top of page
Fabrication fonds couleur (3).png
Bulles indées (1).png
Copie de Copie de Avatar Thomas.png
Copie de Copie de Avatar Thomas (4).png
Copie de Bannières.png
  • Photo du rédacteurThomas

Ed Gein

Dernière mise à jour : 15 mars


.


  • Résumé :

Ce récit révèle la véritable histoire d'un malade mental sous l'emprise d'une mère bigote et abusive. Cette biographie factuelle d'Ed Gein se focalise sur son enfance et sa vie de famille malheureuse, et sur la façon dont elles ont façonné sa psyché. Il explore aussi le choc collectif qui entoura l'affaire et la prise de conscience que les tueurs peuvent être des citoyens ordinaires.

Il a inspiré de nombreux personnages de cinéma comme Norman Bates dans Psychose. Harold Schechter et Eric Powell nous proposent cette BioBD d'Ed Gein, l'un des plus terrifiants tueurs en série américains.


  • Critique :

Voilà un titre bien complexe à traiter et je pense que Maéva s’en sortira bien mieux que moi pour parler de cet homme difficile à cerner. Mais laissez moi vous donner mon avis sur ce récit qui a la particularité d’être tiré d’une histoire vraie donnant naissance à une sorte de récit documentaire. De sa naissance dans une famille très particulière, jusqu’à sa mort, toute la vie d' Ed Gein nous est contée par Harold Schechter et Erik Powell dans un récit extrêmement prenant, parfois bien dérangeant et surprenant. Même si j’aurais pu le lire d’une traite, je n’ai pas réussi à cause de l’ambiance très pesante et aux diverses scènes extrêmement glauques mais j’ai quand même passé un excellent moment avec ce récit qui restera bien longtemps dans ma mémoire car c’est l’un des rares à avoir réussi à me mettre les frissons.


Les planches en noir et blanc sont incroyablement belles et fidèles à la réalité et elles apportent vraiment beaucoup à cette ambiance si particulière.


Je vous laisse avec Maéva qui saura certainement vous en dire plus sur ce personnage.


  • Maéva :

Il est rare qu’un comics aborde de manière aussi directe le milieu de l’expertise psychologique. C’est une discipline rigoureuse et éprouvante. Où il faut pouvoir faire abstraction des faits pour se pencher sur le vécu du personnage, réussir à faire preuve d’empathie et de non jugement pour comprendre le processus de pensée de l’autre. C’est cet exercice qui m’a fait tomber amoureuse de mon métier mais qui demeure un mystère total pour Thomas et nos proches, avec cette question souvent répétée : “Non mais on peut vraiment faire abstraction ?”.


Le travail de recherche et l’angle narratif adopté par Harold Schechter vous raviront si les tréfonds de l’âme humaine et notamment de celles “quelque peu” torturées vous ont toujours intéressé. On découvre pas à pas les événements de vie, les traumatismes qui ont transformé ce jeune garçon timoré en un homme aussi complexe et tourmenté, qui fera tomber tant de personnes dans l’effroi. D’ailleurs à ce propos j’ai trouvé très judicieux que le duo d’artistes ait ainsi choisi d’incorporer les témoignages des “badots” tels qu’on en retrouve dans chaque journal télé ou émission du type enquête criminelle. Vous savez, ces monsieur et madame tout le monde qui vous disent à quel point “il n’aurait jamais soupçonner que” et qui y vont de leur petite anecdote qui transforme peu à peu un fait divers en véritable légende urbaine amplifiée de personnes en personnes dans une sorte d’hystérie collective.


Je ne saurais développé trop mon avis sur ce comics sans risquer de vous enlever trop de “surprises”. Prenez vraiment ce titre comme vous regarderiez un épisode de Faites entrer l’accusé, assis dans votre fauteuil et la porte bien fermée à double tour, et plonger dans une histoire bien loin d’être fictive. Et si l’envie vous dit de plonger un peu plus encore dans l’analyse psychologique de cette œuvre, mon petit doigt me dit qu’un nouvel article se trouvera bientôt dans la rubrique Psycomics.


Bonne lecture, et douce nuit.

 

Commandez vos comics chez notre partenaire en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Pour bénéficier de Bubble Infinity offert pendant un mois, entrez le code INDEESLESBULLES lors de votre commande (valable une fois par personne même si vous avez déjà Infinity).








Comments


bottom of page