top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png

Pyrate Queen

Dernière mise à jour : 21 mars




  • Résumé :

Être pyrate, c’est vivre une vie courte et joyeuse, et la vivre libre.

Pour la plupart, c’est au bout d’une corde qu’elle s’achève. Après une série d’attaques victorieuses, Monday, son mari et son équipage sont poursuivis sans relâche par la Marine Britannique. Finalement capturée, ce n’est que grâce à l’enfant qu’elle porte qu’elle échappe à la potence : le droit interdit de pendre une femme enceinte. Son mari et son équipage n’ont pas cette chance.

Laissée seule sur un radeau à dériver dans l’océan, elle jure de donner naissance à son enfant dans un monde où la mort de son père aura été vengée.


  • Critique : 

Après avoir publié le très réussi Œil d’Odinn, il y a un mois, Bliss Éditions dégaine déjà le second titre tiré du catalogue Bad Idea. Après les Vikings, nous voilà plongés dans l’univers de la piraterie, un univers que j’aime particulièrement. D’ailleurs, il est à noter que le titre sort dans la foulée de la sortie de Skull & bones, le jeu de pirate d’Ubisoft, est-ce un total hasard ou une tentative de surfer sur un potentiel succès ?

Personnellement, je doute de la seconde option puisque vu le nombre de reports qu’a connu le jeu, il fallait viser juste. J’espère aussi que ce n’est pas le cas parce que dans le cas contraire, ce serait loupé, puisque même si j’ai adoré le test du jeu et que je prévois de l’acheter, il semblerait que nous ne soyons pas nombreux dans ce cas.


Bon, brève de digression, revenons-en au sujet qui nous intéresse ici : la qualité de Pirate queen. Dans ce titre, nous suivons les aventures de Monday Ryan une jeune pirate redoutable qui s’est très vite fait une renommée sur les mers au point d’être traquée par la marine anglaise qui en a marre de subir les raids qu’elle mène avec son mari, un pirate chinois. Malheureusement, la chance ne sourit pas indéfiniment et les deux tourtereaux finissent par être attrapés et alors qu’ils sont sur le point d’être pendus, la jeune femme dévoile sa grossesse aux anglais. Ça peut paraître un détail, mais le droit anglais interdit de pendre une femme enceinte. Face à ce problème, les anglais décident de tuer son mari et de la laisser à la dérive sur une planche, persuadés que la mer se chargerait d’elle rapidement. Manque de chance pour eux, la jeune femme est coriace et motivée par un fort désir de vengeance qu’elle va entreprendre d’assouvir après avoir réunie une petite équipe. C’est cette quête que Peter Milligan nous propose de suivre via une œuvre menée tambour battant.

C’est simple, Monday est en quelque sorte le pendant féminin de John Wick. Il y a certes beaucoup moins de fusillades et de scènes d’action explosives, mais du côté de la persévérance-là, je dois bien le dire, la jeune femme tient largement la comparaison d’autant qu’elle dégomme de l’anglais enceinte jusqu’aux oreilles !

La reine des pirates est un personnage fort (ce qui n’est pas pour me déplaire) et très attachant qu’on a très envie de voir réussir. Le personnage se montre plus profond que le pitch du titre ne le laisse présager et c’est une belle surprise. J’aimerais beaucoup la retrouver dans un autre titre, mais les chances sont quasi nulles puisqu’à l’heure actuelle, l’éditeur se contente de récits courts.

Tout comme pour l'œil d’Odinn le tome est riche en dialogues et les cartouches narratives sont très fournies et apportent beaucoup d’informations sur l’héroïne. 


C’est Adam Pollina (un autre nom bien connu des fans de Valiant) qui s’occupe de la partie graphique et le moins qu’on puisse dire, c’est que le monsieur a un talent fou. L’artiste nous a concocté des planches absolument magnifiques, pleines de détails et toute en finesse. D’ailleurs, on retrouve un peu de son style dans le travail de Zoé Thorogood. Peu importe le sens, le moins que l’on puisse dire, c’est que la comparaison est plutôt flatteuse.


  • Conclusion : 

Pyrate Queen est un titre au rythme effréné qui nous propose de suivre la quête de vengeance d’une pirate enceinte suite à la mort de son mari. Une seconde œuvre absolument géniale tirée du catalogue Bad idea et déjà un incontournable.


Thomas.

 

 Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Comments


bottom of page