top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png

Miles Morales : Spiderman Tome 1 Ultimatum

Dernière mise à jour : 5 févr.



  • Résumé :

Non seulement Miles Morales est pris dans la tempête Outlawed, qui voit le gouvernement interdire aux jeunes super-héros d'utiliser leurs pouvoirs, mais voilà qu'Ultimatum met ses plans à exécution. Tout l'univers de Spider-Man pourrait s'écrouler ! Un tournant pour le héros ! Suite au changement de formule du Softcover SPIDER-MAN, désormais essentiellement consacré à la série Amazing Spider-Man, Miles Morales s'élance dans sa propre série d'albums ! Un point d'entrée idéal pour les nouveaux lecteurs puisque ce volume contient une saga complète et accessible.


  • Critique :

Tout d'abord, il est bon de savoir que je ne suis pas un fan absolu de Marvel et que je ne suis pas la continuité car j'ai du mal à accrocher. Il y a quand même quelques exceptions, comme les ouvrages qui traitent de Daredevil ou bien "New Avengers" de Bendis ou encore Ultimate. J'ai pu lire les Miles Morales en Next-Gen et c'est avec ces bagages-là que je m'embarque pour "Miles Morales : Spiderman Tome 1 Ultimatum" ; après tout, c'est un tome 1, une porte d'entrée sans aucun doute, non ? Non, l'ouvrage contient Miles Morales : Spiderman # (2019) #16 à 21.

Malgré la présence d'un édito, j'ai trouvé très compliqué pour moi de raccrocher les wagons par rapport à ce que j'ai lu de Miles Morales : l'oncle de Miles est vivant, ses parents sont là, en passant d'un univers à l'autre on oublie sa vie passée ? De nombreuses questions auxquelles l'édito ne répond pas et qui font que le lecteur doit y répondre de lui-même.

Après tout, devant l'histoire que nous livre Saladin Ahmed, toutes ces questions serviront à peu de choses : l'intrigue est très simple et j'ai eu la sensation que le scénariste fait tout pour arriver au combat final où plusieurs personnages se retrouvent à lutter dans le chaos le plus absolu. C'est la première chose qui m'est venue à l'esprit une fois ma lecture terminée : tout ça pour ça. Un récit qui sera vite oublié une fois lu.


Une chose qui m'a également dérangée lors de la lecture, mises à part quelques coquilles peu nombreuses, c'est l'écriture de Captain America. Je vois ce personnage comme un leader et ce dernier donne le commandement à Miles Morales, qui est moins expérimenté que lui, et approuve son plan qui est "on fonce dans le tas".


Tout n'est pas à jeter dans ce "Miles Morales : Spiderman Tome 1" et c'est ce qui rend sa lecture frustrante : il y a plein de bonnes idées mais tout est envoyé rapidement pour arriver le plus vite possible au combat final. On se retrouve dans un contexte où le gouvernement, avec l'AINES, essaye de restreindre l'activité des super-héros adolescents en usant des procédés odieux comme le chantage sur des adolescents par exemple : c'était court mais intéressant comme thématique et je ne pense pas que ce sera développé de nouveau par la suite.

Alors que Bendis, co-créateur du personnage, savait très bien décrire les relations, les sentiments des personnages ici, Saladin Ahmed envoie tout ça en une page seulement, ne laissant pas le loisir aux lecteurs d'être touchés par les protagonistes.


  • Conclusion :

"Miles Morales : Spiderman Tome 1 Ultimatum" aurait pu être un tout autre comics avec des choses bien plus profondes et Saladin Ahmed laisse entrevoir cette possibilité de nombreuses fois avant de ramener l'histoire vers quelque chose qui ne se résume plus qu'à un combat chaotique long et ennuyeux.


David.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




bottom of page