top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Série : The wicked + the divine Tome

Dernière mise à jour : 23 févr.



Tome 1 : Faust Départ


Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un comics n'ayant rien à voir avec Marvel. Enfin pas tant que ça, puisque cette nouvelle série est l'oeuvre de Kieron Gillen et Jamie McKelvie, tous deux à l'origine notamment de 'Young Avenger".

  • Résumé :

Point de super héros ici, mais des divinités se réincarnant tous les 90 ans pour une durée de 2 ans.

Adulées par les foules et élevées au rang de pop-stars, ces divinités dérangent autant qu'elles fascinent. De son côté, Laura, jeune londonienne à la vie on ne peut plus normale, se retrouve embarquée parmi ces êtres incroyables à la suite d'un concert d'Amaterasu (Déesses du soleil et des hautes pleines célestes) dont elle est une fan inconditionnelle. Cependant un évènement survenant lors de cette soirée va mettre en délicatesse l'un de ces dieux et la poussera à mener l'enquête !

Kieron Gillen autant passionné par la mythologie que par la musique, a souhaité mélanger ces deux mondes afin de montrer que la musique peut être une forme de magie, ainsi que sa vision de la starification aussi extrême qu'éphémère.

C'est ainsi que nous suivons des personnages évoquant les Daft Punk, Rihanna, Kanye West, ou encore David Bowie dans les rôles de Lucifer, Baal, Amaterasu, Sekhmet ou encore Minerva.


  • Critique :

Côté graphisme, autant le dire tout de suite, c'est une véritable merveille ! Les dessins sont riches en détails, il vous faudra d'ailleurs probablement revenir plusieurs fois pour y repérer un infime détail. Les visages sont riches en expressions. Côté couleurs, on en prend plein la vue, les diverses ambiances sont magnifiquement diversifiées. Que ce soit la richesse d'effets lumineux d'une salle de concert, la tristesse d'une salle de tribunal ou bien la noirceur d'une gare de métro désaffectée, tout est superbement réalisé. De quoi émoustiller vos rétines.

Le récit est d'une fluidité incroyable et nous emporte littéralement dans une réflexion sur la pratique de l'art sous toutes ses formes. Les scènes s'enchainent à un rythme effréné et nous baladent de manière efficace tout au long de l'enquête jusqu'à une superbe fin qui bien que très conclusive, nous donne une très forte envie de connaître la suite sur l'instant !

  • Conclusion :

Cette pépite n'est, à n'en pas douter, que le début d'une grande série qui n'a pas fini de nous surprendre.

A lire absolument !!!

Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

Bannière Bubble app



 

Tome 2 : Fandemonium


Ça y est le tome 2 est enfin dans toutes les bonnes librairies ! Bon sang que je l'ai attendu ce tome, ne serait-ce que pour confirmer mon coup de coeur du premier opus.

  • Résumé :

Luci semble avoir été victime d'un coup monté qui lui a finalement couté la vie mais par qui et pourquoi ? C'est ce que cherchent à découvrir Laura, Inanna (une divinité du panthéon) et Cassandra la journaliste. Mais depuis la mort précoce de l'un d'entre eux, les divinités se font plus discrètes et plus méfiantes, découvrir le pot aux roses sera donc difficile pour les trois enquêteurs. Rapidement, un suspect semble tout désigné mais est-ce vraiment lui ? Et surtout, qu'aurait-il à y gagner?


  • Critique :

Il me tardait vraiment de découvrir le contenu de ce tome 2 et j'avoue que le jeu en valait la chandelle ! Cet opus est encore meilleur que le premier : l'enquête sur le meurtre de Luci procurant encore plus de suspense ! Pour ce qui est du reste, la formule est inchangée, il y a autant de clins d'oeil à l'univers de la musique pop, le rythme reste très soutenu et le récit toujours aussi efficace.

Si je reprochais au premier tome de trop conclure l'histoire, il n'en est rien avec celui ci : quel suspense ! J'ai rarement été aussi frustré de ne pas avoir la suite d'un comics !

Pour ce qui est du dessin, le duo de dessinateur et de coloriste déménage toujours autant, les dessins sont sublimes et les couleurs chatoyantes à souhait, un bonheur de parcourir toutes ces planches.

  • Conclusion :

Si vous n'avez pas encore franchis le pas et que vous appréciez les univers des divinités et de la musique, foncez dans votre librairie, vous allez adorer.

​A lire absolument !!!

Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

Bannière Bubble app


Notation positive Killadelphia Tome 1
 

Tome 3 : Suicide commercial


  • Résumé :

Inanna est morte et ce qui reste du Panthéon élucide sa mort. Morrigan a été capturée et Baphomet se cache dans les souterrains pendant qu’Ananke poursuit son funeste projet. La tension monte et personne ne semble pouvoir l’arrêter.

L'enquête continue et les corps continuent de tomber...

  • Critique :

The wicked + the divine 3 je l’ai attendu de pied ferme ! Après un cliffhanger à couper le souffle dans le tome précédent, j’avais une grosse attente. Mais malheureusement lorsqu'on attend trop d'un livre, la déception ne se fait pas attendre et cette fois n'a pas fait exception.

