top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurFabien

Death or Glory - Tomes 1 & 2

Dernière mise à jour : 15 mars




  • Résumé :

Glory, une jeune américaine élevée dans le monde des routiers américains - les derniers hommes libres - se trouve dans une situation délicate. Pour payer une opération chirurgicale qui sauverait la vie de son père bien-aimé, elle doit trouver de l'argent, beaucoup d'argent, et une seule solution s'offre à elle… Cinq mille kilomètres, quatre braquages, trois jours, deux psychopathes, et une Glory qui en a déjà marre rien que d'y penser.


  • Critique :

Rick Remender est un scénariste qui déborde d'idées et s'amuse à créer sans cesse de nouveaux univers généralement assez barrés comme les personnages qui les habitent, et toujours en étant bien accompagné côté artistique.

Et si les contextes changent d'une œuvre à l'autre, la formule reste globalement la même : ça parlera de la complexité des rapports humains à grand renfort d'introspection du protagoniste et de réflexions sur les multiples facettes de notre société...entrecoupé bien sur par de l'action qui tâche !


« Death or Glory » reste dans ce cadre et nous raconte l'histoire de Glory, jeune femme ayant grandi sur la route qui s'apprête à perdre Red son père – et tente le tout pour le tout avec un braquage devant lui permettre de récolter de quoi payer la greffe de foie dont Red a besoin en urgence.

Mais tout ne se passe pas comme prévu loin s'en faut, et Glory va vite découvrir que les gens à qui elle a volé de l'argent sont bien plus dangereux qu'elle ne l'imaginait. S'en suit alors une course poursuite effrénée contre la mort, qui va embarquer toutes ses connaissances.


Au premier abord on pourrait croire à un comics plus terre-à-terre que la science-fiction débridée à laquelle Rick Remender nous a habitué, ou même son école d'assassins de Deadly Class (son chef d'œuvre avec Wes Craig).

Mais ce serait sans compter sur le talent qu'à l'auteur pour créer des situations folles avec des personnages extravagants, comme ce méchant qui utilise de l'azote liquide comme arme (pour ce qui ça lui rapporte ^^) ou des tueuses sorties de la petite maison dans la prairie dont l'une est muette et l'autre aveugle.

Et si l'étape de création de l'univers est assez géniale, les découvertes laissent place à une pointe de déception et un sentiment de gâchis dans un développement over-the-top, le charisme n'étant finalement souvent que gimmick. Et lorsqu'il y a une volonté d'approfondir, comme ce fameux type à l'azote (non, je n'ai pas retenu son nom), on tombe dans le grossier, et j'y retrouve même quelques unes des tendances à l'exagération que j'aime le moins chez Mark Millar, autre scénariste prolifique.

Il y a en plus beaucoup de personnages. Que ce soit du côté de Glory ou de ses ennemis c'est assez surchargé avec certains qui peuvent apparaître à tout moment et dont on ne sait pas si l'intrigue nous les présentent pour la première fois où si on les a oublié. De toutes façons une grande quantité sont destinés à mourir (salement) et être oubliés aussi bien par le lecteur que par les personnages.


Mais tout n'est pas négatif heureusement.

Comme je le soulignais l'introduction est très bonne, dynamique et nous présente une galerie d'ennemis au charisme indéniable ou totalement décalés.

De plus quand on voit la réalité de l'organisation qu'affronte Glory on comprend que Rick Remender nous propose un commentaire sur l'utilisation des marginaux du système par les puissants de ce dernier de la manière la plus glauque et directe possible. Sans rentrer dans les détails on imagine facilement une menace qui ne montrera pas de remords, installant une tension de tous les instants avec quelques passages où l'horreur physique est psychologique est glaçante.

Glory est un personnage attachant à la détermination forte, et assez rafraîchissante car malgré le fait qu'elle n'hésite pas à aller vers l'action nous ne sommes pas face à une classique bad-ass de film d'action : elle traîne ses erreurs dues à une certaines naïveté et une profonde volonté de placer les besoins des autres avant les siens (on préférera cependant passer sur sa décision de destination au début du tome 2, pure bêtise dès le départ).

Au profit de nombreux moments introspectifs dans les pensées de Glory, alimentés par divers échanges, l'auteur nous distille quelques unes de ses propres pensées sur la société, ses nombreuses hypocrisies et le besoin urgent pour chacun de prendre un peu de recul et exemple – sans forcément être aussi extrêmes – sur la bande de routiers qu'il nous présente.


Vient enfin la prestation de Bengal : encore une fois Rick Remender a su trouver l'artiste parfait pour son histoire de course poursuite (et ici, la tradition veut qu'en tant que bon français j'utilise le terme "Cocorico").

L'artiste, très fort pour les designs et les scènes "pin-up" a créé des visuels mémorables d'iconisation (je ne me rappelle toujours pas du nom du type à l'azote, mais son apparence pourtant simple me reste en tête).

Les séquences d'actions sont totalement maîtrisées avec de très beaux cadrages, surtout les courses poursuites à moteur qui font intervenir un nombre impressionnant de véhicules, du plus banal au plus improbable dans ce contexte. Si le début est déjà impressionnant à ce niveau, rien ne nous prépare à la lutte finale où chaque case apporte de nouvelles idées : on pourrait croire à un storyboard pour un nouveau Mad Max !

Si j'ai des réserves sur l'histoire en elle-même, je n'en aurai donc pas vraiment sur sa mise en image.


  • Conclusion :

Bilan mitigé pour cette courte série de Rick Remender. Loin d'être déplaisante grâce notamment aux dessins percutants de Bengal et à quelques personnages attachants, mais qui dans sa volonté d'en donner le plus possible en peu de pages finit par nous assommer un peu avec son trop plein de personnages.


Fabien.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







コメント


bottom of page