top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Bleed them dry

Dernière mise à jour : 14 mars




  • Résumé :

Année 3333. Malgré la méfiance persistante de certains mortels à l'égard des vampires, voilà des siècles que les deux espèces cohabitent pacifiquement. Mais une série de meurtres visant les suceurs de sang vient briser le statu quo dans la mégalopole d'Asylum. L'inspectrice Harper Halloway se retrouve alors plongée dans une enquête qui la mène sur les traces d'un mystérieux complot d'envergure qui risque de modifier à jamais le destin de l'humanité.


  • Critique :

j’espère que vous aimez les vampires puisqu’après le génial These savage shores qui revisitait le passé, Hi Comics nous propose cette fois un futur très lointain avec Bleed Them dry.

Bon, je compare ces deux titres parce qu’ils proposent des histoires à base de vampires mais c’est bien le seul point qu’ils partagent. These savage shores visite le passé colonial de l’angleterre quand Bleed them dry penche très fortement vers le cyberpunk.


Les vampires ont envahi la terre et ont progressivement pris le dessus sur l’humanité sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte. La mégalopole Asylum est la victime d’un tueur en série qui s’en prend à des vampires de sang pur. Harper et son collègue sont chargés d’enquêter sur l’affaire, rapidement un suspect est trouvé mais un soir, alors que l’inspectrice fait des heures supplémentaires tout dérape. Alors qu’elle se rend vers les cellules du commissariat après avoir entendu un bruit, elle est attaquée, mordue et enlevée. À partir de cet instant la politique se mêle à ce thriller futuriste puisque les principaux protagonistes de l’affaire veulent à tout prix éviter que l’affaire mène à une révolte et il faut dire que l’un d’entre eux cache de sacrés cadavres dans son placard !

J’ai passé un excellent moment avec ce récit que j’ai trouvé relativement haletant malgré de nombreux moments où la politique vient prendre le dessus sur l’action. J’ai justement beaucoup aimé ces petites respirations qui viennent donner un aspect beaucoup plus global à cette affaire de tueur en série. Après, je ne peux pas nier que l’histoire en elle même ne soit pas révolutionnaire, mais tout est assez bien exécuté pour embarquer le lecteur de la première à la dernière page et bien souvent ça me suffit amplement.


Pour ne rien gâcher, la partie graphique réalisée par Ruan Dike est absolument géniale, pleine de détails et extrêmement dynamique. C’est assez fou de se dire que Bleed them dry était sa première BD !


  • Conclusion :

Même si Bleed them dry ne révolutionne rien, le scénario et les dialogues sont d’assez bonne qualité et dynamique pour fournir un excellent moment de lecture et le tout est parfaitement mis en image par Ruan Dike.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




Comentarios


bottom of page