top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

The division: Extremis Malis

Dernière mise à jour : 15 mars


.


  • Résumé :

Des mois après qu'une arme biologique ait dévasté New York, les agents de la Division sont les derniers espoirs des États-Unis dont l'unité est en danger. À la suite d'une mission qui a très mal tourné, le partenaire de l'agent Caleb Dunne est assassiné. Dunne se jure de traquer la femme responsable de ce crime odieux, qu'il ne connait que sous le nom de Mantis. Il la poursuit jusqu'à Philadelphie, Fort Meade et finalement Washington D.C. avec l'aide des agents Heather Ward et Brian Johnson. Ensemble, ce nouveau groupe d'agents découvrent un complot aux dimensions tentaculaires, une menace de plus envers une nation sur le point de s'effondrer...

  • Critique :

Si il y a bien un jeu que j’ai poncé c’est bien The division premier du nom que ce soit en mission ou en multi joueurs avec mon équipe de plus ou moins fines gâchettes (il y a toujours un bourrin dans une équipe et là je crois bien que c’était moi. Vous savez, le mec qui fonce tête baissée en mode ça pas ou ça casse et que tout le monde passe son temps à réanimer …). Le nombre d’heures que j’y ai passé est colossal, tellement qu’à la sortie du second opus j’ai passé mon chemin conscient que je pourrais y passer ma vie. Toujours est-il que lorsque j’ai vu un comic-book Thé Division dans le programme de Black River je n’ai pas pu passer outre. Premier constat, le tome est très fin (il propose 3 chapitres), ce qui est une constante dans les comics dérivés de jeux vidéo. Je ne sais pas si c’est pour une question de prix et donc d’accessibilité ou si c’est pour gagner du temps par rapport à la production US. Il faut vraiment que je pose la question. Le tome est donc fin mais cela m’a moins gêné que d’habitude et ce même si le récit se montre bien rythmé et propose un cliffhanger assez frustrant dans le sens où on veut une suite là, maintenant, tout de suite. Il est en fait question de vengeance après la perte d’un agent pendant une mission. Cette quête de vengeance va mener l’équipier de la victime hors de New York sur les trace de ce qui semble être un ennemi particulièrement bien équipé et organisé. 
J’ai beaucoup aimé ma lecture même si c’était court. D’un côté je ne sais pas si je suis objectif puisque j’aime particulièrement cette franchise mais après tout, ces comics ne sont-ils pas faits pour les fans de The Division ? 
Du côté des dessins, l’artiste propose un trait qui, sans faire l’unanimité (beaucoup de défauts), devrait plus ou moins plaire au plus grand nombre.

  • Conclusion :

Ce tome est certes très court mais sont récit m’a séduit de part son dynamisme, son thème et le cliffhanger donne très envie de connaître la suite.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Comments


bottom of page