top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
  • Photo du rédacteurThomas

Texas Blood Tome 1

Dernière mise à jour : 13 févr.



  • Résumé :

Joe Bob Coates est le shérif vieillissant du comté d'Ambrose au Texas. Il n'est pas loin de raccrocher quand le chaos se déchaîne autour de lui, à la suite de la mort mystérieuse d'un petit voyou local. La tension monte encore d'un cran lorsque le frère du défunt refait irruption en ville après bien des années…


  • Critique :

En général quand on est un lecteur assidu de comics indés et qu’on pense polar, on voit tout de suite Mr ED Brubaker. Avec la multitude de titres de l’auteur à paraître en ce moment chez Delcourt, personne ne nous jetterait la pierre, mais cette fois la pépite Polar de Delcourt est écrite par Chris Condon, accompagné au dessin par un certain Jacob Phillips…


L’auteur nous offre un récit relativement classique puisqu’un homme détesté de tous est assassiné et son frère débarque en ville désireux d’en découdre. Rien de révolutionnaire, mais les dialogues, l’ambiance et les dessins du fils de Sean Phillips apportent tout ce qu’il faut pour faire de Texas Blood un bon Polar bien poisseux et sombre, un bonheur pour qui aime cette ambiance.

Même si le récit ne fourmille pas de scènes d’actions, les dialogues et l’enchaînement impeccable des cases donnent un excellent rythme à ce récit qui se dévore à une vitesse folle. Joe Bob, le shérif est super attachant, surtout qu’on sent qu’au haut de ses 70 ans il en a vu des tonnes et qu’il tente de protéger ses concitoyens tout en sachant pertinemment qu’il ne peut pas tout maîtriser. J’ai adoré son côté humain et juste. En revanche pour ce qui est de Randy (le frère du défunt) on a bien du mal à savoir ce qu’il est réellement au fond de lui même si on se doute bien au fil des dialogues, qu’il n’est pas l’ange qu’il semble avoir montré pendant des années. Ces deux personnages en opposition totale sont très intéressants à suivre et il me tarde de découvrir la suite de leurs aventures qui s'annoncent bien compliquées.


Une chose est certaine, Jacob Phillips a hérité du talent de son père et même si son trait se veut plus fin, on reconnaît tout de même un peu l’influence de son père. Un vrai bonheur à regarder.


  • Conclusion :

Texas Blood est une vraie petite pépite destinée aux amateurs de polar façon Brubaker, aussi bonne à l’écrit qu’au dessin. Je vous recommande ce titre.


Thomas.

 

Vous pouvez commander les comics Indépendants chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").



POINTS FORTS :

- Personnages charismatiques

- Intrigue intéressante

- Ambiance

- Écriture digne de Brubaker

- Partie graphique de Jacob Phillips


POINTS FAIBLES :

- Rien à signaler



bottom of page