top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Review LADP: Quantum & Woody (2017)

Dernière mise à jour : 23 mars





  • Résumé :

Parfois, vous avez rendez-vous avec votre destin... et parfois, vous et votre frère adoptif êtes piégés dans l’explosion d’un laboratoire qui vous donne des super-pouvoirs. Eric et Woody Henderson (alias Quantum et Woody) doivent cependant «klanguer» leurs bracelets toutes les 24 heures s’ils ne veulent pas que leurs atomes se désintègrent ! Le soucis, c’est qu’ils ne sont pas en bons termes en ce moment, ce qui pose problème lorsqu’il s’agit de jouer aux super-héros. En effet, Eric connaît l’identité du père biologique de Woody... et il lui a caché ce secret pendant des années.

  • Critique :

Je n’ai pas vraiment un excellent souvenir de la première série Quantum & Woody, je dirais même que je la considère toujours comme une des pires séries Valiant. Il faut dire qu’elle était publiée en même temps que des séries de très haute qualité telles que Harbinger, Archer & Armstrong, Bloodshot, Shadowman, X-O Manowar … J’ai d’ailleurs longtemps cru que Bliss ne sortirait pas la série suivante malgré les bons avis outre Atlantique (faute de ventes suffisantes ?), il faut dire que celle-ci a démarré sa publication en 2017 en VO, il était donc légitime de se poser la question et même de l’oublier.

À l'annonce des sorties à venir j’ai été sacrément étonné et me suis même surpris à avoir hâte de l’avoir en main.


C’est avec le souvenir d’un bon accueil en VO et la date de publication en tête que j’ai démarré ma lecture.

D’emblée on retrouve les deux frangins qui se battent sans fin mais cette fois l’humour est de meilleure qualité et même un peu moins présent ce qui n’est pas un mal quand on connaît la première série. C’est d’ailleurs Daniel Kibblesmith qui est acteur, scénariste et auteur pour le talk-show "The late show with Stephen Colbert" qui est à l’oeuvre sur le scénario. Cela explique très probablement la hausse de niveau de cette nouvelle série par rapport à la précédente.


Ce nouveau tome peut être divisé en deux parties. Dans la première, les deux frangins se prennent continuellement la tête au point de vouloir se séparer, or, il doivent toujours klanguer leurs bracelets toutes les 24H, pas évident donc… À la suite d’une mission Quantum accepte de travailler pour l’état et Woody est approché par une clone (voir première série) qui lui promet de le débarrasser de son bracelet si il travaille pour son boss. Bien sûr rien ne va se passer comme prévu.

J’ai beaucoup apprécié cette première histoire qui permet d’aller plus loin dans la relation entre les deux frères et d’en savoir plus sur leur passé. De terriblement agaçants il deviennent attachants. Une grande avancée est même réalisée avec leur père même si d’une certaine façon, cela me déçoit que cette partie soit clôturée de cette façon.

L'humour est à mon sens mieux dosé et de meilleure qualité que dans la première série et les moments de tension sont même assez nombreux ce qui est assez agréable.

Côté dessin, Kano fait un travail incroyable avec un découpage des planches très créatif et dynamique. Il propose même une double page totalement folle qui vous fera tourner le comics à 360°!


La seconde partie est totalement différente même si elle est dans la continuité de la première.

Quantum et Woody doivent intervenir dans un incendie d’immeuble pour en sauver les occupants, malheureusement ils n’ont pas le temps d’évacuer avant l’effondrement de l’immeuble et perdent connaissance ce qui les empêche pour la première fois de klanguer…

S’en suit une histoire complètement folle mais très qualitative dont je ne vous dévoilerais rien de plus pour garder la surprise totale. Une grosse partie de l’intérêt de ce second récit repose sur l’inconnu et la surprise du lecteur et je trouve l’intrigue très bien réalisée. On voit d’ailleurs que l’auteur a bien réviser avant l’écriture puisque quelques allusions sont faites notamment aux événements contenus dans The Valiant. Certains des personnages bien connus des fans de l’univers Valiant sont également de la partie ce qui renforce l’aspect univers partagé que nous avons un peu perdu dans les dernières séries publiées par l’éditeur.

La partie graphique de ce récit est assurée par Francis Portela et Joe Eisma deux grands habitués de la maison Valiant.

Le premier nous renvoie directement aux premières oeuvres proposées lors de la renaissance de Valiant puisqu’il a travaillé sur X-O Manowar, Faith, Divinity, Ivar timewalker, Ninjak et même si à l’époque je n’aimais pas plus que ça son style, la nostalgie a totalement changé la donne puisque maintenant je lui trouve un charme fou.

Quant à Joe Eisma qui a oeuvré sur Faith, les deux série Archer & Armstrong et Unity, son style plus typé cartoon m’avait moins marqué mais il réalise ici un excellent travail également.


  • Conclusion :

Je ne pensais pas que lire une série Quantum & Woody me procurerait autant de plaisir. Je rappelle que cette série a été écrite en 2017, un fait très important puisqu’à la lecture on sent totalement la patte que proposait l’univers Valiant à l’époque et c’est un vrai bonheur de la retrouver sur un titre inédit ! La nostalgie joue forcément en partie mais en ce qui me concerne, la qualité des récits proposés fait de cette nouvelle ancienne série Quantum & Woody un coup de coeur.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessus.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page