top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png

The mighty

Dernière mise à jour : 21 mars




  • Résumé :

Alpha One est le seul super-héros du monde. Une lourde tâche lui incombe donc, celle d'incarner l'espoir de toute l'humanité. Cette douce utopie ne semble cependant pas convaincre tout le monde et les citoyens commencent à se poser des questions sur les origines de cet étrange surhomme. Ce dernier est lui aussi en proie à une crise existentielle qui le pousse à s'interroger sur le rôle et les responsabilités d'un héros. Peut-il réellement, à lui seul, offrir à l'humanité la sécurité et le soutien dont elle a besoin ?


  • Critique : 

Je ne suis pas vraiment un grand fan de Superman, mais lorsqu’un auteur propose une version alternative du personnage chez un éditeur indépendant, bizarrement, j’ai bien du mal à résister. Généralement ces versions revues sont bien moins lisses et policées que la version originale et je pense que c’est ce qui m’attire dans ces récits.

Quand j’ai vu l’arrivée de The mighty chez Urban j’ai alors voulu tenter l’aventure.

Alpha one est le seul super-héros de cet univers et le bien de l’humanité repose sur ses épaules depuis bien longtemps et assez logiquement, cela a commencé à créer quelques questionnements chez lui et quelques événements assez étranges. Alpha one a droit à l’appui d’une force de Police entièrement dédiée à ses interventions et ses agissements commencent à éveiller quelques soupçons chez certains agents…

Il est assez difficile de faire une review de ce titre sans en spoiler l’événement majeur, mais je vais tenter la chose.


Comme je l’ai dit précédemment, je crains le côté trop lisse de Superman et ça a failli me faire lâcher ce récit tant Alpha One l’est dans les premiers chapitres. Fort heureusement, je ne l’ai pas fait puisque petit à petit, quelques éléments sont venu éveiller mes doutes quant à ses actes et ses motivations. Je dirais que c’est à partir du cinquième chapitre que j’ai vraiment accroché et n’ai plus réussi à lâcher le tome. Parce que même si ma lecture a mal commencé, la fin, elle, a failli provoquer un coup de cœur. 

La tension monte petit à petit par petites touches jusqu’à arriver à un point de non-retour où tout part littéralement en vrille. J’ai adoré !


Pendant ma lecture, j’ai même eu la joie de retrouver le même genre de feeling qu’à la lecture de séries comme Y le dernier homme, Ex-machina, Punisher (par Garth Ennis et Steve Dillon), l'atmosphère typique des séries écrites au début des années 2000.


Par contre la partie graphique n’est clairement pas faite pour moi, mais j’ai tout de même trouvé un certain charme aux propositions des différents artistes.


  • Conclusion : 

The mighty est une excellente réécriture de la figure de Superman qui saura vous séduire si vous cherchez une version moins lisse du personnage. Personnellement, j’ai été très proche du coup de cœur.


Thomas.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Comments


bottom of page