top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Review LADP :X-O Manowar Tome 1

Dernière mise à jour : 23 mars





  • Résumé :

Arraché à son époque et lié à une armure extraterrestre invulnérable… Aric est-il vraiment le héros dont le monde a besoin ? Et comment être bien perçu de la population de New-York, et du voisinage, lorsqu’on a la subtilité diplomatique d’un guerrier wisigoth du 5e siècle ? La terrible menace qui pointe, et que seul Aric semble être en mesure d’affronter, ne va certainement pas l’aider à trouver des réponses à ces questions…


  • Critique :

Aric de Dacie est de retour !

La nouvelle série du Wisigoth aura mis du temps à venir jusqu’à nous mais elle est bel et bien là. J’étais un peu sur la réserve en commençant ce nouveau tome, il faut dire que les deux runs qui le précèdent de de très haute qualité et la nouvelle série Bloodshot (même si elle s’est grandement améliorée sur la fin) a créé un dangereux précédent en ce qui me concerne. Globalement je ressors de cette lecture avec satisfaction même si quelques points m’ont un peu fait tiquer. Je développe.

Tout d’abord, la série s’ouvre sur le fait que la subtilité d’Aric et les dégâts collatéraux qu’il provoque dérange la population américaine (New-Yorkaise plus exactement) comme si ils le découvraient subitement alors que cela fait déjà quelques années qu’il oeuvre contre le mal sans faire dans la finesse, surtout qu’il est déjà passé par New York. Autre point et pas des moindres, Shanara semble être capable d’afficher des vidéos à Aric alors qu’elle est une armure symbiotique, certes extrêmement intelligente et résistante mais à aucun moment robotique. Le rendu fait un peu trop Iron Man à mon goût même si je comprends l’intérêt de moderniser l’armure.

À la découverte de ces points j’ai un peu pris peur, mais il s’avère que le récit tient largement la route avec des ennemis et problématiques dignes du Wisigoth même si la résolution aurait pu prendre un peu plus de temps. Le tome est plein d’action, ce qui rend la lecture assez rapide, surtout que le tome ne propose que quatre chapitres (contenu repris du TPB en VO), ce qui peut paraître court de prime abord mais après la lecture et la découverte du cliffhanger il est évident que mettre un cinquième chapitre aurait gâché tout le suspense.


Côté dessin, Emilio Laiso (Doctor Aphra, Spider-Man : Vélocité, All-New Deadpool…) a un style qui devrait plaire au plus grand nombre et fait de l’excellent travail avec quelques planches de toute beauté (surtout celles avec du feu).


  • Conclusion :

Ce premier tome de la série X-O Manowar par Deniss Hopeless m’a d’abord un peu fait peur avec la modernisation de l’armure et certains autres points mais au final son récit se montre qualitatif et donne très envie de découvrir la suite.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Opmerkingen


bottom of page