top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Mundus tome 1

Dernière mise à jour : 15 mars


.


  • Résumé :

Ne sommes-nous pas tous des personnages de fiction ? Nos imaginaires prennent ils forment quelque part ? Existe-t-il une voie pour s'y rendre ? Ce 19 juin 1991, Anaïs, Ben, Matt vont rencontrer deux cyber terroristes porteur de la réponse mais seulement après s'être échoués sur une planète de sables à la ressemblance troublante avec celle d'un livre de science-fiction qu'Anaïs a lu quelques mois plus tôt...

Que se passe-t-il dans cette ville ? La Mundus corp et leurs installations à la périphérie de la ville y sont-elles pour quelque chose ? Ou bien est-ce quelque chose de plus personnel impliquant Anaïs et son père ? Enfin, comment nous, simples lecteurs, pourrions avoir une part de responsabilité dans cette étrange aventure ?


  • Critique :

Je ne vais pas faire de suspense inutile, avec Mundus , Nicolas Beaujouan (Responsable éditorial chez 404 Comics) a encore frappé très très fort. Sauf que cette fois il ne s’agit pas d’un achat de droit mais d’une création originale et française de surcroît, d’où d’ailleurs son appartenance à la collection 404 Graphic et non 404 comics qui s’explique par son aspect comics à la française.

Cet aspect du titre me faisait craindre certains points comme une trop grande quantité de texte ou un manque de dynamisme, des aspects que j’ai trop souvent retrouvé en Franco-Belge et qui m’ont fait arrêter d’en lire. Ici il n’en est rien et sans tous les clins d’œil bien français, on pourrait avoir l’impression de lire un comics indé “classique”.

Il y a bien une certaine quantité de dialogues mais jamais pour ne rien dire et surtout cela n’alourdit jamais le récit. Les dialogues sont d’ailleurs très fluides.

L’intrigue se déploie de manière très efficace sans en donner trop d’un coup faisant monter l’ intérêt très vite. Les chapitres s’enchaînent et l’attrait suscité par la visite de multiples univers fictifs ne fait que monter jusqu’à une scène finale particulièrement intrigante donnant immédiatement envie d’en savoir plus.

D’ailleurs ces univers possèdent pour certains des composantes bien connues dans nos propres fictions, le reste étant plus ou moins inédit laissant ainsi totalement la place à de nombreuses surprises. Les univers visités semblent d’ailleurs parfaitement maîtrisés par l’auteur ce qui se confirme après une brève visite de la page Wikipédia du monsieur. Il sait de quoi il parle et ça se ressent.


Mundus est également l’occasion de découvrir le style de Oriol Roig. Son trait fait directement penser à un mix entre comics et Franco-Belge et cela fonctionne parfaitement. En tout cas, ce style fonctionne sur moi et même si le style n’est pas le même, je ne peux m’empêcher de le mettre dans le même panier que Nicolas Petrimaux qui mélange lui aussi très bien ces deux “styles”.


  • Conclusion :

Vraiment je me suis régalé en compagnie de Ben, Anaïs et Matt et il me tarde de découvrir la suite de cette aventure qui s’annonce déjà riche en rebondissements et en références pop.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).








Comments


bottom of page