top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Moon Deer : Le gentil petit cerf



  • Résumé :

Résumé :

Moon Deer, un roman graphique qui nous entraîne à travers les galaxies. Pour protéger son œuf d’une mystérieuse poursuivante, le petit Moon Deer traverse l’espace immense et vide au péril de sa vie. Une course-poursuite intergalactique dont l’issue pourrait sceller le sort de l’univers, frappé par le Grand Silence…


  • Critique :

Les “récits” tels que Moon Deer ne sont pas légion mais quand je tombe sur l’un deux, en général l’expérience est particulière et cette fois n’a pas fait exception. J’aime le dessin et même si c’est moins le cas qu’avant, la partie graphique d’une BD a toujours un peu plus d’importance que le scénario pour moi. Alors quand un récit utilise presque exclusivement la narration graphique comme le fait Moon Deer, cela ne me pose aucun souci mais je peux comprendre que cela puisse dérouter (c’est d’ailleurs le cas de Maéva).

Yoann Kavege nous propose un récit jouant sur nos petites habitudes de lecteurs concernant les personnages principaux et met en place une aventure très rythmée nous faisant enchaîner des planches au découpages extrêmement réussis et souvent assez inventifs. Son style graphique est incroyablement beau et ses splash pages (pleines pages) sont incroyables !

Le lecteur est instantanément embarqué dans les aventures de ce petit cerf trop mignon mais dont on ne sait absolument rien, ce sur quoi l’auteur joue allègrement pour nous proposer un twist de toute beauté en fin de tome. Je suis resté complètement pantois en découvrant ce final surprenant voir perturbant. Je l’ai vu venir petit à petit d’ailleurs mais quelque part je me suis voilé la face, ne voulant pas croire à ce qui se passait…

C'est probablement le fait qu'on le voit venir qui rende ce récit aussi bon, j'en ai d'ailleurs discuté avec plusieurs amis libraires et ils partageaient cette impression.


Je n’ai relevé que deux petits défauts lors de ma découverte. Premièrement, je trouve qu’il manque parfois des cases de transitions entre certaines scènes. Je suis conscient que cela joue sur la sensation de rythme effréné du titre et que ces scènes supplémentaires alourdiraient le tout mais parfois ça allait peut être un poil trop vite pour moi.


Pour finir, j’ai parfois eu du mal avec la lisibilité de certaines cases. La créativité de Yoann est folle et il nous propose des designs aux quels nous ne sommes pas habitués mais parfois il faut s’arrêter et bien analyser pour définir ce à quoi nous avons à faire. C’est un point totalement subjectif puisqu’il s’agit de la capacité de mes yeux à déchiffrer les cases mais je pense que cela peut toucher d’autres personnes.


  • Conclusion :

Avec Moon Deer, Yoann Kavege nous offre une première publication de très haut vol et Bubble éditions pour qui c’es la première BD éditée lui a concocté un très bel écrin. D'ailleurs je préfère largement la version classique avec le petit cerf contemplant le ciel avec les petites dorures à la collector, question de goûts.

Je ne saurais dire si ce titre est un incontournable mais c’est assurément un des meilleurs récits de l’année.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).



POINTS FORTS :

- Narration graphique de qualité

- Récit prenant

- Moon Deer est très attachant

- Un twist de fin perturbant qui joue sur nos habitudes de lecteur

- Partie graphique


POINTS FAIBLES :

- Il manque parfois des transitions entre certaines cases

- Certaines cases sont difficiles à "lire"



bottom of page