top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Everything

Dernière mise à jour : 14 mars




  • Résumé :

Depuis le Michigan des années quatre-vingt, voici l’histoire de EVERYTHING.

EVERYTHING est ce nouveau centre commercial flambant neuf dont les rayons regorgent de tout ce dont vous pouvez rêver. Mais, il pourrait en retour vous enlever ce dont vous avez besoin... des choses aussi insignifiantes que votre santé mentale… Ou votre vie.

Des adolescents capricieux aux femmes au foyer esseulées jusqu’aux responsables municipaux ambitieux, la majorité des habitants de Holland sont enchantés par l'ouverture de EVERYTHING dirigé par son étrangement parfaite directrice, Shirley.

L’excitation de l’ouverture se transforme rapidement en frénésie, et lorsque la consommation se transforme en obsession, que des incendies infernaux aléatoires se produisent, que des explosions violentes et des troubles psychiques impromptus commencent à envahir la population, des habitants comme Lori, jeune femme dépressive et Rick le vendeur de Hi-Fi commencent à soupçonner que EVERYTHING pourrait en être la cause.

Quel pouvoir infâme s'est emparé de Holland, du Michigan et de ses habitants ? Qui ou quoi est-il exactement en charge de ce centre commercial... et quels plans insidieux se cachent dans ses rayonnages ?

EVERYTHING, une histoire étrange et fantastique sur la quête du « vrai » bonheur.


  • Critique :

Je dois bien le dire, 404 Comics m'épate vraiment depuis leur arrivée sur le marché des comics, surtout ces derniers temps avec leur enchaînement de titres très hautement qualitatifs et qui en plus semblent avoir rencontré leur public. Dans un contexte où le milieu du comics est un peu morose, on peut dire que c’est une petite victoire.

Et pour ne rien gâcher chaque livre présente une qualité de fabrication simplement incroyable qui, je dois bien l’avouer, ringardise un peu les comics aux fabrications plus “standards”.



Faire un tel enchaînement est une belle réussite mais peut aussi avoir de grandes conséquences sur l'attente des lecteurs qui peut devenir très élevée et ça a d’ailleurs été mon cas !

J’ai mis un petit moment à accrocher et puis finalement l’ambiance très seventies a commencé à m’embarquer mais pour ça il a fallu que je fasse totalement abstraction de mon attente..


Ce récit sur fond de critique du consumérisme et d’épouvante est très prenant et très rythmé, un vrai plaisir à lire, certains points abordés sont assez criants de vérité et il est assez difficile de ne pas se sentir visé. Bon, ici il est question de lavage de cerveau pour “zombifier” les clients à l’aide d’ondes et les pousser à toujours consommer plus et même si des cas de messages subliminaux cachés dans des pubs ont été découverts il y a quelques années, nous n’en sommes pas encore arrivés à ce niveau dans la “vraie” vie.

Dans Everything, tout tourne autour du constat que dans notre société l’achat d’un bien est souvent fait dans l’idée qu'il rende l’acheteur plus heureux qu’avant (maison, autos et autres biens de consommation) et les publicitaires jouent allègrement là dessus plus ou moins subtilement. D’ailleurs les fausses pubs présentées dans Everything sont bien faites et mettent bien en avant la chose.

Comme très souvent dans les comics il y a plusieurs niveaux de lecture. Si vous êtes sensible aux problématiques de consommation alors vous trouverez votre compte sur ce titre, en revanche si le sujet vous importe peu alors c’est le mix horrifique / épouvante / SF qui vous fera passer un excellent moment. Pour ma part ça été un mix des deux puisque j’ai autant apprécié l’ambiance que le sujet abordé. D'ailleurs, étonnamment, je ne me suis attaché à aucun personnage en particulier, probablement à cause de leurs différents rôles sans pour autant que cela ne gâche ma lecture, choses assez rare.


L’atmosphère du titre ne pèserait d’ailleurs pas très lourd sans le superbe travail de Ian Culbard (Wild’s End, Brink, Doctor Who…) qui nous offre ici de superbes planches assez détaillées et délicieusement rétro. Son style ne plaira clairement pas à tout le monde mais le récit vaut la peine qu’on passe outre.


  • Conclusion :

404 Comics nous propose une nouvelle fois une œuvre très qualitative aussi bien sur le plan du graphisme qu’au niveau du scénario ou de l’ambiance générale. J’ai passé un excellent moment de lecture avec Everything que je classe au même niveau que Automnal.


Thomas.


Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




Comments


bottom of page