top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Trese Tome 1

Dernière mise à jour : 14 mars




  • Résumé :

Quand le soleil se couche sur la ville de Manille, ce n'est pas le moment de faire un faux pas ou de trainer dans les couloirs mal éclairés du métro, là où les aswang suceurs de sang dirigent un réseau d'enlèvement, où les kapre sont les chevilles ouvrières du crime et les engkantos passent entre les mailles du filet et volent vos biens les plus précieux. C'est là qu'intervient TRESE...


  • Critique :

Avec Trese Delcourt nous propose un petit OLNI (Objet Livresque Non Identifié) et ce à plusieurs titres. Déjà le titre adopte un grand format souple qui, sauf erreur de ma part, n’avait été adopté que pour les titres de Terry Moore. Les planches sont totalement en noir et blanc avec une texture de papier assez rèche. Ici il n’est pas question de découvrir une grande histoire mais plutôt un ensemble de petites histoires mettant en avant les capacités et l’influence de Trese dans la ville de Manille. Pour finir, l’auteur et le dessinateur sont originaires des Phillipines où les Komiks (oui avec deux cas) sont très populaires depuis les années 20. Je ne savais pas pas que la BD (assez influencée par les comics américains) était si populaire dans le pays et les deux artistes en présence semblent être de vraies étoiles montantes. J’étais assez sceptique en découvrant plusieurs histoires puisqu’en général j’ai du mal à accrocher mais là les histoires vont vraiment à l’essentiel en prenant pour base des légendes locales en présentant les différentes créatures concernées entre chaque histoire et c’est cet aspect qui m’a d’abord fait accrocher à l’ensemble. Et puis même si l’ensemble ne forme pas une seule histoire, l’accumulation des petites histoires permettent de scerner Trese et de vraiment l’apprécier même si le personnage est finalement assez peu creusé. J’espère mieux la découvrir dans le second tome.

Du point de vue des petits récits, pas le temps de s’ennuyer, c’est très dynamique et on va clairement à l’essentiel, ce qui fait que la lecture se fait de manière très fluide.


Côté dessin, l’artiste nous propose un noir et planc assez contrasté, ce que j’aime particulièrement et propose même parfois des variantes de style en fonction des récits, du coup on s’habitue pas. J’aime beaucoup.


  • Conclusion :

Vraiment j’ai passé un excellent moment avec ce titre qui a su me surprendre et me séduire alors que ce n’était pas gagné.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page