top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Iron Man VS X-O Manowar in heavy metal



Les crossovers entre éditeurs ont été légion pendant les années 90 et ont notamment donné naissance aux comics Amalgam proposant des crossovers entre Marvel et DC qui sont devenus des titres emblématiques plutôt recherchés aujourd’hui. Mais Marvel ne s’est pas contenté de cohabiter avec DC puisqu’un titre a proposé une histoire commune avec Valiant.


Détails comics :

  • X-O Manowar/Iron Man: In Heavy Metal #1 - Heavy Metal, Part 1: The Reality Alchemists

Sortie : Publié par Valiant le 1er Septembre 1996

  • Iron Man/X-O Manowar #1 - Heavy Metal, Part 2: The Interlock Crunch

Sortie : Publié par Marvel le 1er Septembre 1996

Personnages

Arnim Zola / Augur / Baron Heinrich Zemo / Captain America / Crescendo / Crimson Dynamo (Vanko) / Crystal / Howard Stark / Iron Boy / Mr. Hyde / Quicksilver / Rai / Rand Banion / Solar / Titania / Titanium Man / Windstorm / X-O Manowar / Absorbing Man / Arnim Zola / Atlas / Blackout / Melter / Michael O'Brien / Mr. Hyde / Titania / War Machine




Ce titre (au nom interminable) n’est autre que « Iron Man / X-O Manowar in heavy metal » et n’a en fait servi qu’à annoncer un jeux développé par Akklaim alors propriétaire de Valiant Comics.


Il existe une barrière entre deux mondes ... un mur invisible qui sépare deux univers ignorants l'un de l'autre. Maintenant, cette barrière a été franchie et deux maux titanesques se sont unis pour former un cours qui pourrait être catastrophique pour l’existence telle que nous la connaissons. Maîtresse Crescendo et le Baron Zemo ont uni leurs forces pour ressusciter l'objet le plus puissant créé par l'homme ... le cube cosmique! Il peut convertir les pensées en réalité physique. De nombreux morceaux du cube cosmique se sont étendus dans les profondeurs de l'océan, son emplacement exact inconnu de tous. Mais grâce à Maîtresse Crescendo, son emplacement a été deviné. Il n’existe maintenant plus qu’une tâche: récupérer ces morceaux du cube et les assembler pour les deux utilisations. À cette fin, le baron Zemo a réuni les Masters of Evil, un rassemblement hétéroclite des plus vils méchants. Il s'est également associé à Arnim Zola, utilisant l'île de vie exilée nouvellement construite par le bio-généticien comme base d'opérations mobiles. Même la puissance combinée de Iron Man et de l'arme de destruction la plus avancée sur le plan de l'univers Valiant, X-O Manowar, peut-elle arrêter la plus grande menace qui pèse sur les deux univers?




Proposer des aventure avec ces deux personnages parait logique dans le sens ou de prime abord, ces deux personnages sont visuellement très proches. Bon sur le fond, ils sont aussi aux deux opposés mais, on ne va pas se mentir, c’était le cadet des soucis d’Akklaim qui voulait surtout des personnages pour ses jeux.


Détails du jeux :

  • Titre original : Iron Man and X-O Manowar in Heavy Metal

  • Développeur : Realtime Associates

  • Éditeur : Akklaim Entertainment

  • Plateforme : PlayStation, Sega Saturn, Game Boy, Game Gear, DOS

  • Dates de sorties :

    • États-Unis : 1996


  • Genres : Action

  • Modes : Un joueur, Multi-Joueur


Le jeu justement est un exemple classique de ce que proposait l’éditeur à l’époque : un jeu en 2D plutôt simple et dans lequel on doit dégonder de l’araignée et autres extra terrestres à coup de blasters à recharger en attrapant des icônes spécifiques. Alors oui à l’époque c’était sympa mais à l’heure actuelle, après 5 minutes où le fun de jouer à un vieux jeu est bien présent, l’ennui se fait vite sentir tellement le jeu est linéaire. Toutes les consoles de l'époque ainsi que les PC ont eu leur version du jeu et quasiment toutes sont encore trouvables à l'heure qu'il est sur Ebay.


Du côté du comics, soyons honnêtes, au delà du plaisir de voir Iron-Man et X-O ensemble il n’y a pas grand chose à tirer de plus. Le scénario n’est pas transcendant, tout comme la plupart des comics destinés à promouvoir un jeux vidéo ou un film. Il reste cependant plutôt agréable à lire avec ses différents personnages bien connus des fans de Marvel et Valiant.



Le dessin lui, représente bien ce qui se faisait dans les années 90 avec des personnages aux muscles disproportionnés. Si certaines cases sont plutôt jolies, d’autres en revanche sont assez laides avec des effets de couleur assez déroutants.

Finalement, ce jeu et ce comics s'adressent plutôt aux fans de Valiant souhaitant posséder les petites pépites ou autres bizarreries comme l'industrie du comics nous a souvent offert.


Pour jouer au jeux sur un émulateur en ligne :

http://game-oldies.com/play-online/iron-man-x-o-manowar-in-heavy-metal-sega-game-gear#


Thomas.



 

Vous pouvez commander les comics Valiant chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessous.



Comments


bottom of page