant ainsi une exploration de la foi, de la croyance et de l'héroïsme relève de la prouesse technique. Cette narration couplée à un rythme relativement rapide permet de garder l’intérêt du lecteur du début à la fin. Le récit n'hésite pas à aborder des dilemmes moraux complexes et des questions éthiques, offrant aux lecteurs l'occasion de réfléchir aux conséquences de l'exercice de pouvoirs semblables à ceux d'un dieu.


Cependant, American Jesus n’est pas exempt de défauts. Le développement des personnages, en particulier des seconds rôles, laisse quelque peu à désirer. Alors que l'évolution de Jodie est au cœur de l'histoire, de nombreux personnages secondaires sont plats et peu explorés. Il est donc difficile de s'investir pleinement dans leur histoire ou de se préoccuper de leur sort. Cette première partie aurait sans doute gagné à faire un chapitre de plus.


Graphiquement c’est relativement moyen, Peter Gross fait le job, il transmet efficacement l'histoire, mais je trouve que c’est loin d’être exceptionnel, le dessin est vraiment conventionnel, il manque selon moi d’une vrai patte graphique et de caractère ce qui aurait pu faire de ce comics une véritable pépite. Compte tenu de la nature surnaturelle et fantastique de l’ouvrage, nous aurions facilement pu avoir des pages très impressionnantes, emplies d’onirisme, apportant une certaine grandeur au récit.



  • Conclusion :

En conclusion, je dirais que ce premier tome s’avère être une très bonne lecture. S'il excelle dans son exploration de la foi et de la moralité, il n'est juste selon moi pas à la hauteur en termes de développement des personnages et d'impact visuel. Ces petits défauts n'empêchent pas cette lecture d’être un bon petit moment de plaisir, à voir ce que la suite nous réserve.


Jim.

 

Lisez toute une sélection de comics (mais aussi franco-belge, manga, romans, livres audio, magazines ...) en illimité grâce à l'application de Nextory.

Pour bénéficier de de 45 jour d'essai à Nextory, suivez ce lien.





Komentarze


bottom of page