top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurMaéva

Série : House of Slaughter

Dernière mise à jour : 18 mars





  • Résumé :

Avant de revêtir le masque noir, le mentor d'Erica Slaughter, Aaron Slaughter, a fait ses armes dans un ordre peu conventionnel. Fief de l'ordre des chasseurs, les enfants, destinés à devenir des guerriers, y sont confrontés à des menaces plurielles. Élève réservé, la trajectoire d'Aaron prend une tournure inattendue et inquiétante quand il s'éprend du jeune homme qui deviendra son rival. La chasse horrifique dans les forêts du Midwest se teinte alors d'un drame intime.


  • Critique :

Après avoir suivi Erica durant 5 tomes, j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur la loge du massacre, ses différentes factions et son histoire. Pour autant ce spin-off ne sert pas juste à servir de décor, et l’intrigue qu’il nous propose n’est pas en reste.


Dans cette série Spin off, on suit donc Aaron, arrivé bien avant Erica à la loge du massacre et au profil bien différent. Un jeune garçon sensible qui a bien du mal à trouver sa place et à se faire respecter par les masques blancs. C’est que Aaron, contrairement à Erica, ne sait pas forcément saisir cette opportunité comme son amie. D’un naturel sensible, sa nature calme lui vaut d’être une cible privilégiée par les autres factions, d’autant plus que la lutte entre la faction blanche et la faction noire n’a rien à envier à la lutte d’égo entre Gryffondor et Serpentard …


Mais si Aaron doit apprendre à se blinder, ce n’est pas seulement pour prouver sa légitimité à la loge du massacre, mais aussi assumer ses choix et son identité. J’ai beaucoup apprécié le changement de ton – beaucoup plus intimiste – de ce récit, qui bien loin de dénaturer la nature horrifique de la série lui donne au contraire un côté encore plus dramatique.


Si vous vous demandez si ce récit peut se lire indépendamment de la série principale, je vous dirais que non car si la première partie se déroule pendant la formation d’Erica et peut donc être lu plutôt indépendamment, la deuxième partie du récit lui, découle des choix d’Erica. Ne pas avoir lu la série principale est alors plus que préjudiciable.


  • Conclusion :

Si je dois bien admettre que ce tome m’a paru un poil moins rythmé que la série principale, l’angle de vue et le sujet sous-tendu m’a énormément plus. De plus, le tome se finit sur un cliffhanger plus qu’alléchant, alors il me tarde de découvrir la suite !


Maéva.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




 
Tome 2


  • Résumé :

Quels secrets les mystérieux scribes de l’Ordre de Saint Georges consignent-ils dans l’ombre de la loge du massacre ? Passionné par les histoires des anciens chasseurs, comme par celles de ses semblables, Edwin Slaughter consacre sa vie à les coucher sur papier, sans jamais en être le héros … Du moins jusqu’à ce qu’un légendaire Oscuratype prenne la vie d’innombrables enfants et amène enfin Edwin sur le terrain. Survivra-t-il assez longtemps pour documenter son expérience, ou périra-t-il à son tour, en emportant avec lui les sombres arcanes de ses pairs ?


  • Critique :

Je suis plutôt une fan inconditionnelle de James Tynion IV, achetant sans même regarder le résumé, dès que son nom figure sur le dos, tant je trouve que sa mention est toujours signe d’un très agréable moment de lecture. Et pourtant.

Et pourtant aujourd’hui je suis un peu sur ma faim. Il faut dire à décharge que je ne m’attendais pas à ce récit. Le cliffhanger du premier tome laissait présager certains événements du moins développements (que je ne mentionnerais pas pour ne pas risquer le spoil à ceux qui souhaite lire les critiques de plusieurs tomes avant de se lancer), or ceux-ci ne sont pas développés voire même abordés dans ce deuxième opus. A la place, l’auteur nous propose de découvrir un autre personnage de la loge du massacre, cette fois-ci muni du masque rouge.


PAUSE :

Pour ceux qui comme moi, ne sont pas dotés d’une mémoire exceptionnelle, voici un petit rappel des fonctions reliées à chaque couleur de masque à la loge du massacre :

  • Rouge : réduit à tort aux fonctions d’intendance, leur véritable mission consiste à retracer les récits des chasseurs, référencer leurs trajectoires et de faciliter le plus possible leur mission.

  • Azur : ce sont les forgerons de l’ordre, ils ont fabriqué l’ensemble des armes à la disposition des chasseurs, et sont chargés d’encadrer les épreuves des futurs chasseurs en assurant leur sécurité.

  • Noir : véritable couteau suisse de l’ordre, ils sont formés à la traque et au combat en solitaire.

  • Blancs : également chasseurs mais contrairement aux masques noirs, ils combattent en meute. Ils sont envoyés sur les plus gros monstres, mais ne peuvent être efficaces qu'en manœuvrant en unité.

  • Argent : aussi appelés “les spécialistes”. Ils s’attaquent aux monstres folkloriques (loups garous, vampires) nécessitant un protocole précis et singuliers.

  • Émeraude : ce sont les chasseurs les plus dangereux, ils chassent uniquement les dragons.


Après cette petite piqure de rappel, revenons en à Edwin. En tant que masque rouge, il n’a pas pour habitude d’aller sur le terrain. Il est pourtant prié de prendre la route après que des accidents pour le moins étranges soient en cours. Sa mission est simple, empêcher la rumeur de se déployer au risque de voir de nouveaux monstres voir le jour. Cependant Edwin est bien différent des autres membres de la loge du massacre et je crois que c’est ce point qui m’a perturbé pendant bien la moitié du tome. Car celui-ci est de fait bien plus calme, plus introspectif et je ne m’attendais pas à cette cassure de rythme.

Pour autant le récit est très intéressant, s’intéressant davantage à la genèse des monstres et au lien si particulier qui les lient à leurs humains, et je dois admettre que ce petit écart vers les origines de cette relation est assez éclairante. Je pense aussi avec le recul qu’il était réellement nécessaire de faire ce point, car l’histoire d’Edwin s’avère bien prometteuse et lourdes en révélations de secrets.


  • Conclusion :

Je suis donc à la fois un peu déçue de ne pas avoir eu la suite du tome 1 que j’attendais avec beaucoup d’impatience, et intriguée face à ce jeune Edwin et ce que l’avenir lui réserve à la loge.


Affaire à suivre avec grand intérêt !


Maéva.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).







Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page