top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Murder Falcon

Dernière mise à jour : 12 mars




  • Résumé :

Jack est un super guitariste mais il a laissé tombé sa copine, son groupe et la musique quand sa vie est littéralement partie en vrille. Il n’a plus d’avenir et pour rien arranger un soir il tombe nez à nez avec un des monstres qui viennent d’envahir la terre dans le but d’annihiler l’humanité. Heureusement pour lui Murder Falcon a été envoyé à sa rencontre pour l’aider à vaincre ces bestioles mais pour ça Jack va devoir se servir de sa guitare, car seules les notes de son instrument peuvent déclencher ses pouvoirs.


  • Critique :

Je n’avais absolument pas vu venir ce comics et c’est quand Delcourt a publié un extrait sur les réseaux sociaux que j’ai eu la surprise. Dès les premières pages j’ai vu le potentiel ce ce titre totalement barré à première vue mais qui semblait avoir pas mal de choses à dire. Il m’a fallut moins de la dizaine de pages proposées à l’essai pour comprendre qu’il me le fallait au plus vite.

On suit donc Jack qui reçoit l’aide d’un personnage humanoïde à tête de faucon et terriblement badass qui vient lui annoncer que seul le Metal pourra anéantir les monstres venus détruire la planète.

Parti de là, globalement on a deux choix :

1: On repose le livre en se demandant ce que l’auteur a bien pu consommer pour imaginer un truc pareil.

2 : On se dit que quelque chose de bien plus profond peut se cacher derrière et on continue.

J’ai choisis la seconde option et il n’a fallut qu’une poignée de pages pour avoir la confirmation que j’attendais. Derrière cette histoire très fun de Metal servant à combattre le mal il est surtout question de la maladie (ici un cancer) et de l’incroyable résilience qu’il faut pour être capable de combattre la dépression qui accompagne ce genre d’évènement et se relever pour combattre ce mal ou tâcher de profiter à 100% de ceux qu’on aime tant que c’est possible.

Même si les dessins et les multiples vannes viennent adoucir un récit qui sans ça serait très très lourd je vous garanti que si vous ou vos proches ont été confrontés de près ou de loin à ce genre de difficultés une larmiche peut bien venir vous chatouiller l’oeil à deux trois reprises.

Murder Falcon a fait vibrer cette corde sensible chez moi, ce qui le propulse obligatoirement dans ma liste d’incontournables mais il est évident que toute personne n’ayant jamais été confrontée personnellement ou via des proches à la maladie ne trouveront probablement pas plus que le récit basé et fun de base.


Graphiquement la réalisation de Daniel Warren Johnson est absolument magnifique avec des personnages aux designs impeccables et des planches particulièrement dynamiques.


  • Conclusion :

Totalement barré à première vue, Murder Falcon est en fait un titre beaucoup plus profond qu’il n’y parait mais qui ne parlera pas forcément à tout le monde. Pour ma part il va directement dans les incontournables que ce soit pour le récit ou la partie graphique.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).




Comments


bottom of page