top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

James Bond Tome 1 - Vargr

Dernière mise à jour : 1 févr.



  • Résumé :

 JAMES BOND ! Une icône de la culture populaire incontournable, issue de la littérature et du cinéma trouve enfin une adaptation en bande dessinée à sa mesure, dans une nouvelle série écrite par Warren Ellis ! James Bond est de retour à Londres après une mission teintée de vengeance à Helsinki, afin de reprendre une affaire qui a laissé un autre agent 00 sur le carreau. Quelque chose de terrible est en train de se faufiler dans les rues de la capitale britannique, qui va entrainer Bond à Berlin. Pris au piège, isolé, il va devoir percer le secret qui entoure quelqu'un - ou quelque chose - baptisé. VARGR.


  • Critique :

L'ouverture du comics se fait in media res et qui semble annoncer un récit sombre, sérieux, rythmé et sanglant... ce qui se révèlera à moitié vrai.


L'ouvrage renferme de nombreuses scènes possédant une violence graphique avec des focus sur les zones touchées par balles et qui sont, quelques fois, présentées également en vision rayon X. L'une des bonnes idées de la partie graphique que je trouve tout à fait correcte, mais pas extraordinaire non plus, à mon goût.

Je ne suis pas un fan absolu de James Bond : je n'ai pas lu les romans de Ian Fleming mais, j'ai vu la plupart des films. Ici, l'agent 007 s'éloigne de l'image faite dans la version cinématographique pour tendre plus vers le personnage initial des romans avec un personnage froid, calme et calculateur.

Un fan de la licence ne devrait pas être dépaysé car tous les codes sont bien présents : la section gadgets / armements tenu par Q, la présence de M, un agent secret borderline et qui aime batifoler avec Moneypenny ainsi qu'un certain sens de l'humour.

Malgré la présence de ces éléments, de mon côté, la mayonnaise n'a pas pris : le scénario et surtout les motivations de l'antagoniste sont tout simplement ridicules et laissent un arrière-goût de série B.

Outre ce défaut, le comics a un gros problème de rythme où je me suis simplement ennuyé tout le long du récit ; seul le contexte de ma critique à venir m'a permis de suivre l'histoire jusqu'au bout, non sans mal.


  • Conclusion :

 Un comics qui pourrait éventuellement plaire aux fans inconditionnels de l'agent 007 mais je vous invite à vous en faire votre propre avis : de mon côté, le comics ne m'a pas plu malgré la présence de quelques bonnes idées.


David.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




bottom of page