top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Sara

Dernière mise à jour : 12 mars




  • Résumé :

Pendant le second et terrible hiver du siège de Leningrad, sept tireuses d’élite soviétiques se battent avec acharnement contre les nazis. Sara est la meilleure d’entre elle et les récits de ses exploits traversent les deux camps. Le moral des nazis est au plus bas à cause de femmes tireuses d’élite et ne peuvent laisser une telle situation durer …


  • Critique :

Cette année, avec les différents récits proposés, je me serais pris de bien belle claques et celle que je viens de me prendre est sûrement une des plus grosses, et quelque part, je m’y attendais un peu.

D’un côté, il y a GarthEnnis dont j’ai adoré plusieurs titres tels que Redteam, Rover Red Charlie, Caliban ainsi que son run sur Punisher, et je connais son amour pour les récits de guerre qu’il traite avec une précision chirurgicale. De l’autre côté il y a Steve Epting et Elizabeth Breitweiser (colorisation) dont je connais peu le travail, mais qui m’avait totalement séduit avec la série Velvet de Ed.Brubaker. N’étais-je pas condamné à me prendre cette claque ?

GarthEnnis ne prend pas le temps de nous présenter Sara, son personnage principal, non, on apprendra à la connaître au fur et à mesure de ses missions.

Nous découvrons alors petit à petit une femme extrêmement douée et précise qui, aux dires des différentes histoires, cumulerait non moins de 300 victimes. Un chiffre dont elle se moque totalement et qu’elle réfute dès qu’elle en a l’occasion, d’ailleurs ne lui dites pas qu’elle abat des hommes, non, ce sont des nazi !

Sara se contente de faire son devoir pour la mère patrie, la même qui n’hésite pas à sacrifier ses hommes ou ses femmes pour différentes raisons. La jeune femme doute de plus en plus, mais il lui faut dompter ses démons intérieurs où elle éveillera les soupçons de la police secrète soviétique, les nazis sont déjà bien assez dangereux à eux seuls…


J’ai eu un immense coup de cœur pour ce récit et me suis pris une sacrée décharge de frissons en parcourant ses dernières pages qui sont dignes d'un excellent film de guerre. Après, je dois avouer que je suis un grand fan des œuvres traitant de cette partie de notre histoire. Un goût que je dois à mon cher papi qui a combattu les nazis et a été fait prisonnier. Je me souviens de chaque mercredi passé à ses côtés où il m’expliquait ce qu’il avait vécu en regardant de vieux films.

En revanche, si les récits de guerre ne vous parlent pas ou que vous n’êtes pas sensibles aux artistes ayant œuvré sur le titre, vous passerez peut-être à côté.


  • Conclusion :

Sara est très certainement l’un de mes plus gros coups de cœur de 2020, Garth Ennis, Steve Epting et Elizabeth Breitweiser font des merveilles sur ce titre traitant d’un pan de la Seconde Guerre mondiale assez rare.

Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).





Comments


bottom of page