En débutant la lecture des premières pages, une drôle de sensation m’a gagné : l’impression d’avoir raté un épisode. Après plusieurs vérifications, non je n’ai rien loupé. Soit. Après tout l'intrigue comblera peut être ce sensation de manque.

Avant de commencer, je m’attendais à ce que le scénariste choisisse d’enchaîner sur les faits précédents qui, disons le, sont assez dingues. Mais il n’en est rien. Au lieu de ça, il préfère mettre l’accent sur d’autres personnages, ce qui provoque l’impression d’avoir loupé quelques choses et c’est très désagréable !

Désorienté, je continue de parcourir le volume en attendant d’être surpris. Il se passe beaucoup de choses et à un rythme soutenu, mais contrairement aux tomes précédents, ce qui doit me surprendre ne me surprend pas. Comme si j’étais blasé par les rebondissements à couper le souffle du tome 2.

Malgré tout ça, je trouve que la direction prise par la série est intéressante et promet de bonnes choses pour la suite. La tension monte et on sent clairement que quelque chose de gros se trame.

Une fois n’est pas coutume (enfin je l’espère), on retrouve au dessin une brochette de dessinateurs en lieu et place de Jamie McKelvie ( il fait tout de même un chapitre). Les dessins de Kate Brown, Tula Lotay, Stéphanie Hans, Leila Del Lucas et Brandon Graham s’enchaînent et garantissent au lecteur de ne pas se lasser. A contrario, j’aurais préféré que l’ensemble du tome soit réalisé par Jamie McKelvie que je trouve indissociable de la série et qui m’a poussé à la découvrir mais comme toujours, le dessin est une question de goût et tout le monde ne partage pas forcément cet avis.

  • Conclusion :

Ce tome est bon mais il est difficile de passer après un tome 2 aussi dingue en rebondissements. N'attendez pas de suite directe sans quoi vous ressentirez peut être la même sensation de manque.

Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

Bannière Bubble app


Notation positive Killadelphia Tome 1
 

Tome 4 : Crescendo


Attention spoiler, si vous n'avez pas lus le tome 2 de la série je vous conseille de ne pas lire la partie critique de cette review.

  • Résumé :

Contre tout attente, Perséphone est encore en vie et compte bien faire la lumière sur ce qui lui est arrivé et punir le coupable qui a tué sa famille mais la tâche ne sera pas facile car les derniers évènements l'ont particulièrement perturbée.

Da son côté, Ananké a un objectif et elle ne laissera personne se mettre au travers de son chemin.

Cette situation va provoquer une bataille rangée entre l'ensemble des divinités donc personne ne peut soupçonner l'issue.

  • Critique :

Après un troisième tome faisant office de hors série destiné à faire intervenir de nombreux artistes tant à l'écriture qu'aux dessins mais qui ne présente finalement pas de grand intérêt, on a enfin la suite de l'intrigue et ce, pour notre plus grand bonheur ! On sait enfin ce qu'il se passe après la scène finale du second tome, et une chose est sûre, ça vallait vraiment le coup d'attendre. Une fois encore, le récit est plutôt complexe à suivre du fait de la multitude d'informations et de personnages intervenants. D'ailleurs, si certaines scènes vous paraissent étranges et tombées de nulle part, pas de panique, les faits se déroulants dans celles ci seront développés plus tard.

J'ai particulièrement apprécié de revoir Laura (pour rappel, Persephone c'est elle). Je m'étais vraiment attaché à ce personnage fort et indépendant qui ne recule devant rien. On découvre ici une facette plus violente du personnage qui tranche fortement avec la Laura des début ce qui est assez intéressant.

Si le cliffhanger de ce volume n'est pas aussi fou et inattendu que celui du second tome, il ne manque pas pour autant d'intérêt et intrigue particulièrement quand aux évènements qui suivront.

Jamie McKelvie était quasiment absent du troisième tome et j'avais vraiment hâte de le retrouver. Après tout c'est grâce à lui et ses magnifiques dessins que j'aime tant l'ambiance de cette série ! N'oublions pas le fabuleux travail de Matthew Wilson sans qui cette ambiance manquerait de peps. Sa colorisation est fabuleusement chatoyante!

  • Conclusion :

Quel bonheur de retrouver enfin la suite de cet épique récit et ses personnages hauts en couleurs ! Ce quatrième tome est clairement à la hauteur que ce soit du côté du scénario que des dessins.

Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).

Bannière Bubble app


Notation positive Killadelphia Tome 1


 

Tome 9 (Fin) :


  • Résumé :

Des divinités se réincarnant tous les 90 ans pour une durée de 2 ans.

Adulées par les foules et élevées au rang de pop-stars, ces divinités dérangent autant qu'elles fascinent. De son côté, Laura, jeune londonienne à la vie on ne peut plus normale, se retrouve embarquée parmi ces êtres incroyables à la suite d'un concert d'Amaterasu (Déesses du soleil et des hautes plaines célestes) dont elle est une fan inconditionnelle. Cependant un événement survenant lors de cette soirée va mettre en délicatesse l'un de ces dieux et la poussera à mener l'enquête !


