top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Vanish Tome 1

Dernière mise à jour : 20 mars




  • Résumé :

Adolescent, Oliver Harrison était le plus grand héros de son temps. Il avait triomphé de Vanish, un mage noir responsable de la mort de milliers de magiciens et démonistes. Malheureusement, ses disciples avaient réussi à s'enfuir et à disparaître totalement de la circulation. Adulte, Oliver est devenu toxicomane, paranoïaque, menant une vie « normale », loin de sa gloire d'antan. Mais l'arrivée d'une nouvelle équipe de héros en ville attire son attention. Ne seraient-ils pas les disciples de Vanish, déguisés en héros, prêts à prendre leur revanche ?


  • Critique : 

Un héros avec des soucis liés à l’alcool ou à la drogue, ce n’est pas nouveau, surtout avec Donny Cates qui nous a déjà proposé le titre Buzzkill publié par Delcourt et qui nous faisait découvrir les aventures de Reuben, obligé d’être sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue pour déclencher ses pouvoirs.Ici le concept n’est cependant pas vraiment le même. Après avoir été le plus grand héros, la descente est au minimum proportionnelle et confronté à une vie normale dans un monde sans magie le jeune homme tombe dans la drogue et l’alcool, rongé par le fait d’avoir laissé filer une partie de ses plus grands ennemis. Mais tout change lorsqu’il croise le chemin d’une nouvelle équipe de super-héros.Je suis toujours un peu frileux en débutant une œuvre scénarisée par Donny Cates parce qu’en général soit j’adore soit je déteste et pour le moment le premier cas de figure est assez rare. Cette fois, Vanish a très bien fonctionné sur moi grâce à ce héros au plus bas et le ton assez sombre et violent de l'œuvre et au traitement du personnage. Ce n’est pas vraiment un spoil de le dire car la chose est dévoilée très vite, les nouveaux héros de ce monde sans magie sont en fait les anciens vilains partis en fuite mais les habitants ne le savent pas. Du coup lors de leurs confrontations, Oliver passe pour le méchant s’en prenant aux super héros, donc l’inverse de la réalité, même si l’ancien héros ne met pas vraiment les formes pour paraître moins dangereux…

J’ai vraiment beaucoup aimé ce récit qui vaut vraiment le coup, surtout avec le prix découverte à 10€ ! D’ailleurs le succès ne semble pas être au rendez-vous, ce que je ne comprends pas vraiment surtout avec un tel prix et Donny Cates aux commandes qui généralement vend plutôt bien. Au dessin, Ryan Stegman est très en forme et propose des planches très percutantes et détaillées. Une vraie réussite.

  • Conclusion : 

Il est assez rare que j’accroche vraiment à une œuvre de Donny Cates, mais là j’ai vraiment été séduit par sa proposition. Le personnage est très intéressant et donne vraiment envie de découvrir la suite de son parcours. Je recommande !


Thomas.

 

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).






Comments


bottom of page