top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurMaéva

Batman Nocturne Tome 1

Dernière mise à jour : 20 mars




  • Résumé :

Il y a quelque chose de pourri au royaume de Gotham. Peu importe les épreuves que Bruce surmonte, et les pistes qu'il poursuit, le plus grand détective du monde n'arrive pas à trouver la source de la peur rampante qu'il ressent - comme si ses démons intérieurs s'emballaient et lui annonçaient sa mort imminente. Pendant ce temps, de vrais démons rôdent dans l'ombre et enveloppent la Cité de leurs ténèbres alors qu'une mélodie séculaire hante la nuit de Gotham. Le rideau se lève, la complainte sinistre s'élève... et Batman pourrait cette fois rester à terre.


  • Critique :

Avant cette lecture, mon expérience de Batman se limitait à la trilogie de Nolan. C'est qu'en matière de comics, je préfère plutôt les récits indépendants. Mais ma lecture de Harleen a changé les choses, me donnant l'envie de pousser un peu plus la porte de DC. Alors après avoir également testé un récit mettant en scène Poison Ivy, me voilà ... Je craignais de fait en commençant cette histoire que ma méconnaissance de l'univers limite mon expérience. N'allais-je pas manquer d'informations ? Si vous êtes également dans ce cas, pas de soucis, vous pouvez y aller. Il s'agit d'un récit plus ou moins annexe, et les rares informations dont on pourrait avoir besoin sont reprises dans une préface aussi concise qu'efficace.


J'avoue avoir été à la fois surprise et conquise par le Batman que nous présente Ram V. Malenpoint, en proie au doute et à l'anxiété, remettant en question jusqu'à son rôle et son efficacité, je ne m'attendais pas du tout à cela. Mais ce ton introspectif, mettant l'accent sur les pensées et inquiétudes de Batman pendant ces combats m'a vraiment permis de plonger dans le récit, tout comme Harleen me l'avait permis d'ailleurs. C'est donc un Batman à la pâle assurance que l'on retrouve dans ce premier volume, en lutte avec un ennemi aussi ancestral qu'invisible, tapis dans l'ombre et susurrant de bien sombres paroles aux personnes qu'il envoûte sous forme d'une mélodie implicite et sournoise.


J'ai également beaucoup apprécié le côté "anthologique" de l'histoire, proposant de revenir aux fondations de Gotham et de son illustre asile. Finalement par cet aspect, ce récit pourrait très bien permettre une première expérience de Gotham city et correspondre tout aussi bien à un lecteur expert ou néophyte, ce que j'apprécie particulièrement. Côté dessin, j'avoue être par contre moins enthousiaste. Si le trait de Rafael Albuquerque est plutôt fin et détaillé, je suis personnellement gênée par l'encrage et le type de colorisation choisi.


  • Conclusion :

Un récit digne d'un vieux polar à déguster au coin du feu, mettant en scène un Batman bien plus humain et sensible qu'à l'accoutumée et revenant sur les origines de la ville : peut être finalement le récit qu'il me fallait pour commencer m'a plongée dans le DC universe.


Maéva.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).








Comentarios


bottom of page