  • Critique :

Après quelques années de publication, la série que j’aime appeler affectueusement Wicdiv (et pas simplement parce que mon accent pourri ne me permet pas de prononcer son titre entier correctement), vient d’arriver à son neuvième et dernier tome. Cette série est particulière pour moi puisque c’est elle qui m’a fait découvrir les comics indépendants et depuis 2016 je n’ai jamais cessé d’aller chercher religieusement le nouveau tome fraîchement sorti. J’appréhendais la fin de la série puisque j’espérais une fin digne de la folie qu’elle a été et je vais tâcher de vous donner mon ressenti tout en faisant le bilan sans spoiler quoique ce soit d’important.


Commençons d’abord par ce dernier tome.

En parcourant les premières pages nous découvrons que quelque chose de terrible est sur le point de se produire : l’une des divinités s’apprête à détruire une salle de concert avec tout le public qui s’y trouve dans le but d’en finir avec les ténèbres totales mais fort heureusement Laura s’en est mêlée et a pu mettre fin à ce projet. A partir de là les événements s’enchaînent et tout le monde n’a plus qu’un seul but, mettre fin aux agissements de celle qui a tout organisé depuis le départ.

Ce tome est très rythmé, tout s'enchaîne sans trop de temps morts mais il ne donne pas l’impression de vouloir en caser un maximum dans la précipitation bien au contraire. On sent que tout est carré et que si quelque chose se passe à tel ou tel moment c’est que c’était prévu ainsi depuis le départ et c’est d’ailleurs un sentiment que j’ai ressenti tout au long de la série.

Difficile de vous en dire plus sans tout dévoiler, je vais donc passer directement à mon ressenti concernant la conclusion.

J’imaginais une fin en apothéose avec un combat final réunissant tous les protagonistes, quelques bonnes répliques faites de punchlines bien senties et une sorte de fondu noir mais il n’en est rien.

En fait c’est tout l’inverse puisque c’est tout en douceur, en élégance et en émotion que se déroule cette fin que je trouve absolument parfaite avec un ensemble de quatre cases venant briser le quatrième mur dans les dernières pages comme pour venir dire au revoir aux lecteurs.


The wicked + the divine n’est pas une série très facile d’accès dans le sens où sa construction fait que beaucoup d’éléments ou d’événements restent longtemps énigmatiques pour le lecteur. Seuls les plus courageux auront les réponses en atteignant le fabuleux septième tome et je peux comprendre que cela puisse décourager. D’ailleurs à chaque fois que j’en parle à quelqu’un qui semble être intéressé par la série je préviens d’emblée que c’est une série qui s’apprécie vraiment sur le long terme et pas forcément tome par tome. Mais cette difficulté a aussi pu être augmentée par son rythme de publication qui a connu un coup de tonnerre à partir du 4ème tome, ne proposant plus qu’un tome par an. J’ai de nombreuses fois dû relire un tome avant de lire le nouveau pour me rappeler des événements et pouvoir comprendre plus facilement la suite.


D’un point de vue global cette série est vraiment de très bonne facture même si selon moi deux tomes font un peu tâche. Ce sont les tomes 3 et 8 qui ont en plus la particularité d’avoir accueillis d’autres dessinateurs que le génial McKelvie et qui du point de vue de l’histoire n’apportent pas grand chose (à part peut-être la première moitié du 8ème tome). Mais à part ces deux-là, tout le reste est excellent d’un point de vue scénaristique et artistique (il faut aimer les couleurs flashies de Matthew Wilson). Tout au long de ma lecture j’ai senti une très forte maîtrise de l’univers par Kieron Gillen. Tout semble parfaitement à sa place comme si il avait prévu à l’avance chaque détail de ses intrigues bien à l’avance sans que quoi que ce soit ne soit modifié.


Le plus gros Wicdiv est assuré par Jamie McKelvie que j’ai découvert grâce à cette série. Son style est fin, réaliste, très détaillé et il a surtout un talent fou pour faire ressortir les émotions de ses personnages grâce à des mimiques de folie.

Il y a aussi la colorisation de Matthew Wilson qui est absolument somptueuse avec des jeux d’ombres parfaitement maîtrisés et des couleurs souvent très vives qui sont à chaque fois venues chatouiller mes rétines.

C’est grâce à ces deux artistes et leur formidable travail sur sa couverture que j’ai ouvert pour la première fois le premier tome de Wicdiv et que par conséquent je me suis intéressé pour la première fois à un comics indépendant. Un immense merci à vous messieurs !


  • Conclusion :

Ce 9ème et dernier tome vient conclure à la perfection cette série qui restera très particulière car en quelque sorte, c'est grâce à elle que plus de 230 critiques sur les comics indés sont nées.


Thomas.


 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).


Bannière Bubble app







Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page