top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurOwlbat

Ultramega Tome 1

Dernière mise à jour : 15 mars




  • Résumé :

Un fléau cosmique s'est propagé, transformant les gens ordinaires en kaiju hyper-violents et monstrueux. Seuls les UltraMegas, trois individus dotés de pouvoirs incroyables, peuvent faire front face à cette déferlante de destruction. Leurs batailles détruisent des villes et sèment une horreur indicible dans leur sillage. Mais est-ce une guerre qu'ils peuvent gagner?


  • Critique :

« Quand la Terre est attaquée et prête à voir l’Humanité s’éteindre, seuls les Ultramegas peuvent intervenir ! » Derrière ce bref résumé, James Harren livre avec Ultramega un hommage certain aux films de Kaiju et Sentai qui ont vu le jour dans les années 80. Mais oubliez l’aspect kitsch et désuet des Bioman ou autres Powers Rangers, cet escadron est d’un tout autre niveau. Alors que nos vieux héros colorés étaient parfois (trop) tragiques, ridicules et très codifiés, James Harren dévoile une lecture bien plus passionnante de son groupe super-héroïque.

Durant ces quatre maxi-chapitres, il ne cesse de développer une mythologie cosmique obscure et intrigante aux Ultramegas dans un monde en proie au chaos et acquis aux forces pro-Kaijus. Un cocktail explosif où chaque chapitre apporte son lot d’émotions, de frissons et d’horreur. Dans cet univers grandiloquent et ambitieux, James Harren maltraite ses personnages, et ses lecteurs par la même occasion, dans une suite d’événements dantesques et sauvages dont le destin semble totalement imprévisible.


Auteur et dessinateur sur Ultramega, James Harren fut connu pour avoir brillamment illustré l’excellent Rumble édité chez feu Glénat Comics ou encore B.P.R.D. : L’enfer sur Terre publié aux éditions Delcourt. Si Ultramega révèle un scénario passionnant, c’est grâce à son dessin que l’oeuvre éblouit encore un peu plus. Un découpage incroyable, un bestiaire foisonnant à l’imagination folle ou encore des scènes d’action dignes d’Invincible. Rien que ça. Proche d’un Daniel Warren Johnson (Extremity, Murder Falcon, Wonder Woman : Dead Earth), James Harren offre une prestation d’une intensité folle et excelle dans la réalisation de ce monde au bord du gouffre où règne le gore et la destruction.


  • Conclusion :

Dans un défouloir visuel époustouflant, James Harren dévoile un récit condensé d’actions et de rebondissements au pays des Kaijus et des Sentai. Des rebondissements qui n’attendent qu’une suite tout aussi flamboyante pour répondre aux questions en suspens. N’hésitez plus, foncez, entre un scénario dense et un graphisme explosif, vous tenez assurément l’une des séries de l’année. GO, GO, ULTRAMEGAS !!!


Olivier

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





Opmerkingen

Beoordeeld met 0 uit 5 sterren.
Nog geen beoordelingen

Voeg een beoordeling toe
bottom